Martin-pêcheur pygmée

Ispidina picta - African Pygmy Kingfisher

Systématique
  • Ordre
    :

    Coraciiformes

  • Famille
    :

    Alcédinidés

  • Genre
    :

    Ispidina

  • Espèce
    :

    picta

Descripteur

Boddaert, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 12 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 9 à 16 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les deux sexes sont semblables. Chez l'adulte, les plumes du front et du capuchon sont noires terminées de bleu brillant. La face porte de larges sourcils roux, des lores noirs, des joues et des parotiques lilas. Une grande tache blanche ou chamois marque le côté du cou. La nuque est rousse. Le manteau, le dos, le croupion et les sus-caudales affichent une couleur bleu-violet foncé. La queue ainsi que les ailes sont noires. Les rémiges sont liserées de violet, les sus-alaires terminées de violet vif. Le menton et la gorge sont blancs. Le reste des parties inférieures et les sous-alaires présentent une teinte roux jaunâtre. Le bec est rouge, l'iris brun foncé. Les pattes sont rouge-orange. Chez les juvéniles, les couleurs sont plus ternes, le bleu plus pâle. Le manteau et le dos sont tachetés. Les plumes des moustaches et de la poitrine sont sombres à leur extrémité. Le bec est noir avec une pointe jaunâtre, les pattes roses.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Ispidina picta picta (Senegal and Gambia to Ethiopia and south to Uganda)
  • Ispidina picta ferrugina (Guinea-Bissau to w Uganda and south to Angola, Zambia and n Tanzania)
  • Ispidina picta natalensis (S Angola to c Tanzania south to n and e South Africa)

Noms étrangers

  • African Pygmy Kingfisher,
  • Martín Pigmeo Africano,
  • Pica-peixe-pigmeu,
  • Natalzwergfischer,
  • natali törpejégmadár,
  • Afrikaanse Dwergijsvogel,
  • Martin pescatore pigmeo africano,
  • Afrikansk pygmékungsfiskare,
  • Pygméisfugl,
  • rybárik malý,
  • ledňáček trpasličí,
  • Afrikansk Dværgisfugl,
  • afrikanpikkukalastaja,
  • Dwergvisvanger,
  • blauet pigmeu africà,
  • zimorodek malutki,
  • Крошечный лесной зимородок,
  • ヒメショウビン,
  • 粉颊小翠鸟,
  • 非洲紅頭三趾翠鳥,

Voix chant et cris

Il émet un 'Tsiit-tsii', fin et aigu.

Habitat

Le martin-pêcheur pygmée marque une préférence certaine pour les milieux boisés et herbeux en terrain sec. Ainsi, il fréquente les prairies sèches avec buissons et arbres situées cependant à proximité des cours d'eau. On le trouve aussi dans les savanes à épineux, les peuplements d'herbes à éléphant près de l'eau. Sont également visités les forêts marécageuses, les forêts sempervirentes denses, les plantations, les champs, jardins et prairies. Ses densités les plus importantes se situent dans les savanes à hautes herbes. Endémique de l'Afrique, il est répandu dans toute sa partie sub-saharienne encore qu'il soit absent dans certaines régions. Il est manquant notamment en Ethiopie, dans le nord-est du Kenya, en Somalie (sauf dans certaines vallées), en Namibie, dans presque tout le Botswana et l'Afrique du Sud excepté dans sa partie orientale jusqu'à Port Elizabeth. Le martin-pêcheur pygmée est présent en altitude jusqu'à 1500 m en Afrique Méridionale, jusqu'à 2000 m en Afrique Orientale.
Sous-espèces (3) : Ispidina picta picta - du Sénégal à l'Erythrée, au sud jusqu'à l'Ouganda. Ispidina p. ferruginea, de la Guinée-Bissau à l'ouest de l'Ouganda, au sud jusqu'au centre de l'Angola, le nord-ouest de la Zambie, le nord de la Tanzanie. Ispidina p. natalensis, du sud Angola jusqu'à Zanzibar, le Mozambique et l'est de la province du Cap.

Comportement traits de caractère

Le martin-pêcheur pygmée est un oiseau paisible et discret qui vit en solitaire. Il chasse à l'affût du haut d'un perchoir situé à une faible hauteur au dessus du sol et il y passe d'assez longs moments, hochant la tête de temps à autre et agitant la queue brièvement. Cette attitude est assez courante chez les martins-pêcheurs. Il capture la plupart de ses proies au sol ou à la surface des eaux calmes et il revient à son perchoir pour les consommer mais il peut également poursuivre des insectes au vol. Cet oiseau développe un comportement territorial affirmé et il vient marquer les limites de son aire en s'installant régulièrement sur certains perchoirs favoris pendant des semaines. Il est migrateur. Les espèces nordiques descendent en l'Afrique du Sud pour y nicher entre octobre et avril , ou en Zambie d'août à mai. Ces oiseaux font également le déplacement au Katanga de septembre à mai. A l'inverse, les espèces qui vivent en Afrique Méridionale 'hivernent' au Rwanda de mars à août , au nord du Zaïre d'avril en août. Certaines espèces poussent même au nord jusqu'au Soudan aux mois de juin et de juillet. Ce sont les deux principaux mouvements, mais pas les seuls. Les migrations s'effectuent de nuit, et de nombreux oiseaux se tuent en heurtant les immeubles, notamment au Zimbabwe et en Afrique du Sud.

Alimentation mode et régime

Le martin-pêcheur pygmée est surtout un insectivore qui consomme des criquets, des mouches, des coléoptères, des chenilles et des papillons hétérocères (vivant la nuit et de couleurs assez ternes). Son régime ne se réduit pas aux insectes, il capture également des araignées, des petits mille-pattes, des petites grenouilles et aussi quelques insectes aquatiques.

Reproduction nidification

Les deux partenaires creusent une galerie de 30 à 60 centimètres de long dans la berge d'un cours d'eau, un ravin ou une cavité due à l'érosion, la paroi d'un terrier d'oryctérope ou une termitière terrestre. La taille de la ponte varie selon les régions : aux latitudes basses, la femelle dépose 4 à 6 oeufs dans la chambre où se situe le nid. Aux latitudes élevées ( plus éloignées de l'équateur), elle en dépose souvent six. Les deux parents s'occupent de l'éducation et du nourrissage des jeunes. Les couples peuvent élever plusieurs nichées à la suite dans la saison. La nidification intervient également à des périodes différentes selon les degrés de latitude : du mois de septembre au mois de novembre en Mauritanie et au Mali ; de mars à octobre plus au sud en Afrique Occidentale ; en janvier, mars-juin et octobre-novembre en Afrique Orientale ; de janvier à mars et d'août en octobre au Zaïre et en Angola ; en octobre-décembre et parfois jusqu'en mars dans le reste du sud de l'Afrique.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/12/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net