Merle à col blanc

Turdus albicollis - White-necked Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    albicollis

Descripteur

Vieillot, 1818

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 43 à 67.5 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Les sexes sont identiques. Chez les adultes, la tête et la face sont entièrement brun-fuligineux, cette teinte se poursuivant jusqu'à la nuque pour certains individus. Le manteau, le dos, les scapulaires et le croupion sont brun-olive foncé, constrastant avec les sus-caudales qui sont gris-olive. Les rectrices sont brun sombre. Les grandes et les moyennes couvertures ainsi que les filets extérieurs des tertiaires sont brun-olive comme les scapulaires. Les filets intérieurs sont brun foncé. L'alula, les couvertures primaires et les rémiges sont brun moyen avec de fins liserés olive roussâtre sur le bord des primaires et des secondaires. Les couvertures sous-alaires sont orange clair ou chamois-orange.
Les lores sont brun noirâtre. L'anneau orbital est jaune éclatant ou jaune-orange. Le menton et la gorge sont blancs mais avec de larges stries longitudinales brunes. Le bas de la gorge et le haut de la poitrine sont ornés de croissants clairs. Le centre de la poitrine est gris, avec une nuance brun-olive sur les côtés. Le bas de la poitrine est gris pâle se fondant dans la couleur blanche du ventre, de la zone anale et des sous-caudales. Les flancs varient du roux-orange brillant au brun-olive.
Le bec est jaune avec un culmen sombre. Les pattes sont brun sombre.
Les immatures ont une tête et des parties supérieures brun éclatant. Le desssous est blanchâtre. L'ensemble du plumage est recouvert de stries chamois-orange, ses ornements étant particulièrement visibles sur les scapulaires, le manteau, le dos et le croupion.
Les sous-espèces se distinguent grâce à la nuance de leur plumage. Les populations du sud de l'aire diffèrent assez nettement avec celles du nord. En effet, les races albicollis, paraguayensis et sans doute crotopezus changent considérablement par rapport à leurs congénères en raison de la présence de chamois foncé ou de roux sur les flancs.

Indications subspécifiques 7 Sous-espèces

  • Turdus albicollis albicollis (se Brazil and n Uruguay)
  • Turdus albicollis phaeopygoides (ne Colombia, n Venezuela, Trinidad and Tobago)
  • Turdus albicollis phaeopygus (e Colombia to the Guianas and n Brazil)
  • Turdus albicollis spodiolaemus (e Ecuador and w Brazil to n Bolivia)
  • Turdus albicollis contemptus (s Bolivia)
  • Turdus albicollis crotopezus (e Brazil)
  • Turdus albicollis paraguayensis (sw Brazil, Paraguay and n Argentina)

Noms étrangers

  • White-necked Thrush,
  • Zorzal Cuelliblanco,
  • Sabiá-coleira, caruché-coleira,
  • Trauerdrossel,
  • özvegyrigó,
  • Witneklijster,
  • Tordo collobianco,
  • Vithalsad trast,
  • Dryadetrost,
  • drozd sivoprsý,
  • drozd bělohrdlý,
  • Hvidhalset Drossel,
  • valkokurkkurastas,
  • tord collblanc,
  • drozd białoszyi,
  • Белошейный дрозд,
  • ノドジロツグミ,
  • 南美白颈鸫,
  • 白頸鶇,

Voix chant et cris

Merle à col blanc
adulte

Les merles à col blanc émettent une grande variété de cris : un "chack" bas, un "jup" qui est répété à de multiples reprises ou qui est délivré de façon plus rude "yoow-up" quand il sert de cri d'alarme. On peut également entendre des "jiig-wig" répétitifs et des "tsri" dont on ne connaît pas exactement la fonction.
Le chant est délivré à la mi-journée à partir d'un perchoir situé à l'étage moyen ou inférieur. Il est composé de phrases simples, plutôt monotones, délivrées sur un rythme si tranquille qu'elle donne une impresssion de fatigue. Cependant, les notes portent à longue distance et ont une sonorité assez agréable, ce qui donne "two-ee-o, two-ee" ou "churrwerr.....eeerrr...weerr.......eerr'e".

Habitat

Les merles à col blanc fréquentent les zones tropicales ou subtropicales dans les endroits où les sous-bois sont pourvus d'enchevêtrements denses, dans les clairières et aux lisières des forêts humides de plaine qui ne sont pas envahies par les eaux. On les trouve également dans les parcelles secondaires parvenues à maturité. Dans certaines régions, ils pénètrent dans les forêts de montagne. Au nord de l'Orénoque, ils peuvent grimper jsqu'à 1 900 mètres d'altitude alors qu'au sud de ce fleuve, ils ne vont pas plus haut que 1 500 mètres. Dans les Yungas méridionales, en Bolivie, ces oiseaux peuvent être observés jusqu'à 2 400 mètres. Dans le sud du Brésil, ils vivent dans le même type de forêt que les merles à calotte grise (Turdus subalaris) et les merles cacaos (Turdus fumigatus). Dans le nord de l'Argentine (province de Missiones), ils apprécient la compagnie de merles à ventre roux (Turdus rufiventris).

Comportement traits de caractère

Le merle à col blanc est généralemenment très discret et il aime bien se dissimuler dans la végétation épaisse. On l'entend ou on l'entraperçoit plus qu'on ne le voit. Toutefois, dans certaines régions, comme à Trinidad ou au Venezuela, il s'aventure en dehors du couvert et il aime rechercher sa nourriture à terre, sur le bord des routes, dans les clairières, dans les pâtures ou à l'intérieur des aires de pique-nique. Dans le sud de son aire, il est plus facilement observable en dehors de la saison de reproduction. Les merles à col blanc vivent la plupart du temps en solitaire, en couples ou en groupes pouvent contenir jusqu'à 6 individus. Pendant l'hiver austral, ils forment souvent des rassemblements plus nombreux ou bien ils intègrent des bandes mixtes quand ils sont à proximité d'arbres fruitiers. Ces oiseaux marquent une nette préférence pour les branches basses ou pour les buissons fournis qui sont juste au-dessus du sol. Ce qui ne les empêche pas parfois de prospecter à l'étage moyen des arbres. Les merles à col blanc sont considérés comme sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les merles à col blanc se nourrissent principalement d'invertébrés. Dans les sous-bois, ils suivent les longues colonnes de fourmis guerrières. Ils mangent aussi des fruits, des baies et des graines.

Reproduction nidification

A Trinidad, la saison de nidification se déroule de novembre à août. Ailleurs, y compris en Colombie, elle a lieu plutôt de mars à juin. Le nid a la forme d'une coupe peu profonde construite avec des plantes et des matériaux végétaux assez grossiers. La paroi extérieure est recouverte d'une épaisse couche de mousse et l'intérieur est garni avec de fines radicelles. Il est placé habituellement à une faible hauteur au-dessus du sol dans la végétation ou dans un gros buissson. Il est souvent situé dans une zone boisée ouverte où il est assez facilement repérable. Le ponte comprend 2 ou 3 œufs, exceptionnellement 4. Ces derniers ont un couleur bleu verdâtre, avec des taches ou des mouchetures lavande recouvertes de brun ou de brun rougeâtre éclatant. L'incubation dure environ 12 ou 13 jours. Les deux parents participent activement au nourrissage des jeunes. Il ya probablement 3 couvées par saison.

Distribution

Les merles à col blanc sont originaires du nord du continent sud-américain. Leur aire de distribution est divisée en 2 parties bien distinctes. La première couvre le nord-ouest , du Venezuela et des Guyanes jusqu'au sud de la Bolivie en passant par la Colombie, l'Equateur, le Pérou et l'ouest de l'Amazonie. La seconde longe la côte de l'Atlantique depuis Pernambuco et se poursuit en direction du sud jusqu'au Rio Grande do Sul, le Paraguay et l'extrême nord de l'Argentine. 7 sous-espèces sont officiellement reconnues : T. a. phaeopygoides (nord-est de la Colombie) - T. a. phaeopygus (Venezuela, Guyanes, Brésil dans les états de Belem et Maranhão ainsi que le long du Rio Tapajos et au nord du Mato-Grosso) - T. a. spodiolaemus (est de l'Equateur, nord-est et est du Pérou) - T. a. contemptus (Bolivie dans les provinces de La Paz, Santa Cruz et Tarija, Argentine, dans les provinces de salta et Jujuy) - T. a. crotopezus (est du Brésil, dans les états de Bahia, Espirito santo et Alagoas) - T. a. albicollis (sud-est du Brésil de Rio de Janeiro à Rio Grande do Sul) - T. a. paraguayensis (sud-ouest du Brésil, du Mato Grosso jusqu'à l'est du Paraguay et le nord de l'Argentine (Missiones et Corrientes)).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après Birdlife, le territoire de cette espèce couvre 7 730 000 kilomètres carrés. La population globale n'est pas quantifiée, mais selon le Handbook, elle est assez commune ou localement commune. Tous les organismes ornithologiques s'accordent pour la classer comme de préoccupation mineure.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Merle à col blancFiche créée le 28/05/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net