Merle à dos roux

Turdus rufopalliatus - Rufous-backed Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    rufopalliatus

Descripteur

Lafresnaye, 1840

Biométrie
  • Taille
    : 26 cm
  • Envergure
    : 39 cm.
  • Poids
    : 72 à 85 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Les 2 sexes sont presque identiques. Chez le mâle adulte, le dessus de la tête, du front jusqu'à la nuque, est gris pâle avec une nuance brun-olive et de légères taches plus foncées sur le centre des plumes. Le manteau, le dos et les scapulaires sont d'une riche couleur cannelle, virant au gris-ardoise teinté de cannelle sur le croupion et les sus-caudales. La queue est noire ou brun sombre, les rectrices centrales ont des liserés gris clair, les rectrices externes sont plus pâles. Les moyennes et les grandes couvertures sont roux éclatant, comme les bordures des scapulaires. L'alula est noir avec une large bordure gris pâle. Les couvertures primaires sont grises. Les rémiges sont noires ou brun noirâtre avec des liserés gris qui sont bien visibles au niveau des secondaires. Les tertiaires sont gris ardoisé mais largement recouvertes de brun sur les filets extérieurs.
Les lores sont noirs, l'anneau orbital jaune. Les joues et les couvertures auriculaires sont grises avec de fines stries blanchâtres. Le menton, la gorge et le haut de la poitrine affichent une couleur blanche avec d'abondantes stries noires. Le reste de la poitrine, les flancs et les couvertures sous-alaires sont cannelle ou roux-orange, avec une nuance plus brillante sur les flancs et plus orange pâle sur le dessous des ailes. Le centre du ventre et le haut des sous-caudales sont blancs.
Le bec est jaune avec une pointe sombre. Les pattes et les pieds sont rose-chair.
Chez la femelle, le plumage est assez similaire, mais il paraît plus brun ou plus terne, manquant de roux et étant teinté d'olive sur le manteau, le dos et la plupart des scapulaires. Le bord des scapulaires et les couvertures alaires sont brun-roux. La poitrine, les flancs et les sous-alaires sont d'un orange moins éclatant.
Les immatures et les juvéniles sont comme les adultes mais ils ont de très fins pointillés et des stries chamois sur le dessus. Les parties inférieures sont barrées et mouchetées de noir.
La race interior présente un plumage bordeaux plus terne que celui de la race nominale. La race graysoni est de plus grande taille. Le roux-argile des scapulaires est remplacé par du chamois grisâtre, les parties inférieures sont chamois terne.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Turdus rufopalliatus rufopalliatus (w Mexico)
  • Turdus rufopalliatus interior (sc Mexico)
  • Turdus rufopalliatus graysoni (Tres Marías Is. off w Mexico.)

Noms étrangers

  • Rufous-backed Thrush,
  • Zorzal Dorsirrufo,
  • Rotmanteldrossel,
  • vöröskabátos rigó,
  • Roestruglijster,
  • Tordo dorsorossiccio,
  • Mexikansk trast,
  • Rusttrost,
  • drozd hrdzavochrbtý,
  • drozd rezavohřbetý,
  • Mexicansk Vandredrossel,
  • ruosteselkärastas,
  • merla rogenca,
  • drozd rudogrzbiety,
  • rudplecu strazds,
  • Рыжеспинный дрозд,
  • メキシココマツグミ,
  • 棕背鸲鸫,
  • 棕背鴝鶇,

Voix chant et cris

Le cri le plus courant est un sifflement plaintif, doux et très étiré "peeeeeeeooo", "cheoooo" ou "teeeeuu". La plupart du temps, il est délivré simultanément avec celui d'un partenaire ou d'autres membres du groupe. On peut également entendre une sorte de gloussement guttural assez rude "chuck chuck chuck" ou "chok chok chok". En vol, le Merle à dos roux produit des "ssiii" ou des "ssip".
Le chant est une série de notes gazouillantes, calmes et tranquilles qui sont vraiment typiques de la famille des turdidés. A bien des égards, il rappelle le chant du Merle américain (Turdus migratorius). Il est composé de "weedleeoo" trillés, de petits rires étouffés et de phrases qui sont répétées à de multiples reprises.

Habitat

Les Merles à dos roux fréquentent les forêts mixtes et les forêts d'arbres à feuilles caduques, les lisières des zones boisées, les parcelles denses d'arbustes et de broussailles, les plantations et les jardins. Ces oiseaux vivent généralement dans les plaines des régions tropicales et subtropicales. Toutefois, on peut également les trouver jusqu'à 1 500 mètres d'altitude, dans les collines et dans les vallées de moyenne montagne. Apparemment, dans la ville de Mexico, entre 2 200 et 2 500 mètres, il existe des populations captives retournées à l'état sauvage. La race graysoni, qui vit dans l'île de Très Marias ne monte pas au-delà de 600 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les Merles à dos roux vivent habituellement en solitaire ou en couples pendant la saison de reproduction. Néanmoins, pendant la saison hivernale, on peut les trouver en petites bandes lâches, notamment quand ils sont à proximité des arbres fruitiers. Ces oiseaux recherchent leur nourriture à des hauteurs variables. En effet, ils se restaurent à terre, dans le végétation basse ou au sommet des arbres et des grands buissons.
Les Merles à dos roux sont majoritairement sédentaires. Cependant, en dehors de la période de reproduction, c'est à dire entre le mi-octobre et la mi-avril mais aussi en juin et juillet, on les retrouve dans le nord de Sonora, le sud du Texas et de l'Arizona ainsi qu'au Nouveau-Mexique, c'est à dire bien au nord de leur aire de nidification habituelle. A la même époque, ces oiseaux peuvent vagabonder dans le sud de la Californie. Dans l'extrême sud de leur aire, ce sont de rares visiteurs hivernaux dans l'est de Oaxaca et au Chiapas.

Alimentation mode et régime

Les fruits constituent les aliments de base du régime, du moins en dehors de la saison de reproduction. Pendant la nidification et les couvées, vu les besoins supplémentaires en calories, cet oiseau consomment aussi des invertébrés, en particulier des insectes.

Reproduction nidification

Les Merles à dos roux se reproduisent entre le mois de juin et le mois d'août, ce qui coïncide avec le début des pluies estivales. On a trouvé un nid dans le petit arbre d'un jardin, à quelques 3 mètres au-dessus du sol.
La ponte comprend 3 œufs blanchâtres avec d'abondantes taches brun rougeâtre. On ne possède aucun renseignement sur la durée d'incubation et sur le soin parental. Les nids de Merles à dos roux sont parfois parasités par les Vachers bronzés (Molothrus aeneus).

Distribution

Les Merles à dos roux sont originaires de l'Amérique Centrale, ils sont même endémiques du Mexique. D'après Del Hoyo et le Handbook, cette espèce est divisée en 3 races bien distinctes : T. r. rufopallitus, la race nominale (ouest du Mexique, à partir du sud du Sonora jusqu'à Nayarit et Jalisco) - T. r. interior (sud et centre du Mexique, dans les états de Michocàn, Guerrero, Sud-Oaxaca jusqu'à l'isthme de Tehuantepec) - T. r. graysoni (îles de Très-Marias, au large de la côte occidentale du Mexique).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce n'est pas globalement menacée. La race graysoni, qui est parfois traitée comme une espèce à part entière sous l'appellation de Merle de Grayson, a toutefois une aire de distribution très réduite à peine supérieure à une centaine de kilomètres carrés. Le Merle à dos roux est commun ou assez commun sur l'ensemble de son territoire. Il est même considéré comme abondant dans l'état de Colima. D'après Birdlife, les effectifs semblent stables sur une superficie de 317 000 kilomètres carrés.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Merle à dos rouxFiche créée le 08/07/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net