Merle à oeil clair

Turdus leucops - Pale-eyed Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    leucops

Descripteur

Taczanowski, 1877

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 82 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Les sexes sont différents. Dans le milieu naturel, les mâles paraissent entièrement noirs avec des reflets brillants. Pourtant, si l'on s'approche ou si l'on prend l'oiseau en main, on peut remarquer un lustre métallique bleu verdâtre sur les parties supérieures, les ailes et le dessous.
En plumage usé, les plumes des parties inférieures présentent des taches grisâtres à la base. Le bec est jaune éclatant, les iris bleu clair entourés par un fin anneau orbital jaune pâle. Les pattes et les pieds varient du jaune au jaune-orange.
Chez la femelle, la totalité du dessus est brun-olive sombre avec une teinte légèrement plus claire ou des stries chamois jaunâtre sur les bordures des primaires, sur les joues et les couvertures auriculaires. Le menton et la gorge sont blancs ou chamoisés, devenant striés sur la partie inférieure de la gorge. La zone qui va de la poitrine au ventre est chamois-brun chaud. Le centre de l'abdomen est grisâtre avec une nuance chamois-brun, virant légèrement au gingembre sur les flancs et au blanc sur la zone anale. Les couvertures sous-alaires varient de l'orange pâle à la couleur cannelle. Le bec est jaune pendant la période nuptiale, brun aux autres moments de l'année. Les iris, les pattes et les pieds affichent différentes teintes de brun.
Les juvéniles sont brun foncé. Les ailes et la queue sont noirâtres. Les parties inférieures sont fortement tachées ou striées de chamois-orange. Les pointes des plumes sont noires, formant des barres ou des croissants. Le capuchon, la nuque et le manteau ont des ornements chamois. Les grandes et les moyennes couvertures ont des liserés chamois-orange.
Le mâle ne peut être confondu. Par contre, la femelle est assez semblable à la femelle du merle à pattes jaunes (Turdus flavipes).

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Pale-eyed Thrush,
  • Mirlo Ojiblanco,
  • Sabia-preto,
  • Taczanowskidrossel,
  • Taczanowski-rigó,
  • Taczanowski's lijster,
  • Tordo occhichiari,
  • Ljusögd trast,
  • Blekøyetrost,
  • drozd bielooký,
  • drozd světleoký,
  • Lysøjet Solsort,
  • kiiltonokirastas,
  • merla d'ulls blaus,
  • drozd jasnooki,
  • Светлоглазый бразильский дрозд,
  • メジロクロウタドリ,
  • 淡眼鸫,
  • 白眼寬鶇,

Voix chant et cris

Le chant est une série de phrases variables bien dans le style des autres merles tropicaux. Ces phrases longues, agitées mais musicales peuvent être retranscrites de la façon suivante : "wheer-we, chep-e, ez-t, e-ta, te't, eez, cheur-ez-weet, EE, skee weewee". Elles sont incroyablement variées et complexes, alternant parfois avec des notes aiguës et intègrant des imitations d'autres espèces. Le chant du merle à œil clair rappelle celui du merle à pattes jaunes, mais en plus mélodieux. On l'entend surtout au cours de mois de mai et de juin.

Habitat

Les merles à œil clair fréquentent les boisements humides de montagne et les forêts de nuage de la zone subtropicale. On les trouve également dans les ravins pourvus d'une bonne couverture végétale, dans les parcelles secondaires épaisses parvenues à un bon stade de maturité.
Ces oiseaux vivent généralement entre 1 000 et 2 000 mètres d'altitude. Toutefois, sur le versant pacifique des Andes en Colombie, ils peuvent descendre dans les vallées jusqu'à 900 mètres.

Comportement traits de caractère

Ce merle est extrêmement discret et prudent, ce qui fait qu'on peut rarement l'observer. Il vit généralement en solitaire ou en couples, ce qui ne l'empêche pas de former des petits groupes monospécifiques dans les endroits où il y a des arbres fruitiers. Il dédaigne habituellement la compagnie des autres espèces de turdidés.
Cet oiseau recherche sa nourriture dans les arbres, depuis l'étage moyen jusqu'au sommet, mais il est assez rare dans les boisements où la canopée est clairsemée ou discontinue. Il chante à partir de perchoirs situés juste en-dessous de la cime.

Alimentation mode et régime

Les merles à œil clair se nourrissent principalement de fruits et de baies. Ils prospectent de manière furtive dans la partie supérieure des arbres, mais ils s'aventurent également à terre où ils retournent la litière de feuilles. Quand ils sont sur le sol, ils poursuivent parfois les colonnes de fourmis.

Reproduction nidification

La période de nidification n'est pas connue très précisément. En Colombie, on a pu observer les 2 parents portant de la nourriture à des jeunes qui avaient pris récemment leur envol. On en conclut que, dans ce pays, la reproduction se déroule probablement du mois d'avril au mois de juin.
Le nid est constitué principalement avec de la mousse. Quelques plantes et fibres végétales sont rajoutées pour compléter la structure. D'après Hilty, l'édifice est placé dans un arbre, à quelques trois mètres au-dessus du sol. Pas d'information concernant la taille de la ponte, la durée d'incubation et le soin parental.

Distribution

Les merles à œil clair sont originaires du nord-ouest et du centre-ouest du continent sudaméricain. Leur aire de distribution, très morcelée, s'étend du sud du Venezuela (régions des tépuis) au centre de la Bolivie (Santa Cruz) en passant par la Colombie, l'Equateur, le nord-ouest du Brésil, l'ouest du Guyana et le Pérou. En dépit de la configuration de son territoire, cette espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le merle à œil clair n'est pas globalement menacé mais son statut n'est pas déterminé exactement. En raison de son comportement très discret, ses effectifs sont sans doute sous-estimés. Sa répartition est très inégale : rare en Colombie, clairsemé dans le sud du Venezuela, il est par contre assez répandu dans le Podocarpus National Park en Equateur.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Merle à oeil clairFiche créée le 20/06/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net