Merle de Fea

Turdus feae - Grey-sided Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    feae

Descripteur

Salvadori, 1887

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Les deux partenaires sont identiques. Chez le mâle adulte, la totalité des parties supérieures, y compris les ailes et la queue, est brun-olive éclatant, le dessus de la tête étant légèrement plus pâle ou teinté de roux. Les couvertures alaires, les tertiaires et le bord des rémiges sont brun plus clair. Les lores sont brun noirâtre. Un long sourcil blanc part de la base du bec, surmonte l'œil et parvient jusqu'en arrière des couvertures auriculaires. Un trait oculaire sombre souligne le sourcil. Les joues et les couvertures auriculaires sont brun roussâtre avec un croissant blanc en dessous de l'œil. Le menton et la gorge sont blanc chamoisé, virant au grisâtre sur le haut de la poitrine et les côtés du cou. Le bas de la poitrine est gris chamoisé, devenant gris clair sur le ventre et sur les flancs, ce qui est un caractère discriminant essentiel. La zone anale et les sous-caudales sont blanchâtres avec des liserés brun-gris.
Le dessous des ailes est gris cendré. Le bec est brun-corne devenant jaunâtre sur la mandibule inférieure. Les iris sont brun sombre. Les pattes varient du brun pâle au jaune brunâtre.
La femelle se distingue de son partenaire par ses lores brunes, par ses joues mouchetées de blanc ainsi que par sa gorge et son menton striés de brun sombre. La répartition du gris sur les parties inférieures et sur les flancs est différente.
Les juvéniles de premier hiver ressemblent aux femelles. La poitrine peut être aussi brune que le dessus, se terminant abruptement comme si elle formait une bande pectorale.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Grey-sided Thrush,
  • Zorzal de Fea,
  • Rostdrossel,
  • rozsdabarna rigó,
  • Hopeh-lijster,
  • Tordo fianchigrigi,
  • Mingtrast,
  • Mingtrost,
  • drozd sivoboký,
  • drozd severočínský,
  • Hebeidrossel,
  • harmaakylkirastas,
  • tord de Fea,
  • drozd szaroboczny,
  • pelēksānu strazds,
  • Буроголовый дрозд,
  • カキイロツグミ,
  • 褐头鸫,
  • นกเดินดงอกเทา,
  • 褐頭鶇,

Voix chant et cris

Le répertoire du merle de Féa est peu connu. Le cri est assez semblable à celui de la Grive obscure mais c'est un "zeeeee" ou un "sieeeee" plus fin. Le chant est une phrase rythmée de doubles ou triples notes brèves qui sont répétées de la façon suivante : "sit tewuu", "wet too", "chit-to-loo" ou même "pwt-too-too". Il est interrompu par d'assez longues pauses. Les merles de Féa chantent à partir d'un perchoir bien exposé au sommet d'un grand arbre.

Habitat

Les merles de Féa fréquentent les forêts épaisses et souvent moites composées d'arbres à larges feuilles. Ils apprécient particulièrement les peuplements de chênes et de pins des régions tempérées. Ils vivent dans les régions de collines et de montagnes à des altitudes bien supérieures à 1 500 mètres pendant la saison estivale. En hiver, on les trouve à des hauteurs un peu plus modestes, généralement entre 1 000 et 1 100 mètres. Au passage, au cours de la migration, les merles de Féa sont plus adaptables et fréquentent toutes sortes d'habitats boisés y compris les plantations. Leurs quartiers d'hiver sont assez semblables à leur habitat de nidification. Cependant, à cette période de l'année, on peut plus souvent les observer à proximité des rhododendrons et dans les boisements à feuille permanentes.

Comportement traits de caractère

Les merles de Féa sont timides et ils adoptent une attitude extrêmement discrète. On les trouve souvent en bandes et ils forment des rassemblements assez lâches avec les grives obscures. Ces oiseaux ont un vol rapide et quand ils se déplacent sous le couvert, ils ont un allure assez semblable à celle des autres grives ou merles de taille moyenne. Les merles de Féa recherchent leur nourriture dans les arbres et sur le sol, au milieu des rochers recouverts de mousse, dans la végétation basse ou sous les rhododendrons.
Les merles de Féa sont des migrateurs de longue distance, ils parcourent des centaines de kilomètres pour parvenir dans le sud-est du continent asiatique. Ces oiseaux arrivent en Inde à partir de la mi-octobre et en Thaïlande à la fin de novembre. Les populations sont plus nombreuses dans les quartiers d'hiver à partir du mois de décembre, ce qui suggère que certains oiseaux ont des étapes intermédiaires où ils stationnent sur leur route de migration. La migration de retour est plus ou moins précoce, les premiers oiseaux étant de retour dans le nord de la Chine au mois de février ou de mars.

Alimentation mode et régime

Les merles de Féa ont un régime mixte : ils se nourrissent principalement d'invertébrés, en particulier les araignées. Toutefois, leur menu est composé également de matières végétales comme les fraises sauvages, les baies ou les petits fruits. Ils recueillent également du nectar dans les arbres en floraison.

Reproduction nidification

Les merles de Féa nichent du mois de mai au mois de juillet. Le nid est une coupe fabriquée avec de la paille, des racines et des fibres végétales qui sont liées entre elles par un peu de boue. L'édifice est placé entre 1 mètre et 1 mètre 50 dans un petit arbre au milieu d'une végétation assez fournie, si bien qu'il n'est pas facilement repérable. La ponte comprend 4 ou 5 œufs qui sont incubés par les deux parents pendant environ 14 jours. Les jeunes sont nidicoles et ne prennent leur envol qu'au bout de 12 à 14 jours.

Distribution

Les merles de Féa sont des oiseaux du continent asiatique. Pendant les mois d'été, ils nichent dans le nord de la Chine, plus particulièrement dans la province du Hebei, mais également dans la région de Pékin et probablement dans le Shanxi où ils sont observables en mai. Pendant les mois d'hiver, ils migrent dans le sud-est du continent. On les trouve alors dans l'extrême nord-est de l'Inde (Nagaland, Meghalaya et Manipur), dans l'ouest et l'est de la Birmanie, en Thaïlande et au centre du Laos. Cette espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle ne possède pas de sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cet oiseau est considéré comme VULNERABLE. Il a une aire de distribution très restreinte. Cette dernière se réduit comme une peau de chagrin et ne constitue plus que 20% de la superficie initiale, principalement à cause de la dégradation de son habitat due à la collecte du bois pour le chauffage. En Chine, le merle de Féa est menacé par la capture et le braconnage, en Asie du sud-est, il est une cible pour les chasseurs. Ses effectifs, placés dans la tranche de 2 500 à 10 000 individus, sont donc en déclin. Aussi bien dans l'aire de nidification que dans les quartiers d'hiver, cette espèce n'est encore commune que dans les réserves protégées.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Merle de FeaFiche créée le 06/06/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net