Merle de Reeve

Turdus reevei - Plumbeous-backed Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Turdidés

  • Genre
    :

    Turdus

  • Espèce
    :

    reevei

Descripteur

Lawrence, 1869

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 63 à 66 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les turdidés sont des passereaux de taille moyenne à grande. Ils possèdent généralement un bec assez long et fort, et des pattes robustes. La couleur de leur plumage est très variable. Beaucoup sont entièrement dans des tons discrets de brun, de gris ou de noir mais d'autres montrent des coul... lire la suite

Description identification

Les sexes sont quasiment identiques. Chez le mâle adulte, les parties supérieures sont bleu-gris ardoisé, un peu plus pâle sur le front et les côtés du capuchon, mais très foncé sur le centre de la calotte et sur la nuque. La queue est noirâtre, mais la paire centrale de rectrices et toutes les rectrices externes ont une teinte gris foncé, les plus extérieures n'ayant qu'un très fin liseré.
Les couvertures moyennes sont grises, un peu plus clair que le reste du dessus. Les plumes des grandes couvertures sont semblables mais avec un rachis noir. L'alula est très finement bordé de gris. Les couvertures primaires noires ont de très larges bordures gris foncé. Les rémiges sont noires ou brun noirâtre avec des liserés gris foncé plus ou moins larges sur les primaires, les secondaires et les tertiaires. Le dessous des ailes est blanchâtre avec des terminaisons chamois-pêche sur les grandes couvertures.
Les lores sont brun sombre, contrastant avec les joues et les couvertures auriculaires qui sont gris-brun. Le menton et la gorge varient de la couleur crème au chamois clair, ils sont abondamment striés de gris-brun sur le côté de la gorge. La poitrine varie du crème au chamois grisâtre, le ventre et les flancs sont blancs avec un lavis couleur pêche. Les cuisses sont blanchâtres. La zone anale et les sous-caudales affichent une couleur blanche.
Les iris sont bleu clair, les pattes et les pieds sont jaune pâle.
La femelle est semblable au mâle, excepté la tête et la face qui sont plus brunes. Les juvéniles ressemblent à leurs parents, mais les parties supérieures sont teintées de brun-olive foncé. Les ailes sont brun-noir avec des taches chamois en forme d'éventail sur les moyennes couvertures. La face est également brun-olive foncé avec des stries sur les joues et les oreillons. Les parties inférieures sont blanc-crème avec des mouchetures brunes formant éventuellement des motifs en forme d'écailles. Le bec est brun, les pattes brun clair.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Plumbeous-backed Thrush,
  • Zorzal Dorsiplomizo,
  • Mausdrossel,
  • egérrigó,
  • Loodruglijster,
  • Tordo dorsopiombo,
  • Blygrå trast,
  • Blytrost,
  • drozd plavobruchý,
  • drozd šedopláštíkový,
  • Blyrygget Drossel,
  • siniselkärastas,
  • merla de dors plumbi,
  • drozd płowobrzuchy,
  • Мышиный дрозд,
  • ペルーツグミ,
  • 铅背鸫,
  • 鉛背鶇,

Voix chant et cris

Son répertoire est peu connu. Le chant est une série de notes rapides, musicales et sifflantes délivrées en un méli-mélo assez décousu. Ces notes alternent souvent avec des sifflements descendants. De nombreux oiseaux peuvent chanter en concert.

Habitat

Les merles de Reeve fréquentent les forêts tropicales humides composées d'arbres à feuilles caduques jusqu'à 1 800 mètres d'altitude. Dans le département de Loja, à l'extrême sud de l'Equateur, ils peuvent grimper jusqu'à 2 500 mètres. Ces oiseaux vivent aussi dans les forêts secondaires, à la lisière des zones boisées et dans les broussailles adjacentes, dans les clairières, les cols et les défilés.

Comportement traits de caractère

Les merles de Reeve sont des oiseaux arboricoles qui vivent de l'étage moyen jusqu'à la canopée des forêts. Quand ils se restaurent, ils établissent souvent des rassemblements conséquents pouvant atteindre jusqu'à 30 individus concentrés dans les arbres fruitiers. Dans d'autres circonstances, on peut les apercevoir en solitaire ou en petits groupes, surtout quand ils sont dans les branches ou qu'ils prospectent à terre dans les zones ombragées.

Alimentation mode et régime

On ne possède pas de renseignements précis sur la composition du menu. Les merles de Reeve ont un régime principalement végétarien et la plupart de leurs ressources alimentaires sont trouvées dans les arbres. Il est probable, cependant, que ces oiseaux consomment aussi une petite part d'invertébrés qu'ils capturent pendant les rares occasions où ils s'aventurent sur le sol.

Reproduction nidification

Peu de choses sont connues sur ce secteur de son activité car la découverte de son nid est toute récente.
Le merle de Reeve niche à partir du mois de janvier et au moins jusqu'au mois de mars. Le nid est une structure en forme de coupe bâtie avec des herbes sèches, des fines brindilles et des feuilles mortes. L'édifice est placé à environ 2 mètres au dessus du sol, dans un petit arbre. On ne possède pas d'informations supplémentaires, ni sur la taille de la ponte ni sur la durée d'incubation.

Distribution

Les merles de Reeve sont originaires du nord-ouest du continent sud-américain. Leur aire de distribution, assez réduite, s'étend de l'ouest de l'Equateur jusqu'au nord-ouest du Pérou. Leur territoire va du Rio Palenque, dans les départements de Manabi et Pichincha jusqu'à Lambayaque, au Pérou. Ces oiseaux sont abondants dans les collines de Chongon, Chimborazo, et plus au sud dans le département d'El Oro. Au Pérou, la répartition est irrégulière : ils sont courants dans la forêt nationale de Tumbes, mais un peu plus clairsemés dans la région de Lambayeque. Cette espèce est monotypique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien que son territoire soit assez réduit (un peu plus de 70 000 kilomètres carrés), cette espèce n'est pas globalement en danger. Quoiqu'en léger déclin en raison de la dégradation partielle de son habitat, elle est même commune dans de nombreux endroits en Equateur et au Pérou. Même si, d'après Birdlife, ses effectifs ne sont pas quantifiés, le merle de Reeve est classé comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Merle de ReeveFiche créée le 20/11/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net