Mésange sultane

Melanochlora sultanea - Sultan Tit

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paridés

  • Genre
    :

    Melanochlora

  • Espèce
    :

    sultanea

Descripteur

Hodgson, 1837

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 34 à 49 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les paridés sont des passereaux corpulents de taille petite à moyenne. La couleur de leur plumage résulte essentiellement de la combinaison de jaune, rouge, bleu, noir et blanc. Les parties colorées sont d'habitude bien tranchées et dépourvues de stries ou taches. Leur bec est droit, assez cou... lire la suite

Description identification

En plumage frais (automne-hiver), le mâle adulte présente un front et une calotte jaunes, les plumes de l'arrière du crâne étant allongées et formant une crête. Le reste des parties supérieures, comprenant les petites et les moyennes couvertures alaires, est noir avec un lustre bleu verdâtre particulièrement visible sur le manteau et les scapulaires. La queue, les grandes couvertures et les rémiges sont noirs avec un lustre bleu verdâtre sur l'extrémité des filets extérieurs. Les lores, les joues et les couvertures auriculaires sont noir fuligineux, l'arrière des oreillons portant un lustre bleu verdâtre. Le gorge et la poitrine sont noir lustré, les plumes du bord inférieur de la bavette étant terminées de jaune. Le reste des parties inférieures présente une belle teinte jaune qui contraste avec le brun sombre des cuisses. Les axillaires sont jaunâtres, le reste des couvertures sous-alaires sombre. En plumage usé (été) le dessus et la bavette sont légèrement moins lustrés. L'iris est brun, le bec noir avec une pointe couleur corne sur la mandibule supérieure. Les pattes et les pieds sont gris-bleu.
En plumage frais, la femelle ressemble à son partenaire, mais les plumes du dessus sont noir brunâtre avec de larges terminaisons vert huileux terne, donnant à l'ensemble un aspect nettement vert foncé. Les filets extérieurs des plumes de la queue sont lavés de bleu-vert. Les couvertures alaires ont une dominante noir brunâtre foncé. Les lores sont fuligineux. Les couvertures auriculaires et les côtés du cou sont brun foncé, avec une nuance olive qui vire au vert jaunâtre sur la gorge et sur la poitrine. Les plumes du bas de la bavette sont étroitement bordées de jaune terne. Les juvéniles ont les plumes de la crête plus courtes et plus arrondies. La bavette est brun-olive et toutes les zones de couleur jaune sont plus pâles.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Melanochlora sultanea sultanea (e Himalayas to s China, n Thailand and Myanmar)
  • Melanochlora sultanea flavocristata (c and s Thailand, Malay Pen., Sumatra and Hainan I.. off se China.)
  • Melanochlora sultanea seorsa (se China and n Indochina)
  • Melanochlora sultanea gayeti (se Laos and sc Vietnam)

Noms étrangers

  • Sultan Tit,
  • Carbonero sultán,
  • Sultansmeise,
  • szultáncinege,
  • Sultanmees,
  • Cincia sultana,
  • Sultanmes,
  • Sultanmeis,
  • sýkorka sultánska,
  • sýkora nádherná,
  • Sultanmejse,
  • sulttaanitiainen,
  • mallerenga sultana,
  • sikora sułtańska,
  • Золотохохлая синица,
  • Gelatuk-batu gunung,
  • サルタンガラ,
  • 冕雀,
  • นกติ๊ดสุลต่าน,
  • 冕雀,

Voix chant et cris

Mésange sultane
adulte

C'est une espèce bruyante mais avec un répertoire de cris assez limités. Son cri le plus caractéristique est peut-être un crépitement plat et lourd, 'chi-dip, tri-dip' ou 'tji-jup'. Egalement courant, un sifflement rapide, perçant et grinçant 'tria-tria-tria tcheery tcheery tcheery' délivré avec plus ou moins d'emphase et grimpant progressivement à chaque note. Le chant est assez différent. C'est une série de 'chiu' ou de'piu-piu-piu' clairs et veloutés durant environ 2 secondes et se répétant à intervalles réguliers.

Habitat

Le mésanges sultanes fréquentent les forêts d'arbres à feuilles caduques, les forêts mixtes d'arbres à feuilles caduques et à feuilles persistantes, avec une certaine préférence pour les forêts sempervirentes clairsemées et les habitats situés en lisière. On les trouve également dans les bambous, les broussailles, les zones boisées en cours de régénération et les grands arbres situés à proximité des terres cultivées. Elles sont présentes généralement au-dessous de 1200 mètres, et sur toute l'étendue de l'aire de distribution, elles sont plus communes dans les forêts situées au pied des montagnes que dans celles des régions basses. On peut toutefois les observer occasionnellement dans des zones montagneuses. Les points culminants enregistrés sont les suivants : 1370 m au Népal, 1460 m au Darjeeling, 1900m au Sikkim, 1600 m dans l'Arunachal Pradesh, 1200 m dans l'île d'Hainan. Contradictoirement, la race gayeti du centre de l'Annam, est trouvée habituellement en-dessous de 200 mètres.
La mésange sultane est endémique du sud-est asiatique. D'ouest en est, son aire s'étend du centre du Népal jusqu'à l'île d'Hainan. Du nord au sud, elle se déploie du Yunan et de la Chine Méridionale jusqu'à la pointe de la péninsule malaise. Quatre races sont officiellement reconnues. La race nominale Sultanea vit dans les collines situées au pied de l'Himalaya, du Népal jusqu'en Assam, en Birmanie, à la Chine du Sud et au nord de la Thaïlande. Elle est également présente dans le nord du Laos et le nord du Vietnam. La race Seorsa vit dans le sud de la Chine, au Guangsi, dans le Zhuang et le Fujian. La race Flavocristata vit dans l'île d'Hainan, le sud de la Birmanie, le centre et le sud de la Thaïlande et la Malaisie péninsulaire. La race Gayeti vit dans le centre l'Annam, au Vietnam. La mésange sultane est sédentaire sur l'ensemble de son aire de distribution.

Comportement traits de caractère

Les mésanges sultanes vivent en couples ou en petits groupes de 3 à 12 oiseaux qui s'associent souvent avec d'autres bandes mixtes pendant qu'ils recherchent leur nourriture. Ils se nourrissent habituellement au sommet des arbres, bien qu'on les trouve parfois à l'étage moyen de la végétation et même occasionnellement assez bas dans le feuillage, à quelques dizaines de centimètres au-dessus du sol. En dépit de leur grande taille et de leur plumage criard, elles passent souvent inaperçues dans la canopée des arbres. La plupart du temps, elles ne sont repérées que grâce à leur chant. Les mésanges sultanes adorent 'lézarder' au soleil à partir d'un point culminant bien exposé. Elles répondent par de puissants sifflements à leurs rivaux situés dans le voisinage, leurs réponses mutuelles constituant une sorte d'affrontement ou de duel à distance. Les mésanges sultanes sont des oiseaux acrobates, bien qu'elles fassent preuve dans ce domaine de moins d'agilité et de dynamisme que les autres mésanges.

Alimentation mode et régime

Leur régime est principalement insectivore, mais elles consomment également des fruits et des graines.

Reproduction nidification

On possède peu de renseignements sur la nidification de cet oiseau. La saison se déroule d'avril à juillet en Inde, à partir d'avril en Chine Méridionale, d'avril à mai en Birmanie et uniquement en avril en Thaïlande. Le nid est placé dans une cavité, une fissure ou une crevasse d'arbre. C'est un petit coussinet construit avec de la mousse et des nervures de feuilles. L'intérieur est garni de crins, de duvet végétal et d'autres fibres. La ponte contient 5 à 7 oeufs blancs, plus ou moins tachés de rouge brunâtre avec de légères sous-marques lavande ou gris rosâtre. On ne connaît pas la durée d'incubation ni celle du séjour des jeunes au nid.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est plutôt rare dans la partie occidentale de son aire, notamment au Népal et dans l'Himalaya, alors qu'elle était réputée assez commune à la fin du 18ème siècle. Ce déclin est dû vraisemblablement à la destruction de son habitat et à la réduction des zones boisées en général. Plus a l'Est, dans le Darjeeling et dans certaines régions de Birmanie, de Thailande et du Vietnam, l'état de ses effectifs semble plus satisfaisant, sans être pour autant fleurissant.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Mésange sultaneFiche créée le 26/08/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net