Milan du Mississippi

Ictinia mississippiensis - Mississippi Kite

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Ictinia

  • Espèce
    :

    mississippiensis

Descripteur

Wilson, A, 1811

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : 96 cm.
  • Poids
    : 270 à 388 g
Longévité

11 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Les milans du Mississippi sont des oiseaux dont la silhouette ressemble beaucoup à celle d'un faucon. Les femelles ont une taille et une envergure légèrement supérieures. Les adultes ont une livrée presque entièrement grise, avec des ailes plus sombres et une tête un peu plus claire. La queue, unique chez les prédateurs d'Amérique du Nord, présente une couleur très noire. Vu du dessus, les ailes affichent une teinte châtain dans la régions des primaires et des taches blanches sur les secondaires. Un masque facial noir entoure les yeux rouges. Le petit bec noir a une bordure jaune autour de la bouche.
Les immatures sont assez différents des adultes. Ils possèdent une tête blanche ou chamois, un cou et des parties inférieures fortement striés de noir et de brun. Les plumes du manteau et des couvertures alaires sont noir terne avec quelques bordures claires. Le dessous de la queue porte trois étroites rayures blanches. Les juvéniles gardent ce plumage particulier jusqu'à leur second automne.
Bien qu'ils n'en possèdent pas le croupion clair et la silhouette trapue, les milans du Mississippi sont occasionnellement confondus avec des busards Saint-Martin. Les immatures sont parfois confondus avec les juvéniles des petites buses (buteo platypterus) et ceux des faucons pèlerins.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Mississippi Kite,
  • Elanio del Mississipí,
  • Sauveiro-do-norte,
  • Mississippiweih,
  • sólyomhéja,
  • Mississippiwouw,
  • Nibbio del Mississipi,
  • Mississippiglada,
  • Mississippiglente,
  • iktínia sivomodrá,
  • luňák mississipský,
  • Falkeglente,
  • sirkkahaukka,
  • elani del Mississipí,
  • kanialuk jasnogłowy,
  • Misisipi klīja,
  • Миссисипский коршун,
  • ミシシッピートビ,
  • 密西西比灰鸢,
  • 密西西比灰鳶,

Voix chant et cris

Habitat

Dans le centre et le sud-ouest de leur aire de nidification, les milans du Mississippi fréquentent les forêts des plaines alluviales dotées d'arbres aux larges feuilles. Ils marquent une certaine préférence pour les grandes étendues boisées à proximité d'habitats ouverts comme les prairies et les zones cultivées. Dans le sud de leur aire, ils s'installent plutôt dans les zones boisées et les savanes pourvues en chênes en alternance avec les prairies. Les milans du Mississippi sont endémiques du continent nord-américain. Ils nichent dans l'Arizona, le sud des grandes plaines, en direction de l'est jusqu'en Caroline et en direction du sud jusqu'au golfe du Mexique. On les trouve en grand nombre au centre du Texas, en Louisiane et dans l'Oklahoma. Au cours de ces dernières années, leur aire s'est considérablement accrue et il n'est pas rare de l'apercevoir jusqu'en Nouvelle-Angleterre au printemps et dans les régions tropicales en hiver. Les milans du Mississippi prennent leurs quartiers d'hiver en Amérique du Sud, au sud de la Floride et du Texas.

Comportement traits de caractère

Les milans du Mississippi sont grégaires. Ils se reposent, cherchent leur nourriture et migrent en groupes. Ils nichent souvent en colonies lâches. Les milans du Mississippi passent la plus grande partie de leur temps dans les airs. Leur vol est lisse mais on ne peut pas vraiment parler de vol plané. Ils changent souvent de direction et d'altitude. Ils n'ont pas l'habitude d'effectuer des vols circulaires comme certains rapaces et leur trajectoire est plutôt rectiligne.
Tous les milans du Mississippi sont migrateurs. Au mois d'août, ils commencent à faire leurs réserves de graisse, et ils quittent l'hémisphère nord pour des contrées plus clémentes. Au bout d'un voyage de près de 5000 kilomètres, ils parviennent au centre de l'Amérique du Sud.

Alimentation mode et régime

Les milans du Mississippi sont principalement insectivores. Ils consomment des cigales, des sauterelles, des criquets, des coleoptères et même des libellulles. La chasse aux insectes commence à une altitude assez élevée. Dès que l'oiseau a repéré un concentration importante d'insectes, il déploie ses ailes et effectue un vol piqué impressionnant jusqu'à ce qu'il capture une proie avec une ou deux serres. Ce milan se débarrasse des parties 'non-nobles' (membres et ailes) et dévore le reste. Des déchets d'invertébrés sont souvent trouvés aux alentours des nids. Les vertébrés constituent une faible proportion de son menu. Il s'agit la plupart du temps d'animaux récupérés sur les bords des routes après une collision.

Reproduction nidification

Le milan du Mississippi est monogame. Les couples se forment peu avant ou dès l'arrivée sur les sites de nidification. Les parades sont assez rares, mais les mâles montent une garde vigilante auprès de leur compagne. Ce rapace mène à terme une seule couvée pendant la saison qui s'étend du mois de mai au mois de juillet. 5 à 7 jours après leur arrivée, les deux adultes commencent à construire un nid entièrement nouveau ou bien ils réaménagent un ancien nid. Ils l'installent sur une fourche importante, à une hauteur qui varie de 3 à 30 mètres au-dessus du sol. Parfois, le nid se trouve à proximité d'un essaim de guêpes ou d'abeilles qui constituent une protection efficace contre les dermatobia qui parasitent les jeunes. Plat et trapu, il est construit avec des petites brindilles et des morceaux de bois et il est garni avec de la mousse. Les milans rajoutent régulièrement des feuilles fraîches, sans doute pour recouvrir les détritus alimentaires qui souillent le fond du nid.
Les milans nichent en colonies. C'est un des rares rapaces qui possède des assistants. Ces derniers sont généralement âgés d'un an, ils assurent la défense du nid, mais participent également à sa construction. Ils couvent les oeufs et élèvent également les jeunes. La femelle pond entre 1 et 3 oeufs. L'incubation commence dès que le premier est déposé. Les deux parents se relaient à tour de rôle pendant 29 à 32 jours. Les nouveaux-nés sont nus et impuissants si bien que les adultes doivent s'en occuper sans arrêt pendant les 4 premiers jours au cours desquels toutes les proies rapportées au nid leur sont destinées. Les deux parents nourrissent les oisillons pendant au moins 6 semaines. Ces derniers quittent le nid 25 jours après l'éclosion, mais ils ne sont pas capables de voler avant une ou deux semaines supplémentaires. La plupart des jeunes deviennent indépendants 10 jours après leur envol.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 30/04/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net