Minla à gorge striée

Minla strigula - Bar-throated Minla

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Léiothrichidés

  • Genre
    :

    Minla

  • Espèce
    :

    strigula

Descripteur

Hodgson, 1837

Biométrie
  • Taille
    : 19 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 15 à 24 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le capuchon est brun-orange et les plumes sont légèrement hérissées. L'anneau orbital et le sourcil qui se poursuit en arrière de l'œil sont jaune pâle. Les couvertures auriculaires sont grises. L'aile repliée révèle un bord de traîne orange brillant et une tache noire sur l'épaule. Les secondaires sont gris cendré et noires avec une terminaison blanche. La queue est noire, excepté la base qui est châtain. Les bordures et la pointe sont jaune brillant. Le menton est orange, la gorge est blanchâtre avec de fines stries noires. La face est parcourue par une longue moustache oblique noire qui descend jusqu'aux côtés du cou. Le reste des parties inférieures, y compris le dessous de la queue, sont jaunes. Les 2 sexes sont identiques.
Les juvéniles ressemblent à leurs parents mais ils ont un capuchon et un manteau plus pâles. Les parties inférieures sont plus claires et les stries sur la gorge sont moins marquées.
Chez les adultes, l'iris est brun, la mandibule supérieure est gris-brun contrastant avec la mandibule inférieure qui est blanchâtre. Les pattes et les pieds sont gris brunâtre.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Minla strigula simlaensis (n India and w Nepal)
  • Minla strigula strigula (c Himalayas)
  • Minla strigula yunnanensis (ne India, sw and s China through Myanmar to n Indochina)
  • Minla strigula traii (c Vietnam)
  • Minla strigula castanicauda (se Myanmar, w and nw Thailand)
  • Minla strigula malayana (Malay Pen.)

Noms étrangers

  • Bar-throated Minla,
  • Minla colicastaña,
  • Bändersiva,
  • barnafarkú minla,
  • Ornaatminla,
  • Minla codacastana,
  • Brunstjärtad minla,
  • Oransjekroneminla,
  • minla žltkavá,
  • timálie žlutoocasá,
  • Brunhalet Minla,
  • keltaminla,
  • minla arlequí,
  • himalajek rudogłowy,
  • bērastes minla,
  • Полосатогорлая минла,
  • ノドジマコバシチメドリ,
  • 斑喉希鹛,
  • นกศิวะหางสีตาล,
  • 斑喉希鶥,

Voix chant et cris

Minla à gorge striée
adulte

Le chant le plus courant est une strophe puissante et rauque formée généralement de 4 notes que l'on peut retranscrire de la façon suivante : "tsi-tsä-ti-si" ou "too sweet sweet". La deuxième note est de loin la plus haute. On a répertorié un autre chant qui est un pot-pourri de notes douces qui alternent avec de rudes glapissements. Il dure plus d'une minute sans discontinuer. Au Népal, la période des chants se déroule principalement de mars à juillet, avec une reprise en octobre.

Habitat

Pendant la période de nidification, les Minlas à gorge striée fréquentent les forêts subalpines de chênes et les boisements de rhododendrons. En hiver, on les rencontre dans les parcelles de pins, les forêts mixtes, les massifs de bambous et les jungles de broussailles. Ils nichent entre 1 800 et 3 600 mètres, à la limite de la ligne des arbres. En hiver, on les trouve en principe à des altitudes plus modestes entre 1 300 et 2 700 m, mais exceptionnellement, ils sont présents aussi bas que 800 m et aussi haut que 3 700 dans le Sikkim, même dans de difficiles conditions de froid.

Comportement traits de caractère

Ces minlas sont des oiseaux arboricoles. Ils vivent généralement en petites bandes de 6 à 20 individus, en association avec de nombreuses autres espèces de timaliidés telles que les Minlas à ailes bleues ou les Minlas à queue rousse (Minla ignotincta). Ces bandes semblent toujours actives, se déplaçant d'un arbre à l'autre en faisant des vagues ondulantes ou chassant au sommet des buissons et à l'étage moyen des arbres. Les Minlas à gorge striée occupent la même niche écologique que les Yuhinas à gorge striée (Yuhina gularis) et sont donc des concurrents directs. Ces oiseaux courent ou glissent sur les branches avec l'agilité d'une souris. Ils se laissent parfois pendre aux lianes et aux plantes grimpantes. On peut parfois les apercevoir se reposant, blottis les uns contre les autres à la manière des capucins du genre Munia.

Au début de la période de nidification, les groupes de 15 à 20 oiseaux se disloquent en couples qui restent tous ensemble dans le même arbre. Les 2 partenaires sont posés tout près l'un de l'autre. Leur queue est disposée à l'opposé l'un de l'autre et le couple voisin n'est éloigné que de 15 centimètres. Lorsqu'ils commencent à se saluer mutuellement, ils étirent leur tête le plus loin possible et ils ébouriffent les plumes de leur cou tout en émettant une note ronflante et un doux sifflement. Au bout d'un moment, ils inversent leur position sur la branche. Les 2 oiseaux accomplissent ce mouvement exactement au même moment, comme s'ils obéissaient à un signal, si bien qu'ils n'ont jamais la queue tournée dans le même sens, ne serait-ce que l'espace d'une seconde. La parade peut durer plus d'une heure et donne l'impression générale d'un ballet superbement synchronisé. Quand un couple réalise ce genre de rituels, il ne tient absolument aucun compte de la paire voisine. Cependant, il arrive qu'un oiseau quitte son partenaire attitré (rupture?) et vienne alors saluer l'oiseau le plus proche du couple voisin, ce qui provoque une échauffourée et une certaine perturbation dans la belle ordonnance de la parade. Lorsqu'ils paradent, les minlas ne produisent jamais leur chant trisyllabique "too sweet sweet" dont l'usage est réservé aux moments où ils sont en bandes.

Alimentation mode et régime

Le menu varie selon les saisons. En été, il est composé presque exclusivement d'insectes (chenilles et coléoptères). Le reste de l'année, les graines et les baies font leur retour en force dans le régime. Les Minlas à gorge striée visitent également les fleurs de rhododendrons qui sont une ressource importante pour leur nectar et pour leurs insectes.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de la fin avril au mois de juillet. Le nid est une structure en forme de coupe construite avec des herbes, de la mousse et de l'écorce de bouleau. Tous ces éléments sont joints ensemble par des bouts de lichen en forme de fil. L'intérieur est garni avec du crin, des racines, des aiguilles de pin et des tiges de fougère. Le nid est dissimulé dans un buisson, généralement à trois mètres au-dessus du sol. La ponte est composée de 3 œufs bleu foncé ou bleu-vert avec de légères marques noires ou rouge clair sur la partie la plus large de la coquille. Ces œufs mesurent en moyenne 20 millimètres sur 15. Pas de renseignements sur la durée d'incubation, mais il est probable qu'elle n'excède pas 14 jours comme chez les autres minlas.

Distribution

Les Minlas à gorge striée vivent dans l' Himalaya, de l'Himachal Pradesh jusqu'aux états du nord-est de l'Inde, mais leur aire se poursuit au sud de la Chine, en Birmanie, en Thaïlande, au Vietnam et jusqu'à la péninsule malaise. 6 sous-espèces sont officiellement reconnues : M. s. simalaensis (nord de l'Inde, de l'Himachal Pradesh jusqu'au Bhoutan) - M. s. strigula (du centre du Bhoutan jusqu'au états du nord-est de l'Inde et au sud de la Chine (Xizang)) - M. s. yunnanensis (nord-est de l'Inde, sud de la Chine (Xizang, Yunnan, sud-ouest du Sichuan)) - M. s. castanicauda (Sud-Est-Myanmar, Nord-Ouest et Ouest-Thaïlande) - M. s. malayana (péninsule malaise) - M. s. traii (centre du Vietnam).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Minla à gorge striée est un oiseau relativement commun. Son territoire est vaste si bien que l'espèce est classée comme "de préoccupation mineure". A notre connaissance, aucune mesure spécifique n'est prise pour sa protection.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 20/11/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net