Moineau de Somalie

Passer castanopterus - Somali Sparrow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Passéridés

  • Genre
    :

    Passer

  • Espèce
    :

    castanopterus

Descripteur

Blyth, 1855

Biométrie
  • Taille
    : 14 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 18 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Passeridés sont de petits passereaux de l'Ancien Monde assez compacts, à bec conique adapté à un régime granivore et à ailes courtes et arrondies liées aux habitudes sédentaires d'une majorité des espèces. Leur plumage est peu voyant, excepté chez quelques espèces où le jaune domine... lire la suite

Description identification

En plumage nuptial, le mâle de la race nominale affiche du châtain éclatant sur le dessus de la tête, du front jusqu'à l'arrière du cou. Les lores et la petite tache derrière l'œil sont noirs contrastant avec les oreillons et les joues qui sont gris pâle. Les parties supérieures sont grises, le manteau et le dos sont fortement striés de noir. Les couvertures alaires et la plupart des scapulaires sont châtain brillant, les rémiges sont noires. Les secondaires et les tertiaires sont bordées de chamois, il y une petite tache crème à la base des primaires. La queue est gris foncé, les rectrices ont des liserés brunâtres.
Le menton, la gorge et le haut de la poitrine sont noirs, formant une bavette évidente. Le dessous varie du blanchâtre au gris chamoisé. Les iris sont brun sombre, le bec noir. Les pattes vont du brun pâle au brun rosâtre
En plumage non nuptial, le mâle est très différent. Les motifs sont atténués par les bordures blanchâtres des plumes, le bec est couleur corne. La femelle est surtout brun terne, sans couleur châtain mais avec un large et pâle sourcil crème. Les parties supérieures sont brun-sable avec quelques stries. Les ailes sont comme celles du mâle, le menton et la gorge sont blancs sans bavette. Le dessous est chamois clair, le bec jaunâtre avec une pointe brune.
Chez la race fulgens, le châtain du capuchon est plus éclatant, il y a un fort lavis jaune sur les joues et les parties inférieures.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Passer castanopterus castanopterus (Somalia)
  • Passer castanopterus fulgens (s Ethiopia and n Kenya)

Noms étrangers

  • Somali Sparrow,
  • Gorrión somalí,
  • Somalisperling,
  • szomáli veréb,
  • Somalische Mus,
  • Passera di Somalia,
  • Somaligråsparv,
  • Somalispurv,
  • vrabec hnedohlavý,
  • vrabec rezavokřídlý,
  • Somalispurv,
  • somalianvarpunen,
  • pardal de Somàlia,
  • wróbel rudogłowy,
  • Сомалийский воробей,
  • クリバネスズメ,
  • 索马里麻雀,
  • 索馬利麻雀,

Voix chant et cris

Moineau de Somalie

Le répertoire est vraiment peu connu. On sait toutefois que les cris les plus courants sont des "chirrup" doux qui sont presque identiques à ceux des moineaux domestiques (Passer domesticus).

Habitat

Les moineaux de Somalie féquentent les contrées arides ou semi-arides pourvues d'acacias. On les trouve aussi fréquemment dans les villes et dans les villages à l'intérieur desquels ils sont en concurrence avec les moineaux domestiques (Passer domesticus). Il n'est pas rare de les apercevoir dans les endroits rocheux et plus particulièrement sur les falaises côtières.

Comportement traits de caractère

Les moineaux de Somalie sont grégaires et recherchent leur nourriture en larges bandes en dehors de la saison de reproduction. A cette période de l'année, ils sont nomadiques et ils se déplacent d'arbres en arbres en formant d'assez grands rassemblements.

Alimentation mode et régime

Les moineaux de Somalie ont un régime principalement granivore. Le menu inclut généralement des graines de céréales cultivées, mais ils consomment aussi des graines fendues ou qui sont non-digérées dans les déjections des chevaux. Ils ingurgitent aussi des déchets domestiques qu'ils trouvent près des maisons. Ils sont friands d'insectes tels que les termites et les chenilles de lépidoptères.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de février à juillet. Les moineaux de Somalie nichent en couples isolés ou en colonies lâches, parfois à l'intérieur de colonies de moineaux d'Arabie (Passer euchlorus). Le nid est une structure ouverte en forme de fiole. Il est construit de façon négligée avec des herbes, il est garni avec des plumes et placé dans une cavité d'habitation ou sur une branche d'épineux ou d'arbuste.
La ponte comprend 4 à 7 œufs. Les oisillons sont nourris par les deux parents. Il n'y a pas d'autres informations.

Distribution

Les moineaux de Somalie sont originaires de l'est du continent africain, dans les pays proches de la corne de l'Afrique, c'est à dire Djibouti, la Somalie, l'Ethiopie et le nord du Kenya. Il y a officiellement 2 sous-espèces : La race nominale castanopterus vit à Djibouti, en Somalie et dans l'est de l'Ethiopie tandis que la race fulgens réside dans l'extrême sud de l'Ethiopie et le nord du Kenya. La limite sud de l'aire de distribution se situe au niveau de Kapedo et Marsabit.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est peu commune ou rare à Djibouti, mais elle est assez courante dans le reste de son aire de distribution. Elle est très commune en Somalie mais son statut actuel n'y est pas très connu. Ses effectifs y sont sans doute en augmentation. Les moineaux de Somalie sont sans doute rares au Kenya.
Ces oiseaux sont très opportunistes, au début du XXème siècle ils se sont répandus à l'intérieur des terres de la Somalie en suivent les convois de ravitaillement de l'armée britannique. Depuis une époque récente, ils profitent de l'existence des centres de lutte contre la faim pour se saisir des déchets alimentaires. Les bandes post-reproductives sont parfois si imposantes qu'elles constituent de véritables pestes pour les cultures.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Moineau de SomalieFiche créée le 12/03/2014 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net