Moineau espagnol

Passer hispaniolensis - Spanish Sparrow

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Passéridés

  • Genre
    :

    Passer

  • Espèce
    :

    hispaniolensis

Descripteur

Temminck, 1820

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : 23 à 26 cm.
  • Poids
    : 24 à 32 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez le mâle de la race nominale en plumage nuptial, le dessus de la tête, du front jusqu'à la nuque, est châtain foncé. Les lores sont noires avec une petite ligne blanche. Il y a une tache blanche en arrière de l'œil. Les joues et les couvertures auriculaires forment un bel ensemble circulaire blanc. Les parties supérieures sont striées de noir et de chamois-brun. Il y a une ligne claire de chaque côté du manteau et du dos. Le bas du dos et les sus-caudales sont brun grisâtre.
Les couvertures alaires sont châtain. Les moyennes couvertures ont des longues terminaisons blanches, les grandes couvertures ont des centres noirs et des pointes blanches. Les rémiges sont noires, avec des liserés sableux. On aperçoit une petite tache pâle sur les primaires.
Le menton et la poitrine sont noirs, formant une bavette. Le noir se poursuit en forme de stries sur le bas des flancs. Le reste des parties inférieures est entièrement blanc.
Les iris sont brun sombre, les pattes sont couleur chair. Le moineau espagnol diffère du Moineau domestique par le sommet de la calotte châtain et par la tache post-oculaire qui est toujours présente. Le dessus a des motifs plus nombreux et une bavette plus enveloppée qui descend plus bas sur les côtés.
Chez les mâles non-nuptiaux, les parties éclatantes des parties châtain et noires de la tête sont obscurcies par des liserés gris. Les femelles varient du brun au gris-brun avec un sourcil plus indistinct. Les parties supérieures sont plus ternes avec des motifs noirs et châtain plus atténués. Le noir du menton ne forme pas de bavette. Le ventre est plus pâle. Le bec pâle a une extrémité jaunâtre. Le juvénile est plus terne que la femelle, souvent indifférenciable du jeune de Moineau domestique. La jeune de la race transcapicus est presque toujours confondu avec celui de la race nominale.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Passer hispaniolensis hispaniolensis (Iberian Pen. to w Turkey, e Atlantic islands, nw Africa)
  • Passer hispaniolensis transcaspicus (Middle East to s Kazakhstan, w China and Afghanistan)

Noms étrangers

  • Spanish Sparrow,
  • Gorrión moruno,
  • Pardal-espanhol,
  • Weidensperling,
  • berki veréb,
  • Spaanse Mus,
  • Passera sarda,
  • Spansk sparv,
  • Middelhavsspurv,
  • vrabec obojkový,
  • vrabec pokřovní,
  • Spansk Spurv,
  • pensasvarpunen,
  • pardal de passa,
  • Spánarspör,
  • wróbel śródziemnomorski,
  • melnkrūšu zvirbulis, Spānijas zvirbulis,
  • travniški vrabec,
  • Черногрудый воробей,
  • スペインスズメ,
  • 黑胸麻雀,
  • 黑胸麻雀,

Voix chant et cris

Moineau espagnol
♂ adulte nuptial

Le cri est un "tchweep" presque disyllabique, il est utilisé par le mâle pour marquer son territoire. Il est noyé dans un flot discontinu de notes rapidement répétées "cheeli-cheeli-cheeli". Les cris sont aussi utilisés pour séduire la partenaire. Il est plus haut et plus puissant que celui du Moineau domestique (Passer domesticus). Il peut être entendu à plusieurs centaines de mètres. Un cri semblable peut être délivré à partir d'un perchoir lorsque de nombreux oiseaux se réunissent pour former un dortoir. Tous les autres cris sont identiques à ceux des moineaux domestiques. Ils comprennent un bavardage social, un cri d'alarme, un cri de contact ainsi qu'un cri de dissuasion "quer-it-it", avec une sonorité nasale.

Habitat

Les moineaux espagnols fréquentent en priorité les étendues moites et humides situées à proximité des cours d'eau et des lacs. Ces habitats sont pourvus habituellement d'une grande quantité d'arbres et de buissons, ils sont également associés avec les terres agricoles. Dans certains endroits, ces petits passereaux pénètrent dans les zones de savanes arides et dans les semi-déserts. A Malte, en Sardaigne, à Madère,et dans les îles Canaries, ils s'aventurent également dans les zones urbaines où les moineaux domestiques sont absents.
En dehors de la saison de nidification, les moineaux espagnols vivent en association avec les moineaux domestiques dans les lieux ouverts mais ils y vagabondent plus librement que leurs congénères. Ces passereaux assez familiers fréquentent généralement les plaines, ce qui ne les empêche pas de grimper au-dessus de 2 500 mètres d'altitude en Afghanistan.

Comportement traits de caractère

Selon les circonstances, les moineaux espagnols sont sédentaires, nomadiques ou migrateurs. Les oiseaux des îles de l'est de l'Atlantique et les populations méridionales sont résidentes. Les oiseaux de la race transcapicus sont principalement migratrices. Après leur reproduction, ils viennent en Afghanistan, au Pakistan et dans le nord-ouest du sous-continent indien. Ils arrivent au Kazakhstan à la mi-avril et ils y hivernent jusqu'à la fin septembre ou en novembre. Les passages sont nombreux par les montagnes du Tien-Shan. Ils parcourent plusieurs centaines de kilomètres. On retrouve des vagabonds en Europe, notamment en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas.

Alimentation mode et régime

Les moineaux espagnols se nourrissent principalement de matières végétales : ils consomment surtout des graines des céréales qui proviennent de champs cultivés, des herbes basses mais également des invertébrés qui sont capturés à tous les moments de l'année. Les insectes ingurgités comprennent surtout des chenilles, des sauterelles, des fourmis volantes. Les coléoptères sont utilisés dans une proportion moindre comparativement aux moineaux domestiques.
Les oisillons sont nourris presque exclusivement d'insectes dans la période où ils séjournent au nid. Peu de temps après, ils reçoivent un fort pourcentage de matières végétales. Les moineaux espagnols prospectent parfois à terre pour trouver des insectes. Ils fouillent dans les tapis de feuilles ou les branches des arbres et des buissons. Ils recherchent leur nourriture en bandes dont la taille est très variable.

Reproduction nidification

Dans l'ouest de leur aire de nidification, la saison se déroule du mois d'avril au mois d'août. En Afrique du Nord, elle commence à partir de mars. Aux îles du Cap-Vert, la saison est coupée en deux parties : août-octobre et février-mars. Dans l'est de l'aire de reproduction, celle-ci s'effectue en plusieurs couvées successives dès la fin mai. Les moineaux espagnols vivent en colonies plus ou moins nombreuses : au Maroc, on a découvert un rassemblement de plus de 120 000 couples. Dans la partie est du territoire, il y a des colonies encore plus vastes de plusieurs centaines de milliers d'individus avec plus de 100 nids par arbre.
L'édifice est construit par les 2 sexes, c'est une structure sphérique dont les matériaux (herbes sèches, tiges et plumes) sont lâchement assemblés. Il arrive que le nid soit installé dans une crevasse de mur lorsque les moineaux domestiques en sont absents.
La ponte comprend 6 œufs qui sont couvés pendant 11 à 14 jours. Les oisillons sont nourris par les 2 parents pendant une période équivalente. Le taux de réussite des couvées est de 50 à 80%, ce qui est assez remarquable vu que leur stratégie est relativement méconnue. D'après le baguage, la durée de vie est d'environ 9 ans.

Distribution

Les moineaux espagnols ne portent pas forcément un nom qui est très approprié. Certes, leur implantation principale se situe dans la péninsule ibérique (Espagne et Portugal), mais ils sont présents dans tout le bassin méditerranéen jusqu'aux BAlkans, en Cappadoce et en Afrique du Nord jusqu'en Lybie. La race tanscapicus vit en Asie, pratiquement sans discontinuer de Chypre jusqu'à l'ouest de la Chine. Il y a 2 races officielles :
* P. h. hispaniolensis - péninsule ibérique, Sardaigne, Grèce et BAlkans, ouest de l'Asie Mineure, îles de l'Atlantique (Madère, Canaries et Cap-Vert) et nord-ouest de l'Afrique (Maroc, nord-est de la Libye).
* P. h. transcaspicus- Chypre, Est-Turquie, Levant Iran, Afghanistan, Sud-Kazakhstan et nord-ouest de la Chine, non-nicheur sur le sous-continent indien.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, les moineaux espagnols ne sont globalement pas menacés. Les populations de Roumanie, de Grèce et de Bulgarie sont localement importantes. Celles de Malte, d'Espagne et du Portugal sont assez nombreuses ce qui procure un total de 1,5 million à 2,5 millions d'individus pour l'Europe entière. Des millions d'individus vivent en Israël. Mais c'est surtout en Asie Occidentale que cette espèce a pris son essor depuis les années 1940.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/09/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net