Monticole à ventre marron

Monticola rufiventris - Chestnut-bellied Rock Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Monticola

  • Espèce
    :

    rufiventris

Descripteur

Jardine Selby, 1833

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : à 61 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Muscicapidés sont des passereaux de taille petite à moyenne (10 à 20 cm de longueur). Dans un premier temps, ils regroupaient principalement les gobemouches au sens large. Mais les recherches récentes ont montré qu'il fallait leur adjoindre certains taxons appartenant jusqu'alors aux Sylvii... lire la suite

Description identification

Monticole à ventre marron
♂ adulte
Monticole à ventre marron
♀ adulte

Les sexes sont différents. Chez le mâle adulte, la zone qui englobe le front, le capuchon, la nuque et la partie supérieure du manteau est bleu cobalt ou bleu-vert foncé. La région qui part des côtés du manteau jusqu'au dos et aux scapulaires présente un bleu encore plus sombre qui masque la base noire des plumes. Le croupion et les couvertures sus-caudales virent au bleu-vert métallique plus clair. La queue est bleu-noir avec des traits et des bordures noirs sur toutes les plumes. Les couvertures alaires et les rémiges présentent tout une gamme de bleus foncés et de noirs qui s'entremêlent. Les lores, les joues, les couvertures auriculaires et les côtés du cou sont noirs. Le menton, la gorge et le haut de la poitrine sont bleu terne ou bleu-noir avec des liserés clairs ou brillants sur la partie basse de la poitrine. La poitrine, le reste des parties inférieures et le dessous des ailes sont rouille foncé ou châtain. Le bec est noir, avec parfois une base grisâtre sur la mandibule inférieure. Les pattes et les pieds sont noirs ou noir violacé, les semelles grises ou gris jaunâtre. En plumage frais (automne et hiver), les plumes de la gorge, du haut de la poitrine, du manteau, des scapulaires et du centre du dos ont des bordures chamois-gris. Celles des couvertures alaires et des tertiaires ont de fines extrémités claires.
Chez la femelle adulte, l'ensemble des parties supérieures, du front jusqu'aux couvertures sus-caudales, est gris ou gris-brun-olive. Il est fortement taché ou écaillé de brun noirâtre, mais de façon plus distincte sur le manteau et sur le dos. La queue est brune, avec des bordures gris-brun à la base de toutes les rectrices extérieures. Les couvertures alaires présentent un ensemble brun ou brun sombre avec quelques bordures gris-olive. Le dessus n'est pas uniformément brun, il peut présenter quelques nuances et quelques reflets bleuâtres, notamment sur le front et l'avant du capuchon ainsi que sur le dessus de la queue. La partie supérieure des lores jusqu'à l'oeil est chamois jaunâtre pâle. Elle est soulignée par une épaisse rayure brun sombre. Les joues et les couvertures auriculaires sont brun sombre, finement tachetées de chamois blanchâtre. Une large moustache claire parcourt la face, de la base du bec jusqu'en-dessous des oreillons. Le menton et la gorge brun sombre sont soulignés par une large raie centrale blanc-chamois et par de plus fines stries latérales. Un système assez complexe de taches, de mouchetures et de bordures donnent au ventre et aux flancs un aspect fortement écaillé. La zone anale et les couvertures sous-caudales présentent un aspect assez semblable, mais paraissant plus fortement barré.
Les juvéniles ressemblent aux femelles adultes mais paraissent bien plus sombres ou plus brun noirâtre.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Chestnut-bellied Rock Thrush,
  • Roquero Ventrirrufo,
  • Rötelmerle,
  • vörösmellű kövirigó,
  • Roodbuikrotslijster,
  • Codirossone panciacastana,
  • Rostbukad stentrast,
  • Kastanjebuksteintrost,
  • skaliar gaštanový,
  • skalník kaštanovobřichý,
  • Stor Stendrossel,
  • isokivikkorastas,
  • merla roquera blava,
  • nagórnik kasztanowobrzuchy,
  • bērkrūšu akmeņstrazds,
  • Краснобрюхий каменный дрозд,
  • カオグロイソヒヨドリ,
  • 栗腹矶鸫,
  • นกกระเบื้องท้องแดง,
  • 栗胸磯鶇,

Voix chant et cris

Monticole à ventre marron
♂ adulte

Sa communication est très riche et très variée. Son cri de contact est un 'quach' tranchant et plaintif. Lorsqu'il est dérangé, ce monticole émet un grincement ou un croassement de geai 'churr, chrrr ou chaa' auquel viennent se mêler des 'sit-sit' stridents. Le chant est constitué par une série agréable de courtes phrases gazouillantes qui rappellent celles du monticole à croupion roux. Ce chant, émis du sommet d'un grand arbre, est entendu de la fin du mois de février jusqu'à environ la moitié du mois de juillet. Une autre variante, rappelant les notes bouillonnantes et gazouillantes de l'étourneau commun, est délivrée un peu plus tard dans l'année.

Habitat

Monticole à ventre marron
♂ adulte

Les monticoles à ventre marron fréquentent les forêts ouvertes ou les peuplements d'arbres épars. On les trouve surtout dans les conifères, en particulier les épicéas, les genèvriers et les sapins mais ils apprécient également les chênes, les rhododendrons et les cèdres de l'Himalaya, surtout s'ils sont situés sur des collines escarpées, des versants rocheux,des falaises, des gorges et des ravins boisés. Leur territoire se situe entre 1000 et 3400 mètres, voir jusqu'à 4500 mètres au Népal. Dans l'est de l'Himalaya, l'espèce semble éviter les forêts denses de feuillus, alors que dans le sud de la Chine, son habitat paraît constitué presque exclusivement de forêts de pins et de sapins. En hiver, les monticoles descendent au-dessous de 2400 mètres et parfois même jusqu'à 1200 mètres lorsque le climat est particulièrement rigoureux. Les monticoles à ventre marron sont endémiques du centre-est et du sud-est du continent asiatique. Du nord du Pakistan, son aire s'étend vers l'est et couvre le Cachemire, le nord de l'Inde et le Népal, le sud-est du Tibet, le Sikkim, le Bhoutan, le nord du Bengale et la mosaïque des petits états du nord-est de l'Inde. Elle se poursuit en Birmanie, dans le nord-ouest de la Thaïlande, au nord du Laos et probablement au Tonkin et dans quelques provinces du sud de la Chine.

Comportement traits de caractère

Les monticoles à ventre marron vivent généralement seuls ou en couples. Ils passent relativement inaperçus pendant la saison de reproduction alors que le reste de l'année, ils ne sont pas particulièrement timides. Cependant, ils passent la plupart de leur temps sur de larges branches à l'intérieur du feuillage dense. Les mâles sont plus démonstratifs et ils sont, de ce fait, plus facilement observables. Ils s'installent habituellement sur des perchoirs élevés ou sur des grosses branches bien visibles, faisant lentement balancer leur queue en avant et en arrière. Les deux partenaires recherchent leur nourriture en commun dans les arbres ou sur le sol, sautillant même le long des cours d'eau. Leur vol est puissant et assez rapide, aussi chassent-ils souvent les insectes dans les airs à la manière des gobemouches et des drongos. Les monticoles à ventre marron ont un vol de parade caractéristique : ils quittent le sommet d'un arbre ou une autre endroit analogue, décrivent une large boucle horizontale puis regagnent leur perchoir initial.

Alimentationmode et régime

Les monticoles à ventre marron se nourrissent principalement d'insectes et de leurs larves, en particulier de coléoptères, sauterelles, cigales, papillons diurnes et nocturnes. Ils consomment également des vers de terre, des petits lézards et des grenouilles. Le menu est complèté de quelques baies.

Reproduction nidification

La période de nidification se déroule d'avril à juillet et les deux parents participent à l'élaboration du nid. Ils bâtissent d'abord une petite plate-forme de brindilles sur laquelle il superpose un large coussinet ou une structure en forme de coupe qui est construite avec des herbes sèches, de la mousse, des feuilles, des brindilles, des aiguilles de pins ou tout autre matériau végétal disponible localement. Ils garnissent ensuite l'intérieur d'herbes fines et de radicelles. Le nid est placé habituellement dans une cavité ou une crevasse de falaise, sur une corniche, ou éventuellement dans un trou d'arbre, entre les racines d'un arbre ou sur une berge. La ponte comprend 3 ou 4 oeufs jaune-crème avec un lavis rose ainsi que des taches rose foncé, brun pâle, brun rougeâtre ou rouge-brique, placées sur la partie la plus large. La femelle couve seule. Il n'y a qu'une nichée par saison.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Monticole à ventre marronFiche créée le 14/08/2007 par
publiée le - modifiée le 2007-08-14 18:54:18 © 1996-2019 Oiseaux.net