Monticole bleu

Monticola solitarius - Blue Rock Thrush

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Muscicapidés

  • Genre
    :

    Monticola

  • Espèce
    :

    solitarius

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 23 cm
  • Envergure
    : 32 à 37 cm.
  • Poids
    : 37 à 54 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le mâle est entièrement bleu (avec les ailes plus sombres) et la femelle brune sur le dessus et brun clair moucheté de sombre dessous. En dehors de mauvaises conditions d'observation où le plumage du mâle de monticole bleu peut paraître noir, aucune confusion n'est possible. Espèce essentiellement sédentaire mais effectuant une migration altitudinale.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Monticola solitarius solitarius (nw Africa, sw and sc Europe, n Turkey to Georgia and Azerbaijan)
  • Monticola solitarius longirostris (Greece and w and s Turkey through the Middle East to the nw Himalayas)
  • Monticola solitarius pandoo (c Himalayas to e China and nw Vietnam)
  • Monticola solitarius philippensis (e Mongolia to Sakhalin south to Japan, extreme n Philippines and ne China)
  • Monticola solitarius madoci (Malay Pen. and n Sumatra)

Noms étrangers

  • Blue Rock Thrush,
  • Roquero Solitario,
  • Melro-azul,
  • Blaumerle,
  • kék kövirigó,
  • Blauwe Rotslijster,
  • Passero solitario,
  • Blåtrast,
  • Blåtrost,
  • skaliar modrý,
  • skalník modrý,
  • Blådrossel,
  • sinirastas,
  • merla blava,
  • Bláþröstungur,
  • modrak śródziemnomorski,
  • zilais akmeņstrazds,
  • puščavec,
  • Синий каменный дрозд,
  • Murai-batu arung,
  • イソヒヨドリ,
  • 蓝矶鸫,
  • นกกระเบื้องผา,
  • 藍磯鶇,

Voix chant et cris

Le chant du monticole bleu est assez mélodieux. Il comprend des notes flûtées et aiguës sur un ton mélancolique.

Habitat

Ce monticole est une espèce méridionale : elle niche quasiment dans la totalité des pays du nord du bassin méditerranéen. Son domaine est minéral : il apprécie les secteurs rocailleux ensoleillés, les ruines et les côtes rocheuses de la Méditerranée. Amplitude altitudinale s'étalant en France du niveau de la mer à 1800 m sur l'île de Beauté.

Comportement traits de caractère

Il visite nerveusement les rochers en quête d'insectes et vole souvent d'un coin à un autre d'une falaise par exemple. Il se met souvent en évidence sur les crêtes des massifs et le sommet de ruines.
Le vol : Ce turdidé chante souvent en vol. Vol souple, rapide et direct. A l'instar des gobemouches, il capture souvent des insectes en vol.

Alimentation mode et régime

Le régime alimentaire du monticole bleu comporte des insectes (coléoptères, orthoptères, lépidoptères), des arthropodes (araignées), des lézards de petite taille, des baies (sorbier,merisier, aubépine...).

Reproduction nidification

Le monticole bleu construit son nid dans une anfractuosité rocheuse à partir d'éléments végétaux (feuilles, mousses, racines...). La femelle pond 1 à 2 fois par an de 4 à 5 oeufs qu'elle couvera seule pendant un peu moins de 2 semaines.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Espèce rare en France (liste rouge). Vulnérable en Europe. Régression de l'aire de l'aire de répartition française jusqu'en dans les années 70. Ce phénomène serait notamment du à la déprise agricole (dans des secteurs au sol pauvre du Sud de la France) occasionnant une fermeture des milieux. La surfréquentation des secteurs rocheux (tourisme, escalade...) et les aménagements divers (côtiers en particulier) seraient également en cause.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 16/01/2004 par Alexandre Knochel © 1996-2017 Oiseaux.net