Moqueur corossol

Margarops fuscatus - Pearly-eyed Thrasher

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Mimidés

  • Genre
    :

    Margarops

  • Espèce
    :

    fuscatus

Descripteur

Vieillot, 1808

Biométrie
  • Taille
    : 30 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 95 à 100 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les adultes ont un capuchon, des épaules et un dos brun moyen, les plumes de ces parties ayant un centre plus foncé, ce qui leur donne un aspect strié. La partie basse du dos et le croupion sont semblables, mais avec une nuance plus roussâtre. Les couvertures sus-caudales ont des taches centrales et des extrémités blanchâtres. Le rémiges affichent une teinte brun noirâtre terne, les tertiaires avec des pointes blanches, les secondaires avec des liserés roux sur les filets extérieurs. La queue est également brun noirâtre terne mais avec des extrémités grises sur les rectrices extérieures. Les joues, les lores, la région malaire et les oreillons sont mouchetés de brun sombre. Le menton et la gorge sont blanc sale avec d'imperceptibles stries brunes qui deviennent plus évidentes et s'agglomèrent sur la poitrine. Le ventre est blanchâtre avec quelques vagues stries ternes qui deviennent plus sombres sur les flancs. La zone anale est blanc grisâtre avec des marques brunes. Le dessous des ailes est brun grisâtre avec des taches brunes. L'iris est jaune grisâtre, le bec jaune-ocre avec une nuance plus sombre sur le dessus. Les pattes sont brunes à ocre.
Les jeunes sont absolument identiques aux adultes.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Margarops fuscatus fuscatus (Bahamas to the n Lesser Antilles)
  • Margarops fuscatus klinikowskii (St. Lucia. sc Lesser Antilles.)
  • Margarops fuscatus densirostris (c Lesser Antilles)
  • Margarops fuscatus bonairensis (Bonaire I.. off n Venezuela.)

Noms étrangers

  • Pearly-eyed Thrasher,
  • Cuitlacoche Chucho,
  • Perlaugen-Spottdrossel,
  • Witoogspotlijster,
  • Mimo occhiperla,
  • Pärlögd härmtrast,
  • Tykknebbspottefugl,
  • drozdec perlooký,
  • drozdec karibský,
  • Antilrøddrossel,
  • keltanokkamatkija,
  • mim bec d'ivori,
  • łuskopiór żółtodzioby,
  • Жемчужноглазый крикливый пересмешник,
  • オオウロコツグミモドキ,
  • 珠眼嘲鸫,
  • 珠眼嘲鶇,

Voix chant et cris

Le chant est une série de phrases composées de une ou trois syllabes et séparées entre elles par d'assez longues pauses. Les moqueurs corossols chantent souvent pendant la journée et au cours des nuits claires. Ils émettent également de nombreux cris rauques, parmi lesquels on peut noter un "craw-craw" guttural et un "chouk-chouk" strident.

Habitat

Son habitat est assez varié. En principe, il choisit les lieux boisés, les zones de broussailles, les plantations, les vergers abandonnés et les quartiers périphériques des villes. Au niveau de la mer, on le trouve souvent dans les forêts de palmiers et dans les mangroves. Sur l'île de Bonaire, il est confiné dans les plantations d'arbres fruitiers pendant la saison sèche, mais il est courant un peu partout pendant la saison des pluies. Le moqueur corossol est endémique des Antilles où il est répandu dans deux groupes d'îles distincts : la partie septentrionale de son aire s'étend d'Exuma jusqu'aux îles Turks et Caicos. La partie méridionale part de Porto Rico jusqu'à Sainte Lucie. Quatre espèces sont officiellement reconnues : M.f. fuscatus (aux Bahamas, de l'île Eleuthera, en direction du sud jusqu'à Porto Rico et le nord d'Antigua). - M.f.densirostris (sud des petites Antilles, de Montserrat jusqu'à Saint Vincent). - M.f. bonairensis (île Bonaire). - M.f. klinikowskii (Sainte Lucie).

Comportement traits de caractère

Il a des moeurs très changeantes : parfois il est bruyant et démonstratif, parfois il est extrêmement discret. Le moqueur corossol recherche sa nourriture du niveau du sol jusqu'à une hauteur de 5 mètres ou plus dans les arbres. C'est un oiseau extraordinairement agressif. Régulièrement, ils s'attaque aux nichées de merles vantards (Turdus plumbeus) ou de pigeons à couronne blanche (Columba leucocephala), brisant les oeufs et infligeant de sévères blessures aux oisillons. Sur Mona Island, il est considéré comme une véritable peste à cause des dommages qu'il inflige à l'avifaune. A Porto Rico, il est considéré comme le plus redoutable de tous les prédateurs de l'amazone locale (Amazona vittata) dont les populations sont critiquement en danger. Il pénètre dans la cavité de ce perroquet, détruit les oeufs et extirpe du trou l'adulte qui mesure presque son poids. Du coup, une stratégie a été mise au point pour protéger les amazones. On a installé des nichoirs sombres et profonds qui leur conviennent mais qui ne sont pas utilisables par les moqueurs. Lorsque cela ne suffit pas, une méthode plus vigoureuse est mise en oeuvre. Les nids des perroquets sont surveillés et à la moindre tentative d'incursion des moqueurs, ces derniers sont abattus.

Alimentation mode et régime

Leur régime est très varié. Cette diversité peut être en grande partie expliquée par l'absence de nombreuses familles qui peuplent habituellement le continent nord-américain. Faute de concurrence, ces oiseaux ont pu s'établir librement dans une grande variété de niches écologiques. Les moqueurs corossols consomment des insectes, des fruits et des baies de toutes sortes, des oeufs et des oisillons de nombreuses autres espèces d'oiseaux, des souris domestiques et des charognes. Ils stockent les proies qu'ils ont capturées et ils les empalent sur du fil barbelé ou sur des branches d'épineux, un peu à la manière de pies-grièches du genre Lanius. Il leur arrive également de les entasser sur la fourche d'un buisson. L'opération "garde-manger" peut durer pendant plusieurs jours consécutifs. Les moqueurs corossols capturent parfois et tuent des sucriers à ventre jaune (Coereba flaveola). Dans certaines îles, ils attrapent des lézards, alors que dans d'autres, cette proie est totalement délaissée.

Reproduction nidification

Les moqueurs corossols ont un mode de nidification cavernicole, ce qui est plutôt inhabituel pour des oiseaux de la famille des mimidés. Ils bâtissent une construction assez massive avec des bouts de bois, des herbes sèches et des racines et il la place dans de nombreuses sortes de cavités, y compris des nichoirs artificiels. Le nid est plus rarement situé dans un lieu ouvert au milieu d'un buisson. A Mona Island, entre Hispaniola et Porto Rico, ces moqueurs installent leur nid dans la crevasse d'un rocher ou sous le plafond d'une grotte. La ponte comprend deux ou trois oeufs, de couleur bleu sombre avec des reflets brillants. Les durées de l'incubation et du séjour au nid ne sont pas connues. La saison de nidification est longue et s'étale de décembre jusqu'à septembre.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 26/04/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net