Moqueur de Bendire

Toxostoma bendirei - Bendire's Thrasher

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Mimidés

  • Genre
    :

    Toxostoma

  • Espèce
    :

    bendirei

Descripteur

Coues, 1873

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : 33 à 38 cm.
  • Poids
    : 60 g
Longévité

4 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le moqueur de Bendire ressemble à bien des égards au moqueur à bec courbe. La ressemblance est si flagrante que le premier spécimen recueilli fut longtemps identifié comme une femelle du dernier nommé. Ce n'est que sur l'insistance du Major Bendire et grâce à la comparaison du nid et des oeufs qui sont totalement différents qu'on est enfin arrivé à le considérer comme une espèce à part entière.
Chez le moqueur de Bendire adulte, le capuchon, le dos, les épaules et le croupion sont brunâtre terne, devenant plus éclatant sur le croupion. Les couvertures alaires sont gris-brun. Les primaires, les secondaires et les tertiaires sont gris-brun terne avec une nuance cannelle sur les filets extérieurs. Les lores et les couvertures auriculaires sont mouchetés de gris-brun. Les rectrices affichent la même couleur gris-brun mais avec de vagues extrémités blanches sur celles qui sont le plus à l'extérieur. Le menton et la gorge blanchâtres sont encadrés par d'imperceptibles moustaches gris sombre. La poitrine gris brunâtre porte d'innombrables motifs noirâtres en forme de flèches qui cessent brutalement à la limite du ventre et deviennent plus diffus sur les flancs. La partie basse du ventre et la zone anale sont chamois. Le dessous des ailes est chamois-gris. L'iris est habituellement jaunâtre, parfois jaune-orange. La mandibule supérieure est gris sombre, alors que la mandibule inférieure est grise avec une base corne. Les pattes sont gris foncé.
Les juvéniles sont très semblables à leurs parents. Toutefois, les motifs sur la poitrine sont plus petits et moins nombreux.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Bendire's Thrasher,
  • Cuitlacoche Piquicorto,
  • Kaktusspottdrossel,
  • Cactusspotlijster,
  • Mimo di Bendire,
  • Bendires härmtrast,
  • Navahospottefugl,
  • drozdec kaktusový,
  • drozdec sonorský,
  • Kaktusrøddrossel,
  • arosirppimatkija,
  • mim becut de Bendire,
  • przedrzeźniacz kaktusowy,
  • Bendira žagaste,
  • Кактусовый кривоклювый пересмешник,
  • スナイロツグミモドキ,
  • 本氏弯嘴嘲鸫,
  • 本迪矢嘲鶇,

Voix chant et cris

Le chant est un doux gazouillement continu, très différent de celui du moqueur à bec courbe qui est abrupt et contient quelques notes gutturales. Il peut y avoir une grande différence d'interprétation entre les différents individus. Le cri le plus courant est un "cheep, cheep-cheep" mais on peut également parfois entendre un "wheet " plaintif qui monte progressivement vers la fin.

Habitat

Les moqueurs de Bendire fréquentent généralement les zones herbeuses et les prairies ouvertes sur lesquelles poussent quelques genévriers épars. On les trouve également dans les habitats fortement dégradés et les semi-déserts dont la couche d'herbes est très fine mais qui, en revanche, sont pourvus de nombreuses plantes adaptées à la sècheresse.

Comportement traits de caractère

Cet oiseau n'est pas particulièrement timide. Il se nourrit principalement à terre et à proximité du sol où il se déplace en marchant ou en courant, maintenant souvent sa queue dressée presque à la verticale. En dépit de cette attitude courante, il vole également volontiers sur de longues distances et à une hauteur respectable. Il fouille le sol avec son bec et occasionnellement il creuse dans la terre meuble. Son chant est émis à partir de perchoirs bien exposés. Le moqueur de Bendire est partiellement migrateur et il abandonne la partie nord de son aire de distribution en hiver. Dans le désert de Mojave, la migration débute dès la fin du mois de juillet et les sites de nidification sont totalement évacués à la fin août. Le retour sur les lieux de nichage s'effectue très tôt, dès la fin janvier. Dans l'état du Sonora, les visiteurs d'hiver arrivent au début du mois de septembre et ne repartent qu'en février-mars.

Alimentation mode et régime

Le moqueur de Bendire se nourrit surtout d'invertébrés (fourmis, termites, chenilles). Quelques matières végétales comme les graines et les fruits viennent compléter son menu.

Reproduction nidification

Le nid présente toutes les caractéristiques de celui d'un moqueur. C'est une structure en forme de boule construite avec des herbes et des brindilles dont l'intérieur est garni avec de fines tiges, du crin et des plumes. L'architecture extérieure mesure jusqu'à 30 cm de largeur et 23 cm de profondeur, mais la coupe intérieure a des dimensions bien plus modestes. Le nid est placé dans un buisson ou dans un arbuste, entre 1 et 3 mètres au-dessus du sol. Bien qu'il soit rarement situé dans d'autres endroits, on peut éventuellement le trouver sur la poutre de la charpente d'un garage ou d'un quelconque bâtiment. Le moqueur de Bendire peut également réutiliser un vieux nid abandonné de pic du genre Colaptes. Les oeufs ont un fond gris-vert pâle à bleu verdâtre avec une multitude de marques fauve terne ou chamois vineux surtout visibles sur la partie large de la coquille.
La ponte comprend habituellement 3 oeufs, souvent 4, dont on ignore la durée d'incubation. Le séjour des jeunes au nid n'excède pas 12 jours. En Arizona, on compte au moins deux nichées par saison, si ce n'est 3. La première ponte a lieu à la fin du mois de février ou au début du mois de mars, fin mars en Californie. La seconde ponte se déroule de la fin mai au début juin. On possède un exemple de troisième ponte vers le 25 juillet. A Sonora, on trouve des nids entre le 28 février et le 18 juillet.

Distribution

Les moqueurs de Bendire sont originaires de l'extrême sud-ouest de l'Amérique du Nord et du nord du Mexique. Malgré la relative exiguïté de leur aire de distribution, 3 sous-espèces sont officiellement reconnues : T.B. bendirei (sud-ouest des Etats-Unis et province de Sonora, dans le nord du Mexique) - T.B. rubricatum (centre et sud Sonora, Mexique) - T.B. candidum (centre et ouest Sonora, Mexique).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Ses effectifs semblent en déclin probablement à cause de la perte ou de la dégradation de son habitat. Sa répartition est très inégale, et il n'y a vraiment que dans le nord-ouest du Nouveau-Mexique qu'il puisse être considéré comme commun. L'espèce est classée comme vulnérable (VU).

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Moqueur de BendireFiche créée le 13/12/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net