Moqueur polyglotte

Mimus polyglottos - Northern Mockingbird

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Mimidés

  • Genre
    :

    Mimus

  • Espèce
    :

    polyglottos

Descripteur

(Linnaeus, 1758)

Biométrie
  • Taille
    : 28 cm
  • Envergure
    : 31 à 35 cm.
  • Poids
    : 45 à 58 g
Longévité

20 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Les moqueurs polyglottes ont des parties supérieures gris foncé (capuchon, dos, épaules et croupion). Les couvertures alaires sont gris plus sombre avec des liserés blanc grisâtre au niveau des petites couvertures. La base des primaires porte une large tache blanche. Le reste des primaires et les secondaires affichent par ailleurs une teinte gris noirâtre terne. Les rectrices sont noirâtres, excepté les plus extérieures qui sont en grande partie blanches et les deux paires suivantes qui sont blanches avec des filets extérieurs sombres. Le menton et la gorge sont blanc grisâtre, devenant plus gris-chamois sur la poitrine. Le ventre et la zone anale sont gris. Le dessous des ailes est blanc grisâtre avec des marques plus sombres sur les couvertures sous-alaires. L'iris varie du jaune-vert pâle au jaune. Le bec est noir avec une légère nuance de brun à la base. Les pattes sont ténébreuses.
Les juvéniles ressemblent aux adultes, mais ils affichent de vagues stries sur le dos. Les taches et les stries sur la poitrine sont plus évidentes. L'iris est vert ou gris-vert.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Mimus polyglottos polyglottos (s Canada to s Mexico)
  • Mimus polyglottos orpheus (Bahamas to Greater Antilles, Cayman Is. and Virgin Is.)

Noms étrangers

  • Northern Mockingbird,
  • Sinsonte Norteño,
  • Tordo-imitador,
  • Spottdrossel,
  • énekes gezerigó,
  • Североамериканский певчий пересмешник,
  • 小嘲鸫,
  • Spotlijster,
  • Mimo settentrionale,
  • Nordlig härmtrast,
  • Sangspottefugl,
  • przedrzeźniacz północny,
  • spevák mnohohlasý,
  • drozdec mnohohlasý,
  • Nordlig Spottedrossel,
  • taiturimatkija,
  • ,
  • マネシツグミ,

Voix chant et cris

Le chant, composé d'une série de puissantes notes musicales, subit d'énormes variations. Il dure souvent pendant un long moment et il incorpore de nombreuses imitations d'autres espèces. Le Moqueur polyglotte chante fréquemment pendant la nuit, en particulier dans les zones urbaines où il peut bénéficier des éclairages artificiels. Chaque individu possède son répertoire particulier et seules quelques bribes sont communes. Les 2 sexes chantent. On peut également entendre quelques cris : un "chuck" ou un "churr" rauque, ainsi qu'un "hiou" grinçant.

Habitat

Le Moqueur polyglotte fréquente les zones de buissons clairsemés, les terres agricoles abandonnées, les lisières de forêts, toutes sortes de contrées ouvertes. Il est capable de s'adapter aux paysages urbains dans la mesure où ces derniers possèdent des zones de végétation suffisantes pour accueillir les nids. Il est absent à l'intérieur des forêts denses.

Comportement traits de caractère

Moqueur polyglotte
Comportement - adulte

C'est un oiseau familier qu'on peut observer à tout loisir. Il passe une grande partie de son temps à terre, courant et sautillant. Bien qu'il chasse parfois à faible hauteur dans les airs à la manière d'un gobemouche, il capture la plupart de ses proies sur le sol. On l'a déjà aperçu utilisant une méthode de chasse surprenante et fort peu conventionnelle : il rattrape une cigale en vol, la percute avec ses ailes avant de la saisir dans son bec. Pendant la saison de nidification, il est particulièrement agressif, avec l'aide d'autres congénères, il est capable d'attaquer physiquement des intrus tels que des chats ou des corbeaux qui tentent de s'approcher du nid.
Bien que cet oiseau soit sédentaire sur la plus grande partie de son aire de répartition, il montre d'évidentes dispositions à se déplacer. On ne peut pas parler véritablement de migration, car plus de 90% des mouvements enregistrés sont inférieurs à 200 kilomètres. Pour renforcer cette impression, il convient d'ajouter que, contrairement au Moqueur chat, ces mouvements ne sont pas forcément orientés du nord vers le sud et restent la plupart du temps à la même latitude.

Alimentation mode et régime

Moqueur polyglotte
mange - adulte

Le Moqueur polyglotte est omnivore. Il consomme des arthropodes , des coléoptères, des fourmis, des guêpes, des abeilles, des sauterelles, des vers de terres et quelquefois des petits lézards. Il ingurgite également des matières végétales en particulier des baies. Son régime est composé surtout de matières organiques en été et de végétaux en hiver. La consommation de fruits provenant du rosier multiflore (qui est une plante envahissante) a joué un rôle important dans l'expansion de son aire de distribution.

Reproduction nidification

Le nid est une coupe ouverte construite avec des petites brindilles de bois mort et garnie avec des herbes. La structure extérieure est bâtie presque entièrement par le mâle, alors que la garniture intérieure est l'œuvre presque exclusive de la femelle. La plupart des nids sont placés dans un arbuste ou dans buisson, à une hauteur de 3 mètres, bien que certaines constructions se situent parfois jusqu'à 19 m au-dessus du sol. Très occasionnellement, certains sont installés dans des immeubles ou dans des cavités.
La ponte comprend 2 à 6 oeufs gris bleuâtre ou blanc verdâtre avec différentes nuances de bleu et de vert. Ils sont abondamment tachés de nombreuses sortes de brun. Les oeufs bleu pâle sans taches sont extrêmement rares. A Porto Rico, les nids contiennent généralement 3 ou 4 oeufs. La femelle couve seule pendant une période qui dure uniquement 12 ou 13 jours. Les jeunes sont nourris par les deux parents. En principe, le séjour au nid dure 12 à 15 jours, sauf s'ils sont dérangés, ce qui les oblige souvent à anticiper leur départ. La construction du nid commence fin février-début mars en Floride, fin mars-mi avril en Pennsylvanie. Il y a 2 ou 3 nichées par saison. Le Moqueur polyglotte est habituellement monogame, mais des cas de bigamie et même de trigamie ont été rapportés.
Les vachers bronzés, brillants ou à tête brune parasitent rarement les nids de moqueurs polyglottes.

Distribution

Le Moqueur polyglotte est endémique d'Amérique du Nord. Il est présent sur tout le territoire des Etats-Unis, partout où il trouve des habitats qui lui conviennent. Au nord, son aire de répartition déborde légèrement sur le Canada, notamment en Colombie Britannique, dans la région des Grands Lacs ainsi que dans le sud du Québec et dans les provinces maritimes. Au sud, son aire se poursuit largement au Mexique jusque dans la province du Chiapas. Cet oiseau est également présent aux Antilles. 3 sous-espèces sont officiellement reconnues : M.P. polyglottos, la race type (est de l'Amérique du Nord,de l'est du Nebraska jusqu'à la Nouvelle-Ecosse et de l'est du Texas jusqu'à la Floride) - M.P. leucopterus (ouest de l'Amérique du Nord, du nord-ouest du Nebraska et de l'ouest du Texas jusqu'au littoral du Pacifique, également au Mexique jusqu'à Mexico et l'isthme de Tehuantepec) - M.P. orpheus (Bahamas, Grandes Antilles à l'est des îles Vierges).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le Moqueur polyglotte est commun et largement répandu. Malgré les nombreux prédateurs tels que les reptiles, les rapaces nocturnes, les corvidés et le busards, l'espèce est loin d'être menacée.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 25/06/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2016 Oiseaux.net