Moucherolle phébi

Sayornis phoebe - Eastern Phoebe

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Tyrannidés

  • Genre
    :

    Sayornis

  • Espèce
    :

    phoebe

Descripteur

Latham, 1790

Biométrie
  • Taille
    : 12 à 17 cm
  • Envergure
    : 26 à 28 cm.
  • Poids
    : 16 à 21 g
Longévité

9 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, les parties supérieures sont olive grisâtre. Cependant, le capuchon est plus sombre et contraste avec le dos. Les ailes sont d'un olive grisâtre qui tend plus vers le noir si bien que les bordures pâles des plumes sont plus visibles. Les liserés blanchâtres des secondaires forment d'ailleurs parfois une bande claire sur l'aile fermée.
La gorge est blanche mais on aperçoit souvent un lavis grisâtre qui traverse la poitrine. Le ventre blanchâtre est parfois nuancé de jaune pâle. Les iris sont sombres, le bec et les pattes noirs. Le mâle et la femelle sont identiques. Toutefois, cette dernière est légèrement plus petite que son partenaire (voir données biométriques).
Les juvéniles ont des terminaisons chamois clair sur les plumes des couvertures alaires, ce qui forme deux vagues barres alaires.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Eastern Phoebe,
  • Mosquero Fibí,
  • Piuí,
  • Phoebe,
  • szürke légykapótirannusz,
  • Phoebe,
  • Fibi orientale,
  • Grå fibi,
  • Gråfibi,
  • pamuchár východný,
  • tyranovec domácí,
  • Fibii,
  • harmaafiivi,
  • mosquer cendrós,
  • Fógetafugl,
  • fibik oliwkowy,
  • austrumu fībija,
  • vzhodni febež,
  • Восточный феб,
  • ツキヒメハエトリ,
  • 灰胸长尾霸鹟,
  • 東方菲比霸鶲,

Voix chant et cris

Les cris les plus courants sont des "chip", "chik" ou "piik". Les mâles ont 2 types de chant : "fee-bee" ou "fee-b-be-bee", les 2 étant délivrés en combinaison, mais le premier étant moins fréquent. La femelle s'exprime rarement. Le répertoire n'est pas complet pour autant, il y a en effet des cris moins usités, des "tw-ee-t", des "t't", des "cheese-it", "t-yooh", "t-yee" et "t-keet". On peut également entendre un "tree-tree-tree-tree-tree" rude et nasal de la part du mâle quand il désigne à la femelle l'emplacement du nid. Des claquements de bec sont produits en cas de rencontres agressives.

Habitat

Les moucherolles phébis se reproduisent principalement dans les zones boisées et à la lisière des forêts, ils choisissent généralement des boisements clairsemés qui sont souvent composés d'arbres à feuilles caduques. Ils prennent soin de s'installer à proximité d'un point d'eau. Des habitats similaires sont fréquentés pendant la migration avec peut-être une plus grande préférence pour les lieux proches des cours d'eau au passage du printemps. Pendant la période hivernale, les moucherolles phébis utilisent les forêts à feuiles caduques, les bordures des zones boisées, les lieux ouverts ou semi-ouverts pourvus de broussailles et d'arbres clairsemés, toujours près de rivières. Les moucherolles phébis vivent du niveau de la mer jusqu'à 2 500 mètres en hiver.

Comportement traits de caractère

Le long des lisières des forêts, les moucherolles phébis recherchent leur nourriture à partir d'un perchoir situé à moins de 10 mètres au-dessus du sol. A l'intérieur des forêts denses, ces perchoirs sont situés à une hauteur bien plus modeste sur les branches les plus basses. Ces oiseaux se déplacent très souvent entre les différents perchoirs, ils remuent régulièrement la queue en lui imprimant un mouvement latéral (et non pas de haut en bas) quand ils sont perchés.
La plupart du temps, les proies sont capturées au cours de sorties aériennes mais d'autres stratégies comme le glanage sur les branches ou des bonds sur le sol sont également utilisés. Les fruits sont avalés en entier.
Les moucherolles phébis sont partiellement migrateurs. Les populations nordiques migrent au sud des Etats-Unis et au Mexique, elles quittent les terres de reproduction assez tard, à partir de septembre dans l'extrême nord, mais souvent à partir d'octobre dans la majorité des cas. Les moucherolles phébis hivernent au Mexique de septembre à avril. Ils effectuent le voyage du retour à partir de mars.

Alimentation mode et régime

Les moucherolles phébis se nourrissent principalement d'insectes volants. Ils consomment aussi occasionnellement des fruits durant les saisons où le temps est de piètre qualité, c'est à dire en automne, en hiver et au printemps. Le menu comprend des hyménoptères, des coléoptères, des orthoptères, des hémiptères, des papillons, des mouches, des araignées, des tiques, et des mille-pattes. Des rapports signalent également la prise de petits poissons.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de la mi-mars au début du mois d'août. Dans le nord de l'aire, la période de reproduction commence plus tard, à partir d'avril. Il y a deux nichées par saison. Le mâle parade pour montrer le site à sa compagne mais c'est la femelle qui choisit l'endroit. C'est aussi elle qui prend l'initiative de construire le nid avec de la boue, des mousses vertes et des feuilles. Elle le garnit avec des herbes fines et du crin animal. Le nid est placé entre 1 et 5 mètres au-dessus du sol, dans un site qui est souvent protégé par de la végétation qui le surplombe. Ce dernier comporte souvent des rochers naturels qui affleurent ou des structures bâties par les humains comme les ponts, les bâtiments ou les conduits souterrains.
La ponte contient de 2 à 6 œufs, habituellement 5. La période d'incubation dure 16 jours et est généralement plus courte pour les deuxièmes couvées. Le séjour des oisillons au nid varie de 15 à 18 jours.
Le succès des couvées est variable, il est moins important dans les régions où le parasitisme des vachers à tête brune (Molothrus ater) est assez développé. Dans l'est du Kansas, le taux de réussite va de 40 à 47% en début de saison et est de 57% pour les couvées tardives, période où le parasitisme décroît. En Indiana, les femelles produisent environ 6 jeunes par année. Les moucherolles phébis atteignent la maturité sexuelle dès la première année. Le record est une longévité de 9 ans, mais les géniteurs âgés de 4 ou 5 ans sont très courants.

Distribution

Les moucherolles phébis sont originaires de l'est et du centre du continent nord-américain. Au Canada, ils nichent des provinces du nord-ouest localement jusqu'aux provinces maritimes. Au Etats-Unis, à la nidification, on les trouve du nord des Grandes Plaines jusqu'au centre du Texas et à la côte atlantique aussi au sud que le Géorgie. Ces passereaux hivernent du sud-est des Etats-Unis jusqu'au sud du Mexique en longeant les côtes du golfe. Malgré la très grande superficie de son aire, cette espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'a pas de variantes géographiques.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est même commune ou assez commune. La population mondiale est estimée environ à 16 millions d'individus, pourtant les différentes enquêtes menées depuis 1966 signalent un déclin significatif aux Etats-Unis. Les hivers rigoureux comme celui de 1976-1977 peuvent avoir des effets néfastes pendant plusieurs années. Au Canada, le déclin est également important dans de nombreuses provinces. Toutefois, l'habitude qu'a cette espèce d'utiliser les structures artificielles a quelque peu atténué cette tendance. Dans certaines régions, elle a même provoqué une certaine progression.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 21/12/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net