Nestor superbe

Nestor meridionalis - New Zealand Kaka

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Strigopidés

  • Genre
    :

    Nestor

  • Espèce
    :

    meridionalis

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 45 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 550 g
Longévité

20 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Le nestor superbe est un perroquet corpulent avec une queue d'une longueur moyenne et un plumage à dominante brun et rouge. Chez le mâle adulte, le capuchon est gris-blanc mais la nuque présente une apparence gris-brun en raison des larges plumes brunes qui la borde. Le dessous de l'œil et les côtés de la nuque ont une légère teinte gris bleuâtre. Les lores sont gris-brun, contrastant avec les couvertures auriculaires qui sont fortement tachées d'orange. Les côtés du menton sont infiltrés de brun rougeâtre. Les plumes des parties supérieures sont brun verdâtre avec des franges et des stries plus sombres. Celles de l'arrière du cou sont rouge cramoisi avec des terminaisons jaunes et des bases plus brunes. Le manteau présente parfois quelques taches rouges. Le croupion et les sus-caudales sont rouges avec des bordures brun foncé. Le dessous des ailes et les axillaires sont également rouges. Les plumes de la poitrine sont brun-olive avec une lisière subterminale roussâtre. Le ventre et les sous-caudales sont rouges avec des liserés sombres. La queue est brune avec une pointe plus claire. Le bec est gris brunâtre, plus puissant que chez le Nestor kéa. La cire brune est ornée de quelques vibrisses. L'iris est brun sombre, les pattes gris foncé.
La femelle adulte exhibe un bec plus court et une mandibule supérieure moins courbée. Les juvéniles sont semblables aux adultes mais ils ont une petite tache jaune à la base de la mandibule inférieure.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Nestor meridionalis meridionalis (South I. and offshore islands, Stewart I.)
  • Nestor meridionalis septentrionalis (North I. and offshore islands)

Noms étrangers

  • New Zealand Kaka,
  • Kaka,
  • Kākā,
  • Kaka,
  • új-zélandi kaka,
  • Kaka,
  • Kaka,
  • Kaka,
  • Kaka,
  • nestor kaka,
  • nestor kaka,
  • Kaka,
  • kaka,
  • kaka de Nova Zelanda,
  • (nestor) kaka,
  • Нестор-кака,
  • カカ,
  • 白顶啄羊鹦鹉,
  • 卡卡啄羊鸚鵡,

Voix chant et cris

Lorsqu'il est en vol, on peut entendre un "kraaa" grinçant ainsi qu'un sifflement liquide et mélodieux qui résonne presque comme un petit rire étouffé "weedle-weedle". On peut également entendre un "choock-choock". Un chant en sourdine peut être quelquefois délivré par la femelle quand elle couve.

Habitat

Les nestors superbes fréquentent les forêts compactes de basse et de moyenne altitude où l'on trouve principalement des podocarpes et des hêtres du genre Nothofagus. Ils pénètrent occasionnellement dans les jardins et dans les vergers, notamment en hiver. Ces oiseaux vivent habituellement entre 450 et 850 mètres en été et du niveau de la mer jusqu'à 550 m d'altitude en hiver. Néanmoins, ils grimpent occasionnellement jusqu'à 1500 m. Les nestors superbes sont endémiques de Nouvelle-Zélande. Deux sous-espèces sont officiellement reconnues : Nestor meridionalis meridionalis est présent dans l'île sud, l'île Stewart et le nombreuses petites îlettes qui la bordent. N.m. septentrionalis vit dans l'île du Nord et dans les îles avoisinantes au large.

Comportement traits de caractère

Les nestors superbes vivent en couples ou en petites bandes pouvant compter jusqu'à une dizaine d'oiseaux. Ce ne sont pas des oiseaux aussi familiers que les nestors kéas, bien que dans certains endroits, ils viennent se nourrir dans la main. On peut souvent les observer au sommet de arbres ou volant juste au-dessus de la canopée. Les oiseaux qui sont dans les airs sont presque toujours entendus avant d'être aperçus. Les nestors superbes sont actifs en matinée et en soirée. Au moment le plus chaud de la journée, vers midi, ils se reposent tranquillement dans le feuillage des arbres. Aux alentours du crépuscule, ces oiseaux entament des séries de vols acrobatiques avant de regagner le dortoir. Des cris et des appels peuvent être entendus jusque dans la nuit.
Dans certaines régions, les nestors superbes sont sédentaires. Néanmoins, la plupart du temps, ils sont erratiques ou ils effectuent des courtes migrations altitudinales. Ces oiseaux sont de puissants voiliers et il leur arrive parfois de parcourir d'assez longues distances. Ils se déplacent en donnant de vigoureux battements d'ailes.

Alimentation mode et régime

Au printemps, dans l'île méridionale, le nestor superbe passe près de 30% de son temps dans les hêtres où il se nourrit de mièllée produit par une une cochenille locale appelée Ultracoelostoma assimile. Pendant les autres saisons, cette denrée constitue une ressource moins importante à cause de la concurrence avec la guêpe qui est également une grosse consommatrice. Les larves des coléoptères longicornes représentent aussi une bonne source d'alimentation. Tout au long de l'année, le nestor superbe fréquente régulièrement les arbres où il utilise son puissant bec recourbé pour traquer les insectes dissimulés sous l'écorce. Là où les populations d'opossums sont dispersées, il passe près de 60% de son temps à se nourrir de fleurs et de baies. Ailleurs, il consomme une grande variété de matières végétales telles que les bourgeons, les graines, le nectar et la sève. Les différents aliments sont portés jusqu'au bec avec la patte.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule entre septembre et mars, mais elle est surtout active entre novembre et janvier. Le nid est situé dans une cavité naturelle d'arbre, entre 3 et 9 mètres au-dessus du sol. Le couple élargit parfois, avec son bec, l'orifice qui fait office d'entrée. La ponte comprend 4 ou 5 oeufs de couleur blanche. Ces derniers sont déposés sur une couche de sciure de bois qui garnit le fond de la cavité. L'incubation qui dure environ 24 jours est assurée par la femelle seule. Elle quitte le nid à l'aube et au crépuscule pour être ravitaillée par son partenaire. Un assistant peut éventuellement participer à l'alimentation de la femelle pendant toute la période où elle couve. Dans le nord, les oisillons ont un duvet blanc, alors que ceux du sud ont un duvet gris. Les jeunes acquièrent la totalité de leur plumage en dix semaines. Pendant toute la durée de séjour au nid, ils sont nourris par les deux parents. Le taux de réussite des couvées est relativement bas et il y rarement plus d'une ponte par an.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce bénéficie d'une répartition très irrégulière. Dans la plupart des endroits, elle est assez clairsemée, bien que dans d'autres lieux, elle soit localement commune, en particulier dans certaines îles situées au large. La principale menace est la dégradation de son habitat. Elle reste confinée dans les lambeaux de forêt primaire, ce qui montre sa très faible adaptation aux habitats façonnés par l'homme. Le nestor superbe ne niche pas systématiquement tous les ans. Quand il décide de se reproduire, le taux de réussite des couvées n'est pas fameux (en moyenne 56% des oeufs parviennent à l'éclosion). Les couvées subissent souvent la prédation de mustélidés qui ont été introduits sur le continent. Toutes ces raisons font que l'espèce est classée comme vulnérable.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Nestor superbeFiche créée le 29/07/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net