Ninoxe hirsute

Ninox scutulata - Brown Hawk-Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Ninox

  • Espèce
    :

    scutulata

Descripteur

Raffles, 1822

Biométrie
  • Taille
    : 33 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 172 à 227 g
Distribution

Distribution

Description identification

Etant donné la grande étendue de son territoire et le nombre élevé de sous-espèces, la ninoxe hirsute peut présenter un plumage qui a des aspects très variables. Néanmoins, elle possède une silhouette typique de celle de toutes les chouettes-épervières.
Chez la race nominale, les parties supérieures sont brunes, avec un front blanchâtre et d'irrégulières taches blanches qui viennent éclairer les vexilles internes des scapulaires. La gorge et le devant du cou varient du chamois clair au fauve pâle avec d'abondantes stries brun-roux.
Le reste des parties inférieures affiche une couleur blanchâtre avec une pluie de gouttelettes brun-roux Les iris sont jaune éclatant, le bec est noir bleuâtre avec une pointe légèrement plus claire. Les orteils sont jaune verdâtre.
Les poussins ont un duvet blanchâtre. Les juvéniles affichent un mésoptile d'une couleur assez analogue mais avec du duvet sur les pointes des plumes de la tête. Les plumes des parties inférieures sont plus ébouriffées et moins striées que celles des adultes.
Les races burmanica et hirsuta présentent un plumage très sombre, avec une tête presque noire et bien moins grise. Javanensis est petite, avec des ailes arrondies. Elle est également plus sombre que la nominale et elle est abondamment striée sur le dessous.

Indications subspécifiques 9 Sous-espèces

  • Ninox scutulata lugubris (n, ne and c India, Nepal)
  • Ninox scutulata burmanica (ne India to s China, Indochina and Thailand)
  • Ninox scutulata hirsuta (s India, Sri Lanka)
  • Ninox scutulata isolata (Car Nicobar I.)
  • Ninox scutulata rexpimenti (Great Nicobar I.)
  • Ninox scutulata scutulata (Malay Pen., Riau Arch., Sumatra and Bangka I.)
  • Ninox scutulata javanensis (w Java)
  • Ninox scutulata borneensis (Borneo, n Natuna Is.)
  • Ninox scutulata palawanensis (Palawan. sw Philippines.)

Noms étrangers

  • Brown Hawk-Owl,
  • Nínox Pardo,
  • Coruja-de-agulhas,
  • Falkenkauz,
  • fátyolos bagoly,
  • Aziatische Valkuil,
  • Gufastore bruno,
  • Brun spökuggla,
  • Orientfalkugle,
  • sovka kobcovitá,
  • sovka dravčí,
  • Orientalsk Høgeugle,
  • haukkapöllö,
  • nínox bru,
  • sowica brunatna,
  • brūnā vanagpūce,
  • Иглоногая сова,
  • Pungguk coklat,
  • アオバズク,
  • 鹰鸮,
  • นกเค้าเหยี่ยว,
  • 褐鷹鴞,

Voix chant et cris

Bien qu'ils ne soient pas particulièrement puissants, les cris de la ninoxe hirsute portent à une assez grande distance. Son chant est plaisant et possède une intonation quasiment musicale. La discrimination par le chant a permis de séparer en 3 espèces à part entière des oiseaux qui étaient autrefois regroupés sous le même vocable de chouette hirsute : la ninoxe boréale (japonica), la ninoxe de Rand (randi) et la ninoxe hirsute (scutulata). Elle a également autorisé la subdivision de cette dernière en 8 races résidentes (voir liste ci-dessous) car possédant un chant commun.
Le chant de la ninoxe hirsute peut être décrit comme une double note douce et profonde "whoowùp whoowùp". Il dure environ une demi seconde et il est réitéré après une légère pause à peine perceptible. Dans son entier, le chant est organisé en une suite de 6 à 20 couplets.
Le répertoire de la chouette hirsute est complété par 2 autres cris dont on ne connaît pas la fonction : un "heeoo" rude, guttural et strident ainsi qu'un "kerrrr" quelque peu roulant et prolongé ressemblant par bien des égards aux miaulements d'un chat.

Habitat

Dans les régions nordiques de son aire de distribution, la ninoxe hirsute fréquente les forêts et les zones boisées à diverses élévations. Dans les endroits quelque peu accidentés, elle peut grimper jusqu'à 1 700 mètres. Elle ne dédaigne pas les constructions humaines, les temples situés dans les parcs et les jardins. Elle apprécie les boisements assez denses dans lesquels elle peut trouver refuge et se dissimuler pendant le repos de la période diurne. Ils sont également utilisés pour la chasse et pour le nichage.
En Inde, dans les sous-collines de l'Himalaya et dans les provinces situées au sud du Brahmapoutre, dans les provinces du centre et du littoral, la ninoxe hirsute sélectionne en priorité les contrées bien fournies en arbres, en particulier les parcelles qui sont proches des rivières et des pièces d'eau. Elle choisit les cours d'eau à faible débit qui sont à proximité des habitations
Dans le sud-est de l'Asie et en particulier les îles de la Sonde, les races résidentes (javanensis) s'emparent exclusivement des forêts pluviales et primaires de plaine. Dans ce secteur géographique, elle est craintive des humains et elle reste éloignée des bâtiments et des habitations.

Comportement traits de caractère

Les ninoxes hirsutes sont des oiseaux crépusculaires et nocturnes. On les trouve en solitaire ou en couples, les 2 partenaires passant la plus grande partie de la journée blottis l'un contre l'autre sur une branche bien ombragée située à l'écart. Elles en choisissent généralement une qui est colonisée par les plantes grimpantes. Si elles sont perturbées, elles rejoignent volontiers un autre arbre et elles n'éprouvent aucune difficulté à traverser les zones faiblement éclairées par la lumière du soleil.
Habituellement, ces oiseaux ne sont pas actifs avant la tombée du crépuscule, mais ils sont capables de se déplacer à tout moment lorsque le temps est couvert ou nuageux. Le perchoir à partir duquel ils délivrent leurs vocalises sont souvent des branches nues à la cime d'un arbre. Celles-ci sont occupées nuits après nuits. Le vol est constitué de rapides battements entrecoupés de glissades à la manière d'un épervier.

Alimentation mode et régime

Les ninoxes hirsutes consomment principalement des gros insectes tels que les coléoptères et les sauterelles. Leur menu comprend également des grenouilles, des lézards, des petits oiseaux, des souris et occasionnellement des chauves-souris insectivores. Parfois, elles capturent des crabes. Les ninoxes hirsutes chassent à la tombée de la nuit à partir d'un perchoir, d'une souche d'arbre ou d'un poteau d'où elles surveillent leurs proies. Parfois, elle bondissent en l'air, effectuant un saut quasiment vertical d'environ 1 mètre pour capturer un insecte qui passe puis elles plongent pour regagner leur perchoir. Elles chassent aussi dans les airs à la manière des engoulevents.

Reproduction nidification

Les ninoxes hirsutes sont très vocales pendant la saison de nidification. Elles s'expriment presque continuellement pendant des heures, en particulier lorsque les nuits sont éclairées par la lumière de la lune. Parfois, le mâle et la femelle organisent des duos irréguliers. Plus souvent, des oiseaux de toutes les directions se répondent les uns aux autres, formant des chœurs qui impliquent des oiseaux de territoires voisins. Le mâle est particulièrement bruyant aux premières lueurs de l'aube, juste avant de regagner son lieu de repos de jour. Occasionnellement, il chante aussi pendant les jours de mauvais temps.
Le nid est installé entre 5 et 20 m au-dessus du sol dans une cavité d'arbre creux. Il a une profondeur habituelle de 30 à 80 centimètres, son diamètre varie de 20 à 30 cm. Il est utilisé pendant plusieurs année consécutives (parfois 20 ans dans les contrées nordiques). Les ninoxes hirsutes nichent aussi à terre, sur des amas de bois ou sur des rocailles. Elles utilisent aussi des nichoirs artificiels. Des offrandes rituelles de nourriture ont été observées à l'extérieur du nid.
La saison de nidification se déroule de mai à juillet dans le nord de l'Inde, en mars-avril à Sumatra. Les œufs sont déposés sur une couche de débris naturels placés au fond du nid. Les races nordiques pondent jusqu'à 5 œufs, les races méridionales se contentent généralement de 2. Les œufs sont blancs, de forme arrondie et mesurent 35 mm sur 30. La femelle couve seule pendant toute la journée et la nuit. Elle est ravitaillée au nid par son partenaire. Cependant, elle quitte parfois le nid pour de courtes périodes. L'incubation a une durée de 25 jours. Les poussins quittent le nid au bout de 24 à 27 jours. Les 2 parents participent au nourrissage de la couvée.

Distribution

N. s. lugubris - nord-centre de l 'Inde jusqu'à l'ouest de l'Assam.
N. s. hirsuta - sud de l'Inde et Sri Lanka.
N. s. burmanica - est de l'Assam jusqu'au sud de la Chine, du nord de la péninsule malaise jusqu'en Indochine.
N. s. isolata - Car Nicobar.
N. s. rexpimenti - Nicobar Island (Grande Nicobar, Camorta, Trinkat).
N. s. palawanensis - Palawan (sud-ouest des Philippines).
N. s. scutulata - sud de la péninsule malaise, archipel Riau, Sumatra et Bangka.
N. s. javanensis - ouest de Java.
N. s. borneensis - Bornéo et nord de Natuna Island.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les races septentrionales sont assez courantes alors que celles qui vivent au sud sont devenues des populations en danger du fait de la destruction des forêts pluviales de plaine, en particulier à Sumatra , Java et Bornéo. Cette espèce est répartie sur une surface de plus de 5 millions de kilomètres carrés et aucun recensement précis n'a été effectué. Cependant, en raison de son excellente tolérance aux habitats modifiés, apparemment elle ne montre aucun signe particulier de déclin.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/01/2016 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net