Onoré du Mexique

Tigrisoma mexicanum - Bare-throated Tiger Heron

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Tigrisoma mexicanum

(Swainson, 1834)


Ordre : Pélécaniformes

Famille : Ardéidés  ;

Genre : Tigrisoma

Espèce : mexicanum

Espèce monotypique

Chant :

Biométrie :

Taille : 81 cm
Envergure : -
Poids : 1046 à 1274 g

Statut de conservation IUCN :

Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué

EX EW CR EN VU NT LC NE

Distribution :
Distribution

Synonymes : bukač středoamerický (cs), Gråkindet Tigerhejre (da), Nacktkehlreiher (de), Bare-throated Tiger Heron (en), Avetigre Mejicana (es), isotiikerihaikara (fi), csupasztorkú tigrisgém (hu), Airone tigrato golanuda (it), ハゲノドトラフサギ (ja), Gråkinntigerhegre (nb), Mexicaanse Tijgerroerdomp (nl), tygryska nagobroda (pl), Socó-boi-mexicano (pt), Гологорлая тигровая цапля (ru), tigrovanec žltohrdlý (sk), Mexikansk tigerhäger (sv), 裸喉虎鹭 (zh)

Identification :
Onoré du Mexique C'est le plus grand de tous les onorés du Nouveau-Monde, il mesure environ 15% de plus que les autres hérons du genre Tigrisoma. Il est également 7% plus grand que les butors d'Amérique. Son plumage est un mélange subtil de noir, de blanc, de chamois, de châtain et de gris.
Chez les adultes, le capuchon et la nuque sont noirs, contrastant avec le reste de la face qui est grise. Une fine ligne noire se développe à partir de l'œil et sépare l'arrière du cou barré, de l'avant du cou blanc strié de noir. Le dos est olive foncé avec de très fines vermiculures chamois. Les rémiges sont noires. Les parties inférieures sont couleur fauve, mais le ventre affiche une couleur cannelle foncé. Toutefois, le caractère distinctif le plus remarquable Onoré du Mexique reste la gorge nue qui a une teinte vert-pomme brillant. Pendant la période nuptiale, celle ci peut devenir jaune brillant ou orange. Les iris jaunes peuvent être également argentés avec un peu de noir à la périphérie, leur donnant l'apparence d'yeux de poissons. Les lores et la peau orbitale sont plus verts que la gorge. Le bec est noir avec un bord tranchant corne bleuâtre. Les pattes sont gris-ardoise avec une nette nuance verte. Le mâle et la femelle sont identiques.
Les immatures sont abondamment barrés ou tachés de chamois-cannelle et de brun. La queue et les ailes sont noirâtres avec 4 ou 5 étroites barres blanches.

Chant : Les onorés du Mexique émettent des séries de "woh woh woh woh" qui sont sans doute des cris d'alarme quand ils sont perturbés. Au crépuscule ou à la nuit, pendant la saison Onoré du Mexique de nidification, ces oiseaux produisent des "ohrr ohrr ohrr" rugissants et explosifs qui sont vraisemblablement des cris d'identification leur permettant de garder le contact. Le répertoire est également formé de croassements, de ronflements, d'aboiements et de braillements dont on ne connaît pas exactement la nature, si bien qu'il mérite de plus amples approfondissements.

Habitat : L'habitat habituel des onorés du Mexique est constitué par les mangroves et par les étendues d'eau salée ou saumâtre. Cependant, on peut également les trouver à une grande distance des côtes dans les marais tropicaux ou dans les marécages. Dans les zones montagneuses situées à la frontière du Sonora et du Onoré du Mexique Sinaloa, ils vivent à environ 440 mètres au-dessus du niveau de la mer à l'intérieur de rivières d'eau douce ou de cours d'eau. Habituellement, ces hérons évitent la proximité des habitations mais les petites pièces d'eau et les prairies humides constituent des lieux de vie acceptables. Au Costa Rica, ils peuvent souvent être observés dans les lagunes costales, particulièrement pendant la période hivernale et au printemps. A cette époque de l'année, ils se reposent sur des souches ou au sommet des arbres dans des régions d'eaux ouvertes.

Distribution : Comme leur nom le suggère, les onorés du Mexique sont originaires d'Amérique Centrale, mais on les trouve également en Colombie, dans l'extrême nord-ouest du continent sud-américain. La limite nord de Onoré du Mexique son aire de distribution se situe au niveau du sud du Mexique, dans les états du Tamaulipas et du Yucatan, tandis que la limite sud est marquée par le cours de la rivière Atrato au nord de la Colombie. Les populations vivant dans les zones montagneuses à la limite du Sinoloa et de Sonotra étaient autrefois considérées comme une sous-espèce sous le nom de Tigrisoma fremitus. En dépit de leur rayures plus abondantes, elles ont été réintégrées dans la race nominale mexicanum et l'espèce est désormais considérée comme monotypique.

Comportements : Les onorés du Mexique sont des chasseurs ou des pêcheurs solitaires, mais on peut parfois les apercevoir en groupes dispersés d'une douzaine d'individus au Honduras et au Panama. De fréquents croassements émis au crépuscule ou à la nuit tombée laissent suggérer que cette espèce est sans doute un prédateur nocturne. Les Onoré du Mexique onorés du Méxique pêchent en se tenant immobiles à l'intérieur des cours d'eau peu profonds. Ils se tiennent à l'affût, à moitié cachés par le feuillage et prêts à harponner d'un coup de bec rapide une proie qui passe à leur portée. Quand ils poursuivent une victime, ils marchent également doucement et prudemment à une certaine distance du couvert car ce ne sont pas des oiseaux craintifs.
Quand ils paradent, les membres du couple se tiennent généralement face à face, le corps tendu et les plumes du cou hérissées. L'un des deux avance de quelques pas rapides. En même temps, il dresse le cou et le bec verticalement, baisse le cou et les plumes du corps, émet 2 ou 3 rugissements rauques avant de reculer jusqu'à sa position initiale. Pendant cela, le second reste sur place mais imite les mouvements et les cris du premier. La totalité des rituels dure quelques secondes et est répétée à 4 ou 5 reprises. Onoré du Mexique Dans certains cas, de pareilles performances sont accompagnées de balancements rythmés du cou et de croassements qui alternent avec des périodes de silence au cours desquelles les individus sont tapis. Les onorés du Mexique ne sont pas vocaux que pendant les parades. Pendant toute l'année, surtout en soirée ou pendant la nuit, ils produisent toutes sortes de cris rauques comme des ronflements répétitifs, des aboiements et des beuglements rugueux.

Nidification : La saison de nidifiction est variable selon les régions. Au Costa Rica, la reproduction peut se dérouler pendant presque tous les mois de l'année mais le paroxysme dans l'activité est atteint au début dela saison des pluies. Dans la majeure partie de l'aire de distribution, le dépôt des œufs a lieu entre le mois de mai et le mois d'août, excepté au Panama où il intervient entre Onoré du Mexique février et avril. Dans le Yucatan qui constitue le cœur de leur territoire, les mâles sont en état de se reproduire dès le mois de février.
Les nids sont de grande taille. Ce sont des structures relativement fragiles construites avec des morceaux de bois et placées sur une branche au dessus du courant ou d'une eau dormante à une hauteur comprise entre 6 et 15 mètres. Dans l'archipel de las Perlas, dans le golfe de Panama, les nids sont situés sur des branches basses à environ 4 mètres au-dessus du sol dans une région de falaises côtières.
Les œufs ont la plupart du temps une couleur blanc uni avec une légère nuance verdâtre, bien que certains spécimens du Panama aient été décrits comme partiellement recouverts de taches rose chamoisé. Ils ont une dimension de 57 mm sur 44. Les pontes complètes comprennent entre 1 et 3 œufs dont la durée d'incubation est inconnue.
Les oisillons ont un duvet gris-blanc. Leur capuchon est recouvert de plumes filamenteuses et érectiles d'un blanc pur. On ne possède pratiquement aucun renseignement sur la période de séjour au nid et sur le soin parental. Les juvéniles risquent l'attaque des prédateurs du genre Buteogallus.
Dans certaines régions, la période de reproduction est longue et il peut parfois y avoir des couvées de remplacement et des secondes nichées en cas de conditions favorables.

Régime : Les onorés du Mexique recherchent leur nourriture au crépuscule mais aussi partiellement la nuit. Leur menu est exclusivement carnivore : ils consomment des poissons, des grenouilles et des amphibiens, des crabes ainsi que des mouches. Pour leurs techniques de chasse ou de pêche, se reporter à la rubrique "comportements".

Protection / Menaces : On ne possède aucune statistique valable concernant la taille de la population globale. Cette espèce est réputée pour être assez commune sur l'ensemble de son aire de distribution mais son statut varie quelque peu selon les régions : elle est courante au Honduras, au Guatemala, au Belize, au Nicaragua et au Costa Rica. Par contre, elle est rare, de faible densité et sans doute en déclin au Panama. Elle est considérée comme à risque et en danger dans le nord de la Colombie.

Sources :

 

Autres liens :
D'après Buffon : L'Onoré.
Iucn
Birdlife
Xeno_Canto
Avibase
Hbw Alive


Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique


Fiche créée le 08/02/2012 par Daniel LE-DANTEC


Partager cette page sur facebook Flus rss Twitter oiseaux.net
A propos | Nous aider | Mentions légales | Sources | Contacts | Version imprimable
Mis à jour le 25/10/2014 18:03:34 - © 1996-2014 Oiseaux.net

Le guide Ornitho : Le guide le plus complet des oiseaux d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient : 900 espèces

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique

Onoré du Mexique