Outarde à tête noire

Ardeotis nigriceps - Great Indian Bustard

Systématique
  • Ordre
    :

    Otidiformes

  • Famille
    :

    Otididés

  • Genre
    :

    Ardeotis

  • Espèce
    :

    nigriceps

Descripteur

Vigors, 1831

Biométrie
  • Taille
    : 76 à 122 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 3500 à 14500 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce grand oiseau terrestre ressemble par bien des aspects à une petite autruche. Ses pattes puissantes et nues, sa posture très horizontale lui procure une sihouette très caractéristisque.
Chez les mâles, les parties supérieures ont une couleur brun sableux avec de fines vermiculures noires. Le capuchon noir porte une huppe assez discrète. Le dessous blanc est traversé par une large bande sombre au niveau de la partie basse de la poitrine. Les flancs et les sous-caudales portent des taches circulaires noires. En vol, la grande taille, le long cou étiré qui contraste avec la calotte noire, les parties inférieures blanches et les grosses taches blanches proches de l'extrémité des ailes sont des identifiants indiscutables de cette espèce. La femelle est assez semblable à son partenaire mais elle est plus petite. Le blanc de la tête et du cou est moins pur, plus vermiculé. La bande pectorale est absente ou à peine indiquée sur les côtés. Cependant parfois, elle est assez complète.
Les jeunes mâles sont différents des femelles adultes par les taches chamois qui ornent le capuchon, l'arrière du cou et le manteau. Les poussins ont un duvet chamois avec des marques noires sur le dessus. Le dessous est chamois très clair.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Great Indian Bustard,
  • Avutarda India,
  • Sisão-de-testa-preta,
  • Hindutrappe,
  • Nagy indiai túzok,
  • Indische Trap,
  • Otarda indiana,
  • Indisk trapp,
  • Maharajatrappe,
  • drop čiernotemenný,
  • drop černohlavý,
  • Indisk Trappe,
  • intiantrappi,
  • pioc salvatge de l'Índia,
  • drop indyjski,
  • Индийская большая дрофа,
  • インドオオノガン,
  • *南亚鸨,
  • 黑冠鷺鴇,

Voix chant et cris

Le cri d'alarme est une sorte d'aboiement ou de mugissement qu'on peut retranscrire comme un "hook", ce qui lui vaut le nom local de "Hookna" dans la région de Gwaliar, au nord du Madhya Pradesh. Pendant les parades nuptiales, l'outarde à tête noire produit une plainte puissante et explosive que l'on peut entendre à une distance supérieure à 500 mètres.

Habitat

Les outardes à tête noire fréquentent principalement les prairies arides ou semi-arides, les contrées ouvertes avec des buissons épineux, les haute herbes lorsqu'elles alternent avec les terres agricoles. Elles évitent les zones irriguées. Leur habitat est nettement en recul depuis que les terres semi-arides du Rajahstan et d'ailleurs ont été drainées par des canaux d'irrigation qui les ont transformées en surfaces où l'on pratique l'agriculture intensive.

Comportement traits de caractère

Le outardes à tête noires vivent généralement en couples dispersés ou en petits groupes de 5 à 6 oiseaux. Toutefois, des troupes en marche de 25 à 30 individus sont visibles occasionnellement. Ces outardes sont extrêmement prudentes et timides et il est pratiquement impossible de les approcher à pied. Pourtant, sans qu'on puisse expliquer pourquoi, elles ne sont pas sensibles au vrombissement du moteur des jeeps, si bien qu'elles sont souvent victimes des braconniers. Les outardes à tête noire sont capables de courir à très grande vitesse si le besoin s'en fait sentir. En cas de danger, elles préfèrent s'accroupir derrière un buisson et rester immobiles le temps que le péril s'éloigne. Elles répugnent souvent à s'envoler, mais en cas de nécessité, elles prennent les airs à la manière d'un vautour, avec des battements d'ailes puissants et volontaires. Les outardes à tête noire ne volent jamais très haut au-dessus du sol, mais elles sont capables de parcourir de longues distances avant de ré-atterrir.
Bien que sédentaires, ces oiseaux effectuent de courts déplacements locaux qui ne peuvent être complètement expliqués. On sait néanmoins que ces mouvements de population interviennent généralement peu de temps après la mousson.

Alimentation mode et régime

Les outardes à tête noire sont des oiseaux omnivores. Elles consomment des graines de céréales (en particulier, l'orge), les tendres racines de nombreux végétaux parmi lesquels la moutarde figure au rang des favoris. Ces oiseaux ingurgitent aussi des baies et des fruits charnus à noyau qu'ils trouvent dans les arbustes du genre Zizyphus ou Carissa. En dehors des plantes, les outardes à tête noire sont friants de locustes, de sauterelles et de coléoptères de différentes familles. A Certaines périodes de l'année, elles prévilégient la consommation de cantharides vertes dont le contact vésicant irrite plus ou moins gravement leur chair. Les outardes à tête noire complètent leur menu avec des lézards, des mille-pattes, des serpents (certains étant venimeux et pouvant atteindre parfois jusqu'à 2 mètres de longueur). Des graviers sont également ingérés, sans doute pour faciliter le transit intestinal.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule principalement entre mars et septembre, mais localement, elle peut avoir lieu à d'autres mois de l'année. Le nid est une dépression peu profonde posée sur le sol au pied d'un buisson dans une vaste prairie. L'intérieur est souvent garni de brins d'herbe. La ponte comprend habituellement un seul œuf, rarement deux. Il a une teinte terne ou brun-olive pâle, ce qui fait qu'il se confond souvent avec la couleur du sol. La coquille est légèrement maculée de brun. Il mesure en moyenne 80 millimètres sur 60.
Les outardes à tête noir sont polygames. Chaque mâle possède environ 3 à 5 compagnes. Au cours des parades, les mâles se placent sur un petit monticule au sein d'un espace appelé communément "lek" ou "piste de danse". Ils se pavanent et adoptent des postures excessives à la limite du grotesque. Ils gonflent leur poche gulaire qui prend des proportions incroyables et pend en oscillant entre leurs pattes. La queue est dressée bien au-dessus du dos et elle est animée de mouvements de haut en bas. Ces rituels sont parfois accomplis même lorsqu'il n'y a pas de femelle à proximité. Les parades qui précèdent l'accouplement n'ont pas été décrites à ce jour.
La femelle couve seule et prodigue les soins au jeune. La durée d'incubation est inconnue. Les pontes subissent de grands dommages de la part des corbeaux en maraude. A l'approche d'un intrus ou d'un prédateur, la femelle acccomplit une parade de distraction : elle vole en zig-zag et elle traîne la patte comme si elle était blessée afin de détourner l'attention du nid.

Distribution

Au début du siècle dernier, l'outarde à tête noire était répandue sur tout le sous-continent indien. Son aire de distribution s'étendait du Pakistan Occidental (Sind, Pendjab) jusqu'au Bengale Occidental et jusqu'à l'Orissa, continuant dans la péninsule jusqu'au niveau de Madras. De nos jours, son aire de répartition est réduite à des poches résiduelles. L'espèce est encore assez répandue au Gujarat (péninsule de Kutch), sur le plateau du Deccan et dans une moindre mesure dans l'état de Mysore. En dépit de son territoire plutôt vaste, cet oiseau est considéré comme monotypique, c'est à dire qu'il n'est pas divisé en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cet espèce est en danger. En 2008, date très récente, la population globale était estimée à un peu moins de 1000 individus. Les outardes à tête noire sont victimes de la reconversion des zones arides en terres exploitables par l'agriculture intensive. Au Pakistan et en dans d'autres régions encore, ces oiseaux sont chassés pour leur chair ou par simple divertissement. Au Madhya Pradesh, il existe au moins 2 sanctuaires où ces oiseaux sont protégés. Au Maharashtra et dans l'Andhra Pradesh, il existe également des parcs où cette espèce bénéficie d'un protection totale. Toutes les tentatives pour faire se reproduire cet oiseau en captivité ont jusqu'à présent échoué.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Outarde à tête noireFiche créée le 07/03/2011 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net