Palmiste africain

Gypohierax angolensis - Palm-nut Vulture

Systématique
  • Ordre
    :

    Accipitriformes

  • Famille
    :

    Accipitridés

  • Genre
    :

    Gypohierax

  • Espèce
    :

    angolensis

Descripteur

Gmelin, JF, 1788

Biométrie
  • Taille
    : 65 cm
  • Envergure
    : 135 à 155 cm.
  • Poids
    : 1361 à 1712 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, les ailes, des rémiges primaires aux couvertures secondaires sont noires ainsi que les scapulaires. L'iris, le bec et les pattes sont jaunes. La gorge et la face sont dénudées. La queue, à l'exception de son extrémité, est noire. Le reste du corps est entièrement blanc. Les juvéniles et les immatures sont bruns. La face et la gorge sont jaune délavé.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Palm-nut Vulture,
  • Buitre Palmero,
  • Abutre-das-palmeiras,
  • Palmgeier,
  • pálmakeselyű,
  • Palmgier,
  • Avvoltoio delle palme,
  • Palmgam,
  • Palmegribb,
  • orlosup strakatý,
  • orlosup palmový,
  • Palmegrib,
  • palmukorppikotka,
  • Witaasvoël,
  • voltor de palmerar,
  • palmojad,
  • Пальмовый гриф,
  • ヤシハゲワシ,
  • 棕榈鹫,
  • 棕櫚鷲,

Voix chant et cris

Habituellement silencieux, le vautour palmiste émet un cri guttural 'prak-karr' quand il est en parade ou lorsqu'il se sent menacé. Dans d'utres circonstances, il lance un croassement 'Kwuk-Kwuk-kwuk'.

Habitat

Il habite les forêts de la zone tropicale au sud du Sahara, plus particulièrement les bordures du littoral à proximité des cours d'eau, les mangroves et les ports. Par dessus tout, il recherche, les zones à palmier qui constitue sa principale source d'approvisionnement. Son aire de distribution couvre le littoral africain du Gabon jusqu'en Namibie en passant par l'Angola.

Comportement traits de caractère

Les vautours ne visitent les palmeraies que pour se nourrir, ils ont besoin d'autres types d'arbres pour nicher. Cependant, leur incursion peut être risquée. En effet, leur gourmandise pour les noix de palmier les met en concurrence directe avec les populations humaines et les exploitants qui parfois les chassent et les tuent.

Alimentation mode et régime

C'est principalement un végétarien, ce qui est extrêmement rare chez les rapaces. La chair grasse du fruit du palmier à huile est la nourriture préférée de ce vautour qui vit là où pousse son arbre favori et qui reste rare là où cette essence n'existe pas. Le vautour palmiste arrache le fruit avec son bec puis le prend avec sa patte pour le consommer. Il peut utiliser la même technique lorsqu'il s'attaque aux charognes échouées ou flottant sur l'eau. Il capture des petits poissons en surface, des crabes, des grenouilles et d'autres petits animaux surtout lorsque les palmiers sont rares.

Reproduction nidification

La saison de reproduction s'étend de mai à septembre. Le vautour palmiste construit un gros nid de branchages mesurant 60 à 90 cm de circonférence et 30 à 50 cm de profondeur qui peut être réutilisé de nombreuses années consécutives. Ce nid est installé entre 6 et 27 mètres de hauteur au dessus du sol, au milieu des feuilles d'un palmier, sur la fourche d'un baobab ou au sommet d'un euphorbia. Des matériaux végétaux arrachés au palmier sont souvent utilisés pour en tapisser le fond. Comme la plupart des vautours, le palmiste pond un seul oeuf qui est couvé par la seule femelle pendant 44 jours. Le petit garde le nid pendant au moins 90 jours.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 11/08/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net