Paradisier de Raggi

Paradisaea raggiana - Raggiana Bird-of-paradise

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paradisaéidés

  • Genre
    :

    Paradisaea

  • Espèce
    :

    raggiana

Descripteur

Sclater, PL, 1873

Biométrie
  • Taille
    : 33 à 34 cm
  • Envergure
    : 48 à 63 cm.
  • Poids
    : 200 à 300 g
Longévité

15 ans

Distribution

Distribution

Description identification

En livrée nuptiale, le mâle présente des couleurs particulièrement resplendissantes. La tête est jaune d'or et tranche remarquablement avec la gorge d'un vert profond. Le bec puissant, en forme de pince à épiler est bleu-ciel. L'ensemble du corps, manteau et parties inférieures, est brun chocolat, hormis le haut de la poitrine noir et deux demi-arcs de cercle jaunes qui recouvrent les épaules. Caractère sans doute le plus significatif, le mâle possède sur les flancs une touffe de longues plumes duveteuses rouge écarlate. Pendant la parade nuptiale, ces plumes sont tenues gonflées pour créer une fontaine de couleur lorsque l'oiseau se dandine de haut en bas. Les pattes ont des doigts qui lui permettent de s'agripper fermement aux branches lorsqu'il se balance et se penche en avant pour exhiber son plumage.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Paradisaea raggiana raggiana (sc to se New Guinea. south slope.)
  • Paradisaea raggiana intermedia (n coast of se New Guinea)
  • Paradisaea raggiana augustaevictoriae (ne New Guinea)

Noms étrangers

  • Raggiana Bird-of-paradise,
  • Ave-del-paraíso de Raggi,
  • Ave-do-paraíso-de-raggi,
  • Raggiparadiesvogel,
  • Raggi-paradicsommadár,
  • Raggi's Paradijsvogel,
  • Uccello del paradiso di Raggi,
  • Raggianaparadisfågel,
  • Safranparadisfugl,
  • rajka Raggiho,
  • rajka volavá,
  • Raggiana-paradisfugl,
  • kuningasparatiisilintu,
  • ocell del paradís de Raggi,
  • cudowronka krasnopióra,
  • Реггианова райская птица,
  • アカカザリフウチョウ,
  • 新几内亚极乐鸟,
  • 瑞吉亞那天堂鳥,

Voix chant et cris

Au summum de l'excitation, les mâles émettent une série de cris nasaux et aigus qui montent et qui descendent en ton et en intensité. Pendant les périodes plus calmes, ils lancent une seule note métallique. Les autres cris sont des sortes de beuglements rauques et sonores, tous dans le même ton, croissant en volume et ralentissant dans le rythme vers la fin.

Habitat

Comme la majorité des paradisiers, le paradisier de Raggi vit dans les forêts tropicales humides et les forêts d'altitude de Papouasie-Nouvelle-Guinée. Cet oiseau est abondant dans le sud et l'est de l'île, de la baie de Milne à l'est jusqu'à la frontière de l'Irian Jaya à l'ouest. Sa présence est possible dans la région du Cap York, en Australie du Nord. En altitude jusqu'à 1800 mètres.

Comportement traits de caractère

Arboricole, le paradisier de Raggi vit en solitaire. Mâle et femelle ont peu de contacts en dehors de la période de reproduction. Alors que le mâle a des couleurs chatoyantes, la femelle est d'un brun uni. En dépit de sa parure modeste, c'est elle qui choisit son partenaire. Pour impressionner les femelles, les mâles utilisent une zone de parade, appelée lek, où ils dansent . Au lieu de parader seuls, comme la plupart de leurs cousins, les paradisiers de Raggi se rassemblent pour cela sur des aires au sommet des arbres. Jusqu'à 20 mâles s'installent, chacun sur une branche, mais habituellement, au cours de la saison, seuls un ou deux parviennent à s'accoupler, les autres paradant en vain. Lorsque les femelles apparaissent sur l'aire de parade, les mâles se précipitent vers elles, criant avec excitation, en sautillant, en frappant bruyamment leurs ailes et en agitant leurs plumes. Cette frénésie initiale est suivie par une période plus calme mais toute aussi spectaculaire au cours de laquelle chaque oiseau cherche à surmonter ses rivaux en mettant en valeur les beautés de son plumage. Après s'être accouplé, le mâle se remet à danser pour attirer d'autres femelles.

Alimentation mode et régime

Le paradisier de Raggi se nourrit de fruits, d'insectes, d'araignées, de grenouilles et de lézards. Les sources de nourriture sont abondantes dans les luxuriantes forêts tropicales de Nouvelle-Guinée, car peu de mammifères les exploitent. Les mâles en livrée nuptiales se nourrissent surtout autour du lek. Les femelles et les jeunes mâles se rassemblent en petits groupes et patrouillent sur une plus large zone.

Reproduction nidification

Une fois fécondée, la femelle du paradisier vole vers le nid, en forme de coupe volumineuse qu'elle a construit préalablement. Celui-ci est installé dans une fourche d'arbre. La femelle pond un ou deux oeufs qu'elle couve seule. C'est elle également qui nourrit les oisillons, avec des insectes qu'elle régurgite dans leur bec. Elle continue à les alimenter de cette façon pendant un mois après leur envol.
Période de Reproduction : de septembre à novembre. Incubation : de 18 à 20 jours. Nombre d'oeufs : 1 à 2.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 01/11/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net