Paradisier fastueux

Epimachus fastosus - Black Sicklebill

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paradisaéidés

  • Genre
    :

    Epimachus

  • Espèce
    :

    fastosus

Descripteur

Hermann, 1783

Biométrie
  • Taille
    : 55 à 63 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 195 à 318 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les mâles de cette espèce à l'aspect saisissant sont entièrement noirs avec une irisation cuivre, verte et bleue et une interminable queue noire lustrée de bleu violacé. Ils ont un long bec incurvé vers le bas. Trois éventails successifs de plumes chatoyantes viennent orner les flancs et la poitrine. Le premier, arrimé sur la partie supérieure de la poitrine présente de beaux reflets verts et violets. Le second, légèrement plus important, est situé juste en dessous et affiche une belle apparence de velours noir. Enfin, le troisième, présentant des teintes quasiment similaires, est accroché sur les flancs et la partie basse de la poitrine. Face à ce déploiement de couleurs, de fastes et de décorations, la femelle parait plus discrète et moins spectaculaire. Elle possède un dessus brun-olive avec un capuchon châtain. La gorge et la poitrine portent un placard noirâtre. Le reste des parties inférieures est grisâtre avec d'étroites barres noires.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black Sicklebill,
  • Ave-del-paraíso fastuosa,
  • Ave-do-paraíso-de-bico-em-foice,
  • Breitschwanz-Paradieshopf,
  • szélesfarkú paradicsombanka,
  • Zwarte Sikkelsnavel,
  • Falcibecco nero,
  • Svart bågnäbbsparadisfågel,
  • Svartsigdnebb,
  • rajka srpozobá,
  • rajka srpozobá,
  • Sort Seglnæb,
  • samettisirppinokka,
  • ocell del paradís fastuós,
  • długoogon większy,
  • Красная шилоклювая райская птица,
  • Paruh-sabit kurikuri,
  • オナガカマハシフウチョウ,
  • 黑镰嘴风鸟,
  • 黑色鐮嘴天堂鳥,

Voix chant et cris

Habitat

Le paradisier fastueux est endémique des régions montagneuses de l'ouest et du centre de la Nouvelle-Guinée, à des altitudes qui peuvent varier de 1300 à 2300 mètres, bien que sa densité soit vraiment plus importante de 1800 à 2150 mètres. A Irian Jaya (partie ouest de l'île), il est présent surtout dans la péninsule de Vogelkop et les monts Vandammen, mais son aire s'étend également en Papouasie jusqu'au monts Torricelli et Bewani. Sa distribution est très morcelée et il est considéré comme peu abondant ou rare sur la totalité de son territoire. La paradisier fastueux est confiné aux forêts de montagne aux alentours de 2000 mètres, même si on peut le trouver au dessus et en dessous. Il accorde sa préférence aux forêts primaires qui n'ont jamais été modifiées, mais on peut occasionnellement le trouver à la lisière des jardins ou dans des boisements en cours de régénération.

Alimentation mode et régime

Le paradisier fastueux recherche des fruits et des petits animaux dans la canopée. Il est souvent observé fouillant dans les mousses, dans les débris d'écorce et les végétaux à l'aide de son long bec recourbé, tentant de déloger des insectes ou d'autres arthropodes. Les fruits représentent 40% de sa diète.

Reproduction nidification

On ne connaît ni le nid ni les oeufs et on ne possède aucune indication concernant la biologie reproductive (taille de la ponte, durée d'incubation, élevage des jeunes). Par contre, on n'ignore pratiquement rien en ce qui concerne la parade nuptiale. Le mâle s'installe sur une haute branche nue située à la cime des arbres. Il déploie ses éventails pectoraux vers l'exterieur et vers en haut, un peu comme des bras levés. La queue est également partiellement déployée de façon à dévoiler clairement les courtes plumes externes. Après un puissant sifflement perçant, le mâle effectue alors un plongeon, toutes ailes écartées, puis navigue dans l'espace afin de regagner son perchoir.

Distribution

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le principal danger auquel est confronté le paradisier fastueux est sans aucun doute la chasse. Cet oiseau est persécuté à cause de ses longues plumes ornementales mais il constitue également une ressource alimentaire pour les populations locales et il est consommé pour sa chair. Il semble toutefois que cette espèce soit capable de survivre ou de se maintenir dans les zones où la chasse est pratiquée. On peut trouver une explication à ce phénomène : les femelles sont plutôt épargnées en raison de leur plumage moins chatoyant. D'autre part, les mâles qui sont déplacés ou éliminés sont progressivement remplacés par l'immigration de jeunes mâles qui occupent leur territoire. La clarification des forêts et leur transformation en régions agricoles cultivables constituent également une menace. C'est un problème mineur pour l'instant, mais il faut le prendre en compte et il risque de s'aggraver en cas d'accroissement de la population humaine.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Paradisier fastueuxFiche créée le 06/02/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net