Paradisier grand-émeraude

Paradisaea apoda - Greater Bird-of-paradise

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paradisaéidés

  • Genre
    :

    Paradisaea

  • Espèce
    :

    apoda

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 35 à 43 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 170 à 173 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les paradisiers apodes ont le front blanc, le menton vert, le dessus de la tête et la nuque jaunes. Une zone colorée brun-noir recouvre la poitrine, le reste du dessous est brun plus clair. Le dos est entièrement marron-brun et il est encadré par des flancs portant deux touffes de très grandes plumes ornementales jaune d'or et roussâtre dont les extrémités sont pâles (elles mesurent environ 56 cm de longueur). Deux grandes plumes pouvant atteindre 77 cm émergent au milieu de la queue. Le bec est blanchâtre, les pattes courtes. La femelle est assez différente de son partenaire. Sa couleur générale est marron-brun, plus sombre sur la tête et sur le cou, plus pâle sur la poitrine et sur l'abdomen. Elle ne possède pas de grandes plumes ornementales.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Greater Bird-of-paradise,
  • Ave-del-paraíso esmeralda grande,
  • Ave-do-paraíso-grande,
  • Großer Paradiesvogel,
  • nagy paradicsommadár,
  • Grote Paradijsvogel,
  • Uccello del paradiso maggiore,
  • Större paradisfågel,
  • Slørparadisfugl,
  • rajka svadobná,
  • rajka velká,
  • Stor Paradisfugl,
  • isoparatiisilintu,
  • ocell del paradís cuablanc gros,
  • cudowronka wielka,
  • Большая райская птица,
  • Cendrawasih besar,
  • オオフウチョウ,
  • 大极乐鸟,
  • 大天堂鳥,

Habitat

Localisé dans les îles Aru et le sud-ouest de la Nouvelle-Guinée, principalement à l'ouest de la rivière Fly, on le retrouve exclusivement dans les forêts, que ce soit en plaine ou en montagne jusqu'à 1500 mètres d'altitude. L'espèce a été introduite avec succès à Little Tobago, dans les Caraïbes et y survit encore en petits nombres.

Comportement traits de caractère

On croyait jadis qu'il vivait perpétuellement dans l'espace car les les premiers spécimens rapportés en Europe avaient été amputés de leurs pattes d'ou le nom dont ils ont hérité : paradisier apode (sans pieds). Les paradisiers apodes sont des oiseaux actifs, bruyants et grégaires.

Alimentation mode et régime

Comme la plupart des paradisiers, le grand éméraude est à la fois frugivore et insectivore. A son menu, fruits mûrs, insectes, araignées, grenouilles.

Reproduction nidification

C'est une espèce polygame. Equipés de tous leurs atours, les groupes de mâles se réunissent au sommet des arbres pour parader. Il existe une sorte de hiérarchie, les mâles les plus richement ornementés occupant une position culminante. La posture initiale qu'ils adoptent est très caractéristique : ailes déployés comme des avirons, dos voûté, queue rabaissée en dessous du perchoir. Petit à petit, avec une grande agitation, les longues plumes des flancs sont deployées jusqu'à ce qu'elles deviennent rectilignes et forment une cascade qui cachent presque la totalité de l'oiseau. Les mâles se lancent ensuite dans une série de sauts et de charges accompagnés de cris rauques. Lorsqu'une femelle apparaît, chaque mâle regagne sa place de parade et se fige dans une posture rituelle, les plumes des flancs largement déployées. On ne possède aucune description du nid mais on sait que la femelle y dépose deux oeufs de couleur chamois-brun avec des stries rougeâtres ou noirâtres. Le processus de nidification est mal connu mais l'incubation dure environ une vingtaine de jours.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Paradisier grand-émeraudeFiche créée le 29/01/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net