Paradisier multifil

Seleucidis melanoleucus - Twelve-wired Bird-of-paradise

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paradisaéidés

  • Genre
    :

    Seleucidis

  • Espèce
    :

    melanoleucus

Descripteur

Daudin, 1800

Biométrie
  • Taille
    : 33 à 35 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 170 à 217 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez cet oiseau, les mâles adultes, à long bec et à queue courte, ont un plumage remarquable, pourpre sombre iridescent et jaune soufre. La tête et les parties supérieures présentent un velours noir lustré de vert et pourpre alors que la poitrine noire est teinte de vert. Quand elles sont hérissées, les longues plumes du haut de la poitrine forment un bouclier pectoral liseré d'émeraude iridiscent. Le dessous est jaune pâle avec de très longues plumes filiformes émergeant des flancs. En effet, à l'époque nuptiale, la queue des mâles s'enrichit de douze longues plumes qui peuvent atteindre jusqu'à 29 cm et qui évoquent des fils de fer coudés. En comparaison, les femelles sont ternes, comme chez tous les oiseaux de paradis qui sont polygames. Elle sont châtain dessus et grisâtres dessous. Les parties inférieures sont finement et entièrement barrées de brun. Leur gorge pâle contraste remarquablement avec leur capuchon et leur nuque noirs.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Twelve-wired Bird-of-paradise,
  • Ave-del-paraíso filamentosa,
  • Ave-do-paraíso-doze-arames,
  • Fadenparadieshopf,
  • sárgarojtos paradicsommadár,
  • Twaalfdraderige Paradijshop,
  • Uccello del paradiso dodici fili,
  • Tolvtrådig paradisfågel,
  • Tolvtrådparadisfugl,
  • rajka vlasatá,
  • rajka dvanáctiperá,
  • Tolvtrådet Paradisfugl,
  • jouhiparatiisilintu,
  • ocell del paradís cua de filferro,
  • czarownik,
  • Нитчатая райская птица,
  • Cendrawasih mati-kawat,
  • ジュウニセンフウチョウ,
  • 十二线极乐鸟,
  • 十二線天堂鳥,

Voix chant et cris

Habitat

Il vit sur l'île Salawati, les côtes méridionales et les côtes du nord-ouest de la Nouvelle-Guinée. Il est, par contre, absent de la pointe est, sur la côte nord. Il y fréquente les forêts de basse-altitude et les marais côtiers pourvus en palmiers sago.

Comportement traits de caractère

On voit rarement les mâles en dehors de la période de reproduction, alors qu'ils paradent sur une branche dénudée, haut dans les arbres. Lors de cette parade, ils érigent les plumes de leur gorge en une sorte de bouclier bordé de vert-émeraude brillant. En même temps, ils étalent les plumes jaunes de leurs flancs. Les douze plumes filiformes qui leur valent le surnom de multifils sont également déployées. Ils tourbillonent aussi autour d'une branche verticale, déployant et fermant leurs ailes une douzaine de fois avec une grande rapidité et poussant des cris métalliques aigus.
Les paradisiers multifils sont des oiseaux discrets et rares dont on connaît peu de choses sur les habitudes et l'organisation sociale. Les mâles vivent en petits groupes.

Alimentation mode et régime

Il se tient dans les arbres en fleurs. De sa longue langue, il lèche le nectar sucré mais il se nourrit également de fruits tendres et d'insectes.

Reproduction nidification

Cet oiseau est probablement polygame. C'est à la femelle qu'incombe tout le travail de construction du nid et d'éducation des petits. Les rares nids qui ont pu être trouvés, se situent à la cime des arbres. Il s'agit de coupes peu profondes, constituées de plantes grimpantes et de lamelles d'écorce qui surmontent une faible base composée de brindilles et de feuilles. Ils ne contiennent en général qu'un seul oeuf couleur crème avec des rayures rougeâtres ou grises, placées généralement sur la partie la plus large.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Paradisier multifilFiche créée le 21/11/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net