Paradisier rouge

Paradisaea rubra - Red Bird-of-paradise

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Paradisaéidés

  • Genre
    :

    Paradisaea

  • Espèce
    :

    rubra

Descripteur

Daudin, 1800

Biométrie
  • Taille
    : 30 à 33 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 158 à 224 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le mâle possède une face et une gorge d'un vert iridescent, avec des plumes en saillie formant une protubérance au dessus de chaque oeil. Le dessus, la partie supérieure des couvertures alaires et les côtés de la poitrine présentent une teinte jaune-orange. La partie centrale du dos est d'un roux éclatant. Les parties inférieures affichent une couleur marron-brun. Une très longue traîne de plumes ornementales rouge brillant avec des extrémités grises jaillit de chaque côté de la poitrine. Les rectrices centrales sont très allongées et recourbées. Les femelles ressemblent aux mâles mais chez elles les plumes ornementales sont absentes. D'autre part, leur tête est plus brune et leur corps plus jaune.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red Bird-of-paradise,
  • Ave-del-paraíso roja,
  • Pássaro-vermelho-do-paraíso,
  • Rotparadiesvogel,
  • vörös paradicsommadár,
  • Rode Paradijsvogel,
  • Uccello del paradiso rosso,
  • Röd paradisfågel,
  • Rødparadisfugl,
  • rajka červená,
  • rajka červená,
  • Rød Paradisfugl,
  • prinssiparatiisilintu,
  • ocell del paradís roig,
  • cudowronka czerwona,
  • Красная райская птица,
  • Cendrawasih merah,
  • ベニフウチョウ,
  • 红极乐鸟,
  • 紅天堂鳥,

Habitat

Les paradisiers rouges sont endémiques des îles de Papouasie Occidentale, Waigeo, Batanta, Saonek et probablement Gemien, au large de la péninsule de Vogelkop. Ils sont communs dans les forêts et à leurs lisières, dans les plaines et dans les collines jusqu'à 600 mètres d'altitude. Le relief accidenté de ces îles et l'absence d'infrastructures humaines semblent suggérer qu'ils ne souffrent dans l'immédiat d'aucune menace sérieuse.

Comportement traits de caractère

Excepté pendant la période de reproduction, les paradisiers rouges semblent des oiseaux solitaires. On est capable de décrire la totalité des rituels de la parade grâce à l'observation d'oiseaux en captivité. Les mâles signalent leur présence par des puissants cris sonnants et engagent le rituel en déployant et en agitant leurs ailes, le corps souvent en position inversé et la tête en bas. Contrairement aux paradisiers du même genre, les longues plumes ornementales des flancs sont très peu utilisées, l'accent est plutôt mis sur la mise en valeur des plumes de la tête. La parade est certainement très complexe et n'est pas une forme simplifiée du rituel des oiseaux du type paradisaea comme on l'a cru un moment. La succession de danses effectuées sur une perchoir vertical ressemble beaucoup à celle des oiseaux du genre Diphyllodes et Cincinnurus (paradisiers royaux, républicains et magnifiques), ce qui semble établir un lien plus fort entre ces espèces et le genre paradisaea qu'avec les autres espèces d'oiseaux du paradis.

Alimentation mode et régime

Comme la plupart des oiseaux de paradis, les paradisiers rouges possèdent un régime omnivore. Ils consomment des bourgeons, des graines et des fruits, plus particulièrement des figues. Ils grimpent dans les arbres pour attraper des insectes, des petits amphibiens et des reptiles. Ils cherchent leur nourriture dans les feuillages ou sous l'écorce, un peu à la manière des picidés.

Reproduction nidification

C'est un oiseau polygame dont les oeufs et le nid ont à ce jour été rarement décrits, compte-tenu de leur grande inacessibilité. Au début de la saison de reproduction, les mâles se réunissent dans leurs lieux traditionnels de parade, appelés leks, où ils essaient par leurs danses spectaculaires d'attirer un plus grand nombre de femelles. Ils forment des groupes pouvant compter jusqu'à 10 individus qui s'installent généralement sur les branches nues d''un grand arbre. Après l'accouplement, la femelle pond un ou deux oeufs rose pâle recouverts de petites mouchetures qu'elle dépose dans un nid constitué principalement de morceaux de bois et de feuilles. Elle couve pendant une période de 17 à 20 jours et s'occupe seule de l'éducation et et du nourrissage des jeunes. Le mâle ne joue aucun rôle dans le cycle de nidification. Les jeunes quittent le nid à l'âge de 17 jours.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Paradisier rougeFiche créée le 14/04/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net