Pélican brun

Pelecanus occidentalis - Brown Pelican

Systématique
  • Ordre
    :

    Pélécaniformes

  • Famille
    :

    Pélécanidés

  • Genre
    :

    Pelecanus

  • Espèce
    :

    occidentalis

Descripteur

Linnaeus, 1766

Biométrie
  • Taille
    : 152 cm
  • Envergure
    : 203 à 228 cm.
  • Poids
    : 6500 à 9000 g
Longévité

30 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Les pattes sont courtes, l'allure est lourde et massive. Le très long bec est pourvu, au dessous de la mandibule inférieure, d'une poche de peau brunâtre dilatable qui lui sert d'épuisette pour capturer les poissons. La tête, en grande partie blanche, est recouverte à son sommet d'une calotte jaunâtre. La nuque et le cou sont blancs et brun-marron. Le bec peut être foncé ou plus clair selon l'endroit.
Le dessus du corps gris strié de brun contraste harmonieusement avec le dessous brun foncé. La peau nue de la face a une coloration bleuâtre. Les pattes et les doigts palmés sont gris-noir.
Les deux sexes sont semblables.
Le juvénile a un plumage brun foncé avec les parties inférieures blanches. Il obtient son plumage d'adulte à trois ans.

Indications subspécifiques 5 Sous-espèces

  • Pelecanus occidentalis californicus (coasts of w USA and w Mexican)
  • Pelecanus occidentalis carolinensis (Atlantic coasts of temperate and tropical Americas)
  • Pelecanus occidentalis murphyi (coasts of w Colombia and Ecuador)
  • Pelecanus occidentalis occidentalis (West Indies)
  • Pelecanus occidentalis urinator (Galápagos Is.)

Noms étrangers

  • Brown Pelican,
  • Pelícano Alcatraz,
  • Pelicano-pardo,
  • Braunpelikan,
  • barna gödény,
  • Bruine Pelikaan,
  • Pellicano bruno,
  • Brun pelikan,
  • Brunpelikan,
  • pelikán hnedý,
  • pelikán hnědý,
  • Brun Pelikan,
  • ruskopelikaani,
  • pelicà bru,
  • pelikan brunatny,
  • brūnais pelikāns,
  • Американский бурый пеликан,
  • カッショクペリカン,
  • 褐鹈鹕,
  • 褐鵜鶘,

Voix chant et cris

Le pélican brun est habituellement silencieux en dehors des colonies de reproduction. Les adultes émettent des cris bas et discordants pendant les parades.

Habitat

Ce grand oiseau à la silhouette typique vit sur les îlots déserts, dans les lagunes, les étangs peu fréquentés et dans les mangroves. Résident des eaux côtières chaudes, il passe la plupart du temps sur les rochers dominant la mer. Il s'aventure rarement dans les terres et s'éloigne peu du littoral.

Comportement traits de caractère

En dehors de la période de reproduction, les pélicans forment des groupes de plus de 50 oiseaux, dormant et pêchant ensemble. Pendant la nidification, ils sont encore plus nombreux. Le pélican brun s'accouple à différents moments de l'année selon la région où il vit. Pour attirer une partenaire, le mâle exécute une danse, la parade nuptiale. Il martèle le sol de ses pieds palmés, puis décrit une trajectoire circulaire autour de la femelle convoitée. Par ailleurs, au cours de la période nuptiale, la poche prend une teinte différente et le bec devient jaune.
Compte tenu des latitudes fréquentées, le pélican brun est sédentaire. Grégaire en toutes saisons, les pélicans bruns volent en groupes et adoptent une formation en ligne.
Le vol : Le pélican brun vole souvent en groupes, avec la tête rétractée dans les épaules et le bec reposant sur le cou replié. Ils peuvent voler en formation en V, mais ils forment souvent des lignes régulières, ou une simple ligne ondulante.
En dépit de sa lourde apparence, le pélican brun a un vol soutenu. Cette espèce peut rester en vol plusieurs heures, et s'élever à de grandes hauteurs, afin d'effectuer de belles parades.
Ils alternent les battements aisés et la navigation pure, avec des glissés à grande vitesse. Ils volent dans un silence parfait.

Alimentation mode et régime

Bien que le pélican se nourrisse occasionnellement de crustacés, de vers et de rejets organiques, il est avant tout un oiseau pêcheur.
Les techniques de pêche varient d'une espèce à l'autre. En ce qui le concerne, le pélican brun plonge la tête la première, d'une hauteur d'environ 7 mètres, pour parvenir précisément à l'endroit où se trouve sa proie. La poche du pélican étant extensible, il arrive parfois que l'oiseau fasse le trop-plein de nourriture et reste cloué au sol. Il est alors contraint, afin de pouvoir redécoller, de recracher une partie des aliments non digérés.
Occasionnellement, les pélicans bruns mangent aussi des charognes et des restes d'animaux morts. Certains mangent même les pélicans des nids voisins, surtout s'ils sont affaiblis ou blessés.

Reproduction nidification

La nidification commence au printemps, ou plus tard si les poissons sont rares. Le pélican brun niche en colonies, sur le sol ou dans les arbres. Le mâle s'installe sur l'emplacement du futur nid, où il parade, ne le quittant que pour effectuer de courts vols, et ce jusqu'à ce qu'il ait attiré une femelle. L'accouplement a lieu à cet endroit, et ensuite le mâle va chercher des branchettes et d'autres matériaux de construction qu'il présente rituellement à la femelle. Il choisit habituellement un endroit isolé sur les palétuviers rouges de la mangrove ou dans les arbres et arbustes des îlots déserts, à environ 1,5 à 5 m de hauteur, à l'abri des prédateurs et des hommes. Il consacre beaucoup de temps et d'énergie à la construction de son gîte. Avec des brindilles récoltées le long des jetées, il fabrique une construction plate, au centre de laquelle il laisse une dépression destinée à accueillir les oeufs.
Entre février et août, la femelle pond deux ou trois oeufs que les parents couvent alternativement pendant 4 ou 5 semaines. Le pélican brun couve ses oeufs avec ses doigts palmés. Avec la fragilité des coquilles, cette façon particulière de couver peut casser les oeufs.
A l'éclosion, les poussins naissent nus, mais se recouvrent d'un épais duvet après deux semaines. Les parents nourrissent leurs jeunes de poissons prédigérés. Au début, ils font couler une bouillie huileuse dans le bec des poussins, mais bientôt ces derniers plongent leur tête dans le bec des parents pour se nourrir.
Dans les colonies terrestres, les jeunes âgés de six semaines se regroupent et attendent d'être nourris. Les adultes semblent reconnaître leurs petits et les alimentent, écartant sans ménagement les autres jeunes qui essaient de voler leur repas. Les jeunes continuent à être nourris par les adultes jusqu'à ce qu'ils aient appris à pêcher.

Distribution

Antilles, îles Galapagos, côtes de l'Amérique du Nord, Centrale et du Sud.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le pélican brun est une espèce en danger. Les pélicans consomment des pesticides contenus dans l'eau, et absorbés par les poissons.
Les pesticides affectent les coquilles des oeufs. Les coquilles sont trop fines pour produire des poussins en bonne santé.
Aujourd'hui, ils sont encore considérés comme étant en danger, mais avec l'usage réduit du DDT, les menaces sont moins importantes.
Les dérangements humains avec les chiens sur les sites de nidification deviennent aussi un problème.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 31/08/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net