Perdrix à tête noire

Alectoris melanocephala - Arabian Partridge

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Alectoris

  • Espèce
    :

    melanocephala

Descripteur

Rüppell, 1835

Biométrie
  • Taille
    : 43 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 522 g
Distribution

Distribution

Description identification

La perdrix mélanocéphale possède un bec écarlate, une zone de peau orbitale et des pattes rouge rosé. Ses iris sont châtain-brun. Les deux sexes sont généralement semblables, toutefois le mâle est pourvu d'un éperon contondant qui est absent chez la femelle. La queue est relativement longue.
Chez les adultes des deux sexes, le front, le capuchon et la partie supérieure de la nuque son noirs. Le sourcil, d'une épaisseur irrégulière, est très large en avant et au-dessus de l'oeil. Une étroite ligne noire part de la base du bec, traverse la région oculaire et rejoint les larges couvertures auriculaires noirâtres qui se poursuivent le long des côtés du cou en formant une bavette foncée. La gorge et les joues sont blanc pur, leurs relatives longues plumes créant des stries claires à l'intérieur des couvertures auriculaires et de la bavette. Les flancs sont fortement barrés de noir de blanc, chaque plume grise possédant une bande subterminale blanche, elle-même bordée de chaque côté par une étroite barre noire. Le reste du plumage est gris, avec des nuances de brun-rose. Le croupion, le manteau et la poitrine sont gris plus uni. La queue affiche une teinte gris rosâtre, devenant gris sombre sur la partie distale. Les primaires présente une couleur grise nuancée de chamois-paille sur la bordure externe. On a peu de renseignements sur les juvéniles. Toutefois, chez eux, les motifs faciaux et les barres sur les flancs sont absents. L'ensemble de leur plumage est brun-gris terne, leur capuchon est roux-carotte. Ils possèdent quelques vermiculures et quelques fines mouchetures pâles sur le cou, la poitrine et le manteau. Leur bec, et vraisemblablement leurs pattes, sont noirs.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Alectoris melanocephala melanocephala (sw Arabia to sw Yemen)
  • Alectoris melanocephala guichardi (e Hadhramaut. e Yemen.)

Noms étrangers

  • Arabian Partridge,
  • Perdiz Arabe,
  • Perdiz-árabe,
  • Schwarzkopf-Steinhuhn,
  • arab szirtifogoly,
  • Arabische Steenpatrijs,
  • Pernice d'Arabia,
  • Arabisk rödhöna,
  • Araberhøne,
  • kuropta čiernohlavá,
  • orebice černohlavá,
  • Arabisk Stenhøne,
  • mustalakkipyy,
  • perdiu de coroneta negra,
  • góropatwa arabska,
  • Arābijas irbe,
  • Черноголовый кеклик,
  • アラビアイワシャコ,
  • 阿拉伯石鸡,
  • 阿拉伯石雞,

Voix chant et cris

Son cri de reconnaissance débute par une petite quantité de notes régulièrement espacées qui croissent progressivement en tempo et en volume 'cuck, cuck, cuck, ouk, ouk, ouk'. L'oiseau émet également un cri plus doux et répété 'couk-couk...coukcoukcoukcouk' pour garder le contact avec le reste du groupe quand il se nourrit ou lorsque la bande est dispersée par un prédateur. Lorsqu'elle est en danger, la perdrix à tête noire produit un cri d'alarme que l'on peut retranscrire de la façon suivante 'kerkow-kerkow-kerkow'.

Habitat

La perdrix à tête noire préfère en général des zones moins élevées et plus pourvues en végétation que la perdix de Philby. Elle fréquente les versants montagneux, les cours d'eau temporaires dont le lit est encaissé, les collines rocheuses ainsi que les plaines pierreuses et sableuses avec des arbres et des buissons clairsemés. Occasionnellement, aussi sur les flancs des collines qui développent des cultures en terrasses ou qui portent des vestiges de forêts de genèvriers. Son habitat est plus diversifié que celui de la perdrix de Philby, tant du point de vue des sites que de la répartition en altitude qui varie de 100 mètres sur le littoral jusqu' à 2800 mètres dans les régions accidentées.
La perdrix mélanocéphale est endémique de l'ouest et du sud de la péninsule arabique. Sa répartition s'étend de Jeddah, dans le Hejaz de l'Arabie Saoudite en direction du sud jusqu'aux montagnes de l'ouest du Yemen. Elle se poursuit à travers les collines littorales du sud Yemen jusqu'aux montagnes Dhofar du sultanat d'Oman. De l'autre côté de la mer Rouge, une population isolée a été repérée dans la région d'Aseb le long du littoral de l'Erythrée.

Comportement traits de caractère

Les perdrix à tête noire vivent en couples ou en groupes pouvent compter jusqu'à 15 individus qui recherchent leur nourriture parmi les blocs de pierre ou sous le couvert broussailleux, s'aventurant rarement dans les paysages ouverts. La perdrix mélanocéphale a une démarche lente lorsqu'elle se nourrit, mais elle est méfiante, et dès qu'elle soupçonne un danger, elle se déplace vite en direction du sommet de la colline, trouvant refuge dans les escarpements rocheux ou sur les crêtes, prête à prendre son envol si nécessaire. Elle est surtout active à l'aube et en soirée. C'est le moment privilégié qu'elle choisit pour aller se désaltérer à la source locale.

Alimentation mode et régime

La recherche de nourriture s'effectue en petits groupes dispersés qui s'éparpillent au sommet des collines. Les perdrix mélanocéphales picorent à la fois à terre ou elles trouvent des jeunes pousses et dans les broussailles où elles récoltent des feuilles. On les observe également escaladant certains massifs de roses jusqu'à un mètre pour consommer des cynorhodons ( fruits du rosier). Elles peuvent aussi s'approcher des habitations et plus particulièrement des zones où l'on bat le grain.

Reproduction nidification

Le comportement sexuel de la perdrix mélanocéphale n'a pas été vraiment étudié. On présume toutefois qu'elle est monogame. Le nid est une dépression grattée à l'ombre d'un buisson. Les oeufs sont blancs, avec des pores en saillie. La ponte est constituée en moyenne de 5 à 8 oeufs, mais certains nids peuvent en contenir jusqu'à onze. Les couples se forment en février-mars et la période de nidification s'étale de mars à mai. La petite population vivant précédemment en Erythrée était connue pour se reproduire et pour nicher pendant la période de juillet à août. L'incubation dure environ 25 jours.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/04/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net