Perdrix rouge

Alectoris rufa - Red-legged Partridge

Systématique
  • Ordre
    :

    Galliformes

  • Famille
    :

    Phasianidés

  • Genre
    :

    Alectoris

  • Espèce
    :

    rufa

Descripteur

(Linnaeus, 1758)

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : 47 à 50 cm.
  • Poids
    : 391 à 514 g
Distribution

Distribution

Description identification

Avec son bec et ses pattes couleur de corail, la perdrix rouge est plus grosse et plus colorée que sa cousine la Perdrix grise. Un bandeau blanc surmonte le dessus de l'œil. Les joues et la gorge blanches sont bordées de noir. La poitrine et les barres des flancs sont gris-bleu, contrastant remarquablement avec le dessous jaunâtre. Les ailes sont courtes et robustes, permettant un vol puissant bien que cet oiseau préfère fuir le danger en courant. Les pattes, rouge vif, sont assez longues et fortes et particulièrement bien adaptées pour la marche en terrain découvert.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Alectoris rufa rufa (sw Europe)
  • Alectoris rufa hispanica (n and w Iberian Pen.)
  • Alectoris rufa intercedens (e and s Iberian Pen.)

Noms étrangers

  • Red-legged Partridge,
  • Perdiz Roja,
  • Perdiz-comum,
  • Rothuhn,
  • vörös fogoly,
  • Красная куропатка,
  • 红腿石鸡,
  • Rode Patrijs,
  • Pernice rossa,
  • Rödhöna,
  • Rødhøne,
  • góropatwa czerwona,
  • kuropta červená,
  • orebice rudá,
  • Rødhøne,
  • punapyy,
  • ,
  • アカアシイワシャコ,

Voix chant et cris

Cri d'envol rauque constitué d'une série rythmique kouk-kouk tchouk tchoukar qui la distingue nettement de la Perdrix grise. Le chant est précipité pchi-pchi.

Habitat

La perdrix rouge occupe les milieux secs et ouverts aussi divers que les pâturages, cultures, vignes et terrains sablonneux ou crayeux. Elle fréquente localement les collines et hautes montagnes au dessus de la limite des arbres où elle cohabite parfois avec la Perdrix bartavelle.

Comportement traits de caractère

Perdrix rouge
adulte

La perdrix rouge vit d'habitude en bandes nommées compagnies formées de dix à quarante individus. Par temps froids, ce nombre peut atteindre la centaine. Elle recherche en priorité les zones basses, sèches et dégagées comme les landes, la garrigue ou certaines prairies. Ces différents types de milieux permettent tous à la perdrix de repérer aisément un danger et de s'enfuir si nécessaire. Dérangée, elle court se mettre à couvert plus qu'elle ne vole. Si elle est menacée par un rapace en vol, la perdrix rouge se contente de s'aplatir au sol et de demeurer immobile. Son plumage, par ses teintes et ses dessins, lui assure un excellent camouflage au cœur de la végétation basse.
Le vol : Vol bas à coups d'ailes rapides en cas de nécessité. Egalement quelques planés.

Alimentation mode et régime

La perdrix rouge se nourrit surtout de végétaux : graines semences, feuilles et racines. Elle quitte son dortoir chaque jour avant l'aube pour se rendre à un point d'eau. Elle passe ensuite la matinée à s'alimenter et se repose dans un endroit abrité durant les heures les plus chaudes du jour. Lors qu'elle élève des jeunes, au printemps ou en été, la perdrix rouge capture également des insectes. Les jeunes reçoivent des fourmis dès l'âge d'une semaine mais les sauterelles sont aussi des proies appréciées. En raison de ce régime particulier, les jeunes sont très vulnérables quand les insectes viennent à manquer lors des étés humides.

Reproduction nidification

Les couples se forment au début de la saison de nidification, en avril. Ils peuvent ensuite durer plusieurs années. On sait aussi que la perdrix rouge peut avoir deux partenaires en même temps. Après avoir trouvé une femelle, le mâle cherche un bon emplacement de nid, au sol, sous un buisson, ou dans une haie. Il s'accroupit puis tourne sur lui-même en creusant le sol pour ménager une cuvette. Blotti dans celle-ci, il saisit du bec des feuilles et des tiges et les jette autour de lui pour former un anneau. Cette dépression est ensuite occupée par la femelle. Une fois le nid accepté, la femelle y pond jusqu'à une vingtaine d'œufs qui sont couvés par les deux adultes pendant 24 jours en moyenne. Les jeunes quittent le nid peu après l'éclosion pour se nourrir aux côtés de leurs parents. Ces derniers communiquent avec eux en émettant de doux roucoulements. Ils désignent les aliments aux jeunes en les jetant devant eux ou en pointant le bec dans leur direction. Une dizaine de jours après l'éclosion, les jeunes peuvent déjà voler sur une courte distance. Néanmoins, ils continuent à grandir durant près de deux mois et demeurent en compagnie des adultes durant tout l'hiver. La maturité sexuelle est atteinte au printemps suivant.

Distribution

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 24/01/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net