Perruche ondulée

Melopsittacus undulatus - Budgerigar

Systématique
  • Ordre
    :

    Psittaciformes

  • Famille
    :

    Psittaculidés

  • Genre
    :

    Melopsittacus

  • Espèce
    :

    undulatus

Descripteur

Shaw, 1805

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 22 à 32 g
Longévité

15 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, la cire bleue contraste avec le front, le devant de la figure et la gorge qui sont jaune pâle. Cette dernière est recouverte d'une ligne de petits points noirs. La zone qui est située sous la région malaire est violet. La partie moyenne du capuchon qui se poursuit en arrière de l'œil jusqu'à la nuque est recouverte d'une alternance de fines barres noires et jaune pâle. Ces barres s'élargissent sur le manteau et sur les couvertures alaires, formant des sortes d'écailles.
Les parties inférieures et le dessous des ailes, le bas du dos et le croupion créent un bel ensemble vert clair. La queue est bleuâtre terne, avec une bande centrale jaune sur les rectrices latérales.
La femelle a une cire brunâtre, les immatures sont plus ternes avec des barres sur le front. Les mouchetures noires de la gorge sont absentes.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Budgerigar,
  • Periquito Común,
  • Periquito-australiano,
  • Wellensittich,
  • hullámos papagáj,
  • Волнистый попугайчик,
  • 虎皮鹦鹉,
  • Grasparkiet,
  • Pappagallino ondulato,
  • Undulat,
  • Undulat,
  • papużka falista,
  • papagájec vlnkovaný (andulka),
  • andulka vlnkovaná,
  • Undulat,
  • undulaatti,
  • ,
  • セキセイインコ,

Voix chant et cris

Les perruches ondulées produisent un "chirrup" qui est un babillement continuel assez plaisant. Leur répertoire est assez varié et on peut également entendre un bavardage rude ainsi qu'un crissement disyllabique et filtré.

Habitat

Les perruches ondulées fréquentent une grande variété d'habitats ouverts, y compris les forêts clairsemées, les savanes et les prairies légèrement boisées. Elles apprécient également les étendues de mallee, les terres cultivées, les formations végétales qui poussent le long des rivières, les broussailles sèches et les les plaines dégagées. Elles pénètrent dans les zones désertiques pourvues de mulga (Acacias). Bien qu'ils soient capables de survivre de nombreux jours sans eau, ces oiseaux ne sont jamais très éloignés d'une source ou d'un point d'eau.

Comportement traits de caractère

Dans les régions où la production de fruits est régulière, dans d'autres où elle est stable pendant des périodes très étendues, les mouvements sont assez facilement prévisibles. Dans l'extrême sud, les vagabondages n'existent qu'en cas de sècheresse prolongée et les errants réintègrent leur territoire aus premières pluies et les recolonisent dès que le niveau hydrographique est revenu à la normale.

Alimentation mode et régime

Les perruches ondulées sont végétariennes, elles consomment des herbes et les graines de chénopodes qui sont saisies à terre ou à une faible hauteur au-dessus du sol. Les plantes varient en catégories et en proportion selon les régions et les époques. Dans l'intérieur de l'Australie de l'Est, ces oiseaux se nourrissent exclusivement de graines trouvées à terre, alors que plus au centre du continent, un plus grand échantillonage de plantes peut être sélectionné. Dans le premier cas, la taille des graines ne dépasse guère les 2 millimètres de diamètre et dans le second, plus de 40 variétés sont impliquées. Occasionnellement, les perruches pénètrent dans les cultures et en s'en prennent aux fruits mûrissants.

Reproduction nidification

Les perruches ondulées nichent de juin à septembre dans le nord de leur aire. Elles se reproduisent d'août à janvier dans le sud. Elles peuvent installer leur nid à n'importe quel moment de l'année après que soient tombées des pluies substantielles. Elles mettent en place des secondes couvées dès que les conditions sont favorables.
Les perruches ondulées nichent souvent de façon coloniale. Le nid est installé dans une cavité naturelle d'arbre, dans une souche, un poteau de clôture, ou une grosse branche tombée. La femelle y dépose 4 à 6 œufs dont l'incubation dure environ 18 jours. Les poussins restent sur leur lieu de naissance pendant plus de 30 jours avant de s'envoler.

Distribution

Les perruches ondulées sont endémiques de l'Australie. Leur distribution est très vaste, elle couvre la totalité du continent, excepté les côtes orientales et la péninsule du cap York. Malgré la vaste étendue de superficie, (près de 6 millions de kilomètres carrés), cette espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas subdivisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook Alive, cette espèce n'est pas du tout menacée. Elle est même abondante, et dans certains endroits où les ressources sont bonnes, des bandes innombrables obscurcissent le ciel et le poids des individus qui perchent provoque la cassure des branches de 4 centimètres de diamètre. Les populations subissent des fluctuations considérables en fonction des conditions climatiques. Le bétail qui vit dans les exploitations fermières du centre de l'Australie ont bénéficié de nouvelles installations qui leur ont fourni de nouvelles provisions en eau. Ces nouveaux moyens ont profité aussi aux oiseaux. Du coup, les effectifs des perruches sont en constante augmentation. Les perruches ondulées sont les psittacidés les plus connus au monde.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 23/01/2015 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net