Petit-duc nain

Psiloscops flammeolus - Flammulated Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Psiloscops

  • Espèce
    :

    flammeolus

Descripteur

Kaup, 1852

Biométrie
  • Taille
    : 17 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 45 à 63 g
Longévité

8 ans

Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, on peut trouver des formes grisâtres ou rousses et même de nombreux intermédiaires. Dans le nord de l'aire de distribution, la forme grise est prédominante. Le disque facial est brun grisâtre, avec un lavis châtain pâle ou brun roussâtre, de nombreux anneaux concentriques plus sombres et un bandeau extérieur châtain foncé ou brun noirâtre. Le sourcil est nettement blanchâtre. Les aigrettes érectiles sont assez discrètes. La totalité des parties supérieures est brun grisâtre avec de fines mouchetures et des stries longitudinales sombres. Les scapulaires affichent des larges zones teintées de roux qui forment un trait chamois-orange sur les épaules. Les rémiges présentent une alternance de barres claires et de barres sombres qui sont moins évidentes au niveau des secondaires.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Flammulated Owl,
  • Autillo Flamulado,
  • Coruja-flamada,
  • Ponderosaeule,
  • lángvörös füleskuvik,
  • Ponderosadwergooruil,
  • Assiolo fiammato,
  • Brunögd dvärguv,
  • Flammeugle,
  • výrček ohnivý,
  • výreček plaménkový,
  • Broget Dværghornugle,
  • ponderosapöllönen,
  • xot nan,
  • sosnolub,
  • ceļotājpūcīte,
  • Западноамериканская совка,
  • アメリカコノハズク,
  • 美洲角鸮,
  • 花彩角鴞,

Voix chant et cris

Le chant est un "whoop" relativement profond avec un effet ventriloque. Il est répété à intervalles réguliers, toutes les 2 ou 3 secondes. Des doubles notes assez similiaires peuvent être émises lorsque l'oiseau est excité. Le rythme de ce chant est assez semblable à celui du petit-duc européen, ayant une cadence et des sons pareillement espacés. Les notes sont toutefois bien plus hautes.

Habitat

Les petits-ducs nains fréquentent principalement les forêts montagneuses ouvertes de conifères. On les trouve plus particulièrement dans les parcelles de pins ponderosa, surtout lorsque ceux-ci se mêlent avec les chênes ou avec les trembles et les peupliers. Dans presque tous les cas, les habitats forestiers possèdent un sous-bois buissonneux. Ces oiseaux vivent également dans les forêts mixtes pourvues de sapins de Douglas. Ils occupent des altitudes très variables allant de 400 à 3 000 mètres.

Comportement traits de caractère

Les petits-ducs nains vivent en couples, ils sont nocturnes et leur activité commence après le coucher du soleil. Pendant la journée, ils se reposent dans les arbres à proximité des troncs où ils sont bien dissimulés par le feuillage, leur plumage cryptique les faisant confondre avec un bout de branche brisée. Quand ils sont effrayés, ils essaient de se faire le plus mince possible, en lissant leur plumage, en s'étirant vers le haut et en dressant les aigrettes. Quand leur plumage est relâché, les aigrettes sont à peine visibles. Ces oiseaux sont donc assez difficiles à apercevoir. La seule façon de les détecter est de distinguer leur chant caractéristique ou de provoquer leur cri territorial en diffusant un enregistrement sonore auquel ils répondent sans coup faillir.

Alimentation mode et régime

Les petits-ducs nains se nourrissent principalement d'insectes noctures et d'araignées, ils consomment surtout des papillons de nuit. Occasionnellement, ils ingurgitent des petits vertébrés. Ils volent d'arbres en arbres à la recherche de leur nourriture préférée et ils poursuivent les papillons au-dessus de la canopée des arbres. Ils capturent leurs proies avec leur bec. Les proies les plus conséquentes sont saisies avec le serres et découpées avant d'être consommées.

Reproduction nidification

La saison de reproduction se déroule de mai à août. Parfois, de nombreux couples nichent à proximité les uns des autres, si bien que la lisière des territoires se superpose. Au début de la période de nididifcation, les mâles revendiquent leur territoire et par leurs chants, ils essaient d'attirer les femelles. Une cavité (souvent un ancien nid de pic) situé dans une branche ou à l'intérieur d'un tronc fait fréquemment office de nid. Les petits-ducs nains sont également tolérants des nichoirs artificiels qui sont fabriqués spécialement pour les chouettes ou pour les crécerelles américains (Falco sparvierus).
La femelle dépose directement au fond du trou 3 ou 4 œufs de couleur blanc pur et de forme ronde. Elle couve seule pendant 21 à 24 jours et elle est ravitaillée au nid par son partenaire. L'incubation commence dès que le premier œuf est déposé. Les jeunes hiboux quittent le nid au bout d'environ 25 jours, mais ils restent dépendants des parents pour la nourriture. Ils restent à moins de 100 mètres de leur lieu de naissance pendant environ une semaine. Près de 5 semaines après leur envol, les petits deviennent indépendants. Leur durée de vie est d'environ 8 ans.

Distribution

Les petit-ducs nains sont originaires du continent nord-américain. Leur aire de distribution s'étend de la Colombie Britannique jusqu'aux zones montagneuses du Mexique (Sierra Madre Occidentale et Orientale) en passant par les montagnes Rocheuses. La limite sud de leur territoire est fixée par l'isthme de Téhuantepec, il est peu probable qu'ils se reproduisent plus au sud. Certains spécialistes de l'Amérique Centrale et de l'Ouest des Etats-Unis reconnaissent six sous-espèces, mais la majorité des organismes classe les petits-ducs nains comme une espèce monotypique, mettant les supposées races au rang de synonymes.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les petits-ducs nains son généralement rares ou locaux. Dans certaines régions, ils peuvent être abondants. Aux Etats-Unis, les effectifs sont en déclin. Au Canada, ils sont considérés comme vulnérables. Le taux de reproduction est estimé comme plutôt faible. D'après Birdlife, le territoire mesure 233 000 kilomètres carrés, l'espèce est classée come de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 02/05/2013 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net