Petit-duc tacheté

Otus spilocephalus - Mountain Scops Owl

Systématique
  • Ordre
    :

    Strigiformes

  • Famille
    :

    Strigidés

  • Genre
    :

    Otus

  • Espèce
    :

    spilocephalus

Descripteur

Blyth, 1846

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 60 à 77 g
Distribution

Distribution

Description identification

Les adultes de la race nominale ont des parties supérieures brun-roux à brun-fauve foncé avec de vermiculures noirâtres. Le disque facial est brun-roux avec des vibrisses bien visibles. Ces plumes rigides sont pâles à la base et sombres aux extrémités. Les joues et les oreillons chamois clair sont recouverts de barres sombres. Le front et les côtés du capuchon, y compris les aigrettes, ont souvent un aspect plus pâle et plus chamoisé. Le capuchon est tapissé de petites marques rousses terminées de noir qui se transforment en barres sur la nuque au point de former une sorte de collier plus ou moins évident. Les filets extérieurs des scapulaires portent une ligne claire qui contraste avec la partie extérieure et avec les terminaisons sombres du dos. Les couvertures moyennes sont fortement marquées de chamois et de brun. Les primaires sont barrées de brun-roux ou de brun sombre. La queue brun-roux est traversée de barres sombres entrecoupées de bandes châtain. Le dessous est blanchâtre, avec des barres rousses et des petites marques triangulaires noires et blanches. Les tarses sont fortement emplumés jusqu'à la base des orteils. Les iris sont jaune-or, le bec est couleur corne, blanchâtre ou jaune. Les pieds sont blanchâtres ou chair clair.

Les juvéniles sont un plumage plus roux terne et plus ébouriffé que les adultes. Les parties supérieures sont plus barrées.

Indications subspécifiques 8 Sous-espèces

  • Otus spilocephalus huttoni (n Pakistan to c Nepal)
  • Otus spilocephalus spilocephalus (c Nepal to Myanmar)
  • Otus spilocephalus latouchi (se China, n Indochina)
  • Otus spilocephalus hambroecki (Taiwan)
  • Otus spilocephalus siamensis (s Thailand, s Vietnam)
  • Otus spilocephalus vulpes (s Malay Pen.)
  • Otus spilocephalus vandewateri (Sumatra)
  • Otus spilocephalus luciae (Borneo)

Noms étrangers

  • Mountain Scops Owl,
  • Autillo Montano,
  • Fuchseule,
  • pettyes füleskuvik,
  • Gevlekte Dwergooruil,
  • Assiolo montano,
  • Bergdvärguv,
  • Hammerugle,
  • výrik horský,
  • výreček skvrnitý,
  • Plettet Dværghornugle,
  • vuoripöllönen,
  • xot de muntanya,
  • syczek górski,
  • madarainā pūcīte,
  • Пятнистая совка,
  • Celepuk gunung,
  • タイワンコノハズク,
  • 黄嘴角鸮,
  • นกเค้าภูเขา,
  • 黃嘴角鴞,

Voix chant et cris

Le chant du mâle est un double sifflement plaintif et relativement aigu. il peut âtre comparé au bruit d'un marteau sur une enclume : "Whow-whew" ou "plew-plew", avec un court intervalle d'une demi-seconde entre chaque note. Ce chant est répété avec une grande insistance après une pause qui dure environ 10 secondes. Les femelles chantent rarement. Elles émettent une note simple qui, en réponse au chant du mâle, devient finalement un duo.

Habitat

Les petits-ducs tachetés fréquentent exclusivement les forêts humides. Dans le nord, on les trouve dans les forêts tempérées de collines composées d'arbres à feuilles permanentes tels que les chênes, les pins et les châtaigniers. Dans le sud, ils occupent des forêts tropicales pluviales de montagne qui contiennent partiellement aussi des chênes et des châtaigniers. Ils vivent et ils prospectent dans la végétation située à l'étage moyen ou inférieur des arbres et des broussailles, préférant cependant les grands arbres parvenus à maturité et leurs abords directs. Les petits-ducs tachetés vivent généralement à des altitudes comprises entre 600 et 2600 mètres, la plupart du temps au-dessus de 1200 m.

Comportement traits de caractère

Le petit-duc tacheté est surtout un oiseau nocturne et il commence son activité à la tombée de la nuit. Il est bien moins diurne que les chevêchettes du genre Glaucidium. Il fréquente les ravins profonds et ombragés où il recherche sa nourriture à l'étage inférieur des forêts les plus épaisses. Comme perchoir, il choisit de préférence une branche nue dissimulée par une épaisse touffe de feuillage ou une plante à larges feuillages comme un palmier. Les mâles émettent leurs chants d'un poste fixe au milieu d'un territoire qui est suffisamment restreint pour que 3 ou 4 autres mâles puissent s'entendre de leur perchoir. Lorsqu'on pénètre dans une forêt fraîche et dense à la tombée de la nuit, il est pratiquement impossible de ne pas entendre le cri de ce hibou à n'importe quel moment de l'année. Ce petit hibou a un comportement assez réservé, il répond volontiers aux imitations de sa voix, mais il ne s'approche jamais à faible distance.

Alimentation mode et régime

Les petits-ducs sont surtout insectivores. Ils consomment des coléoptères, des petits papillons et d'autres sortes d'insectes. Les proies sont probablement poursuivies dans les airs et capturées sous la canopée ou à une faible hauteur au-dessus du sol.

Reproduction nidification

La saison de reproduction est connue uniquement pour la race nominale et huttoni qui vivent dans le nord de l'aire de distribution. Elle se déroule de mars ou avril jusqu'à juin. Les nids sont invariablement placés dans des trous d'arbre mort, entre 1 mètre 50 et 7 mètres au-dessus du sol. Ce sont presque toujours de larges cavités naturelles mais les petits-ducs tachetés utilisent également parfois d'anciens trous de pics ou de barbets. La ponte, qui comprend 3 ou 4 oeufs de couleur blanche et de forme arrondie, est déposée directement au fond du nid sans garniture. La femelle couve seule. Pendant la période d'incubation dont la durée est inconnue, elle est ravitaillée par le mâle.

Distribution

Ce petit hibou est endémique du continent asiatique. Son aire de distribution couvre un vaste territoire qui va de l'ouest de l'Himalaya jusqu'à Taïwan en passant par la Birmanie et le sud de la Chine. Vers le sud, elle s'étend jusqu'au Cambodge, la péninsule malaise et les Grandes îles de la Sonde. 8 races sont officiellement reconnues : O.s. spilocephalus, la race nominale (est de l'Himalaya, du Népal jusqu'aux collines du Brahmapoutre en passant par le Sikkim, le Bhoutan, l'Arunachal Pradesh, et l'Assam) - O.s. huttoni (ouest de l'Himalaya, du Pakistan jusqu'au centre du Népal) - O.s.l atouchi (du sud-est de la Chine jusqu'au Laos) - O.s. hambroecki (montagnes de Taïwan) - O.s. siamensis (montagnes de Thaïlande et du sud de l'Annam) - O.s. vulpes (péninsule malaise) - O.s. luciae (montagnes de Bornéo) - O.s. vandewateri (montagnes de Sumatra).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Si l'on considère, l'ensemble des 8 races, l'espèce est assez commune. Dans certaines régions, elle est même plutôt courante. Cet oiseau bénéficie d'une taxonomie quelque peu complexe et il faudrait parvenir à une plus grande connaissance de son comportement et de ses autres caractéristiques. Certaines sous-espèces comme celle de Taïwan ont une taille très différente (peut peser jusqu'à 112 grammes) et possèdent un chant très différent. Il n'est pas impossible que, dans un avenir proche et avec des informations plus approfondies, cette race soit considérée comme un espèce à part entière. Certaines sous-espèces sont localement menacées par la destruction de leur habitat.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 30/12/2008 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net