Pétrel de Barau

Pterodroma baraui - Barau's Petrel

Pétrel de Barau
adulte
Systématique
  • Ordre
    :

    Procellariiformes

  • Famille
    :

    Procellariidés

  • Genre
    :

    Pterodroma

  • Espèce
    :

    baraui

Descripteur

Jouanin, 1964

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : 96 cm.
  • Poids
    : 340 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le pétrel de Barau est facile à distinguer des autres espèces sur sa zone de répartition : contraste prononcé entre le dos gris cendré et le dessous blanc, marqué par une large virgule noire sous chaque aile, également bordée de noir.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Barau's Petrel,
  • Petrel de Barau,
  • Grazina-de-barau,
  • Barausturmvogel,
  • Barau-viharmadár,
  • Barau's Stormvogel,
  • Petrello di Barau,
  • Baraus petrell,
  • Rodriguespetrell,
  • tajfúnnik tmavotylový,
  • buřňák réunionský,
  • Réunionpetrel,
  • reunioninviistäjä,
  • Baraustormvoël,
  • petrell de Barau,
  • petrel wulkaniczny,
  • Тайфунник Баро,
  • Petrel barau,
  • レユニオンシロハラミズナギドリ,
  • 留尼汪圆尾鹱,
  • 留尼旺圓尾鸌,

Habitat

Cet oiseau est pélagique, vivant en haute mer hors de la période de reproduction.

Comportement traits de caractère

Comme tous les pétrels, notre oiseau se joue des courants aériens au dessus des vagues, guettant la surface pour y trouver sa nourriture. De grands vols se regroupent en compagnie d'autres espèces (comme les noddis bruns) pour chercher les bancs de petits poissons. Il se pose régulièrement sur les flots pour se reposer.
Le vol : Le pétrel de Barau est un excellent voilier, ce qui lui vaut le nom réunionnais de "taillevent".

Alimentation mode et régime

Capable de se nourrir de jour comme de nuit, le pétrel de Barau guette les animaux vivants ou morts près de la surface : calamars, petits poissons, restes divers. Il sait aussi profiter des festins déclenchés par les grands prédateurs marins (dauphins et thons) sur les bancs de petits poissons.

Reproduction nidification

Sur la seule île de La Réunion, le pétrel de Barau forme des colonies de terriers en des lieux escarpés, en particulier sur les contreforts du Piton de la Fournaise. Les colonies se constituent dès décembre-janvier. La couvaison de l'œuf unique dure un mois. Le poussin est nourri de régurgitations par les deux parents qui assurent de longues rotations en parcourant d'immenses distances pour le ravitaillement. Après trois mois, le jeune excède le poids de ses propres parents de 30%. Ceux-ci l'abandonnent à son sort et, après quelques temps de perte de poids, le jeune prend son envol. On est alors fin avril-début mai.

Distribution

Pour la reproduction, le pétrel de Barau est endémique à l'île de La Réunion. Le reste de l'année, on peut l'observer sur tout l'océan Indien.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'endémisme du pétrel de Barau le rend très vulnérable à l'activité humaine et ses conséquences : en premier lieu la prédation des chats et des rats. L'éclairage artificiel désoriente également les jeunes après l'envol ; ils s'échouent loin de l'océan et ne peuvent pas redécoller. La Société d'Etudes Ornithologique de La Réunion (SEOR) mène des campagnes de recueil des oiseaux en détresse et de sensibilisation du public.
On estime la population de pétrels de Barau entre 3 000 et 5 000 couples.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 04/08/2013 par Renan Levaillant © 1996-2017 Oiseaux.net