Pic à nuque rouge

Sphyrapicus nuchalis - Red-naped Sapsucker

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Sphyrapicus

  • Espèce
    :

    nuchalis

Descripteur

Baird, SF, 1858

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 36 à 61 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Le pic à nuque rouge est semblable au Pic maculé, hormis les différences indiquées ci-dessous : le capuchon et la nuque sont rouges. Le rouge du menton et de la gorge est plus développé, couvrant la zone des joues et de la moustache et se poursuivant plus bas vers la poitrine, rendant la tache pectorale noire plus réduite. Les plumes noires des oreillons ont souvent des terminaisons rouges. Les parties supérieures sont moins marquées de blanc. Une large bande blanche parcourt le côté du manteau et du dos. Les couvertures alaires affichent moins de motifs blancs. Les rémiges sont moins barrées. La barre alaire blanche est plus réduite.

Les femelles diffèrent principalement de leur partenaire par la tache gutturale rouge moins développée. Le menton et la haut de la gorge sont habituellement blancs, le bas de la gorge rouge. Une large moustache noire rejoint le noir de la poitrine. Néanmoins, l'apport de couleur rouge est variable et certaines femelles approchent la coloration du mâle dans ce domaine. Les juvéniles des pics à nuque rouge sont difficilement différentiables des jeunes pics maculés. Dès la fin de l'été ou dès le début de l'automne, ils ressemblent aux adultes respectifs de leur sexe. Cependant, leur barre pectorale est teintée de chamois-brun et n'atteint la couleur noire des adultes que vers le mois de janvier de la seconde année.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-naped Sapsucker,
  • Chupasavia Nuquirrojo,
  • Rotnacken-Saftlecker,
  • Roodneksapspecht,
  • Picchio nucarossa,
  • Rödnackad savspett,
  • Rødnakkesevjespett,
  • miazgojed červenotylový,
  • datel rudošíjný,
  • Rødnakket Saftspætte,
  • lännenmahlatikka,
  • picot de clatell vermell,
  • oskomik pstrogłowy,
  • sarkanskausta suldziris,
  • Красношапочный дятел-сосун,
  • アカエリシルスイキツツキ,
  • 红颈吸汁啄木鸟,
  • 紅頸吸汁啄木,

Voix chant et cris

Pic à nuque rouge
adulte

Son répertoire de cris n'est guère différent de celui du Pic maculé. Il possède notamment un "meeah" plu bas, plus bref mais plus vibrant en vol que celui de son proche cousin. En tout début de la période de reproduction, des séries de cris grinçants sont émis principalement par les mâles. De faibles appels sont produits lors des passages de relais pendant la couvaison. Les deux parents tambourinent. Les roulements sont très irréguliers. Ils commencent par une série très explosive et se poursuivent par une série plus calme de 2 ou 3 coups. Les roulements sont délivrés au rythme de 8 ou de 9 par minute.

Habitat

Les pics à nuque rouge vivent dans les forêts qui sont composées partiellement ou entièrement de trembles (Populus tremuloides). On les trouve dans les forêts de conifères (sapins de Douglas, érables, épicéas et sapins) dans lesquelles les trembles sont également présents. Ils évitent de nicher dans les forêts de chênes ou dans les parcelles mixtes de chênes et de pins. Ils fréquentent les forêts de montagne jusqu'à 2900 mètres d'altitude. En Arizona, pendant la saison hivernale, les pics à nuque rouge s'installent dans les forêts de montagne jusqu'à 1700 m. On peut alors les rencontrer dans les boisements mixtes de chênes et de genévriers, dans les parcelles de chênes et de pins ou dans les purs peuplements de chênes. Au Mexique, les quartiers d'hivernage s'étalent du niveau de la mer jusqu'à 2500 mètres.

Comportement traits de caractère

Les pics à nuque rouge visitent les petits puits de sève qu'ils ont creusés pendant toute l'année. Sur leur aire de nidification, ils exploitent surtout différents sortes de conifères, les feuillus et les buissons, alors que pendant la période hivernale, ils marquent une nette préférence pour les chênes. Leurs parades ne sont guère différentes de celles du Pic maculé, réalisant à peu près les mêmes mouvements de salutation et de balancement. Juste avant l'accouplement, le mâle s'approche doucement de sa partenaire avec les ailes basses et la crête dressée. Dans les endroits où leur aire coïncide, les pics à nuque rouge nouent des contacts amicaux avec les autres espèces de pics. Par contre, les pics chevelus sont systématiquement attaqués à proximité du nid.

Alimentation mode et régime

Au printemps, les pics à nuque rouge sont très dépendants de la sève qu'ils trouvent dans les conifères. Les fourmis du genre Componotus sont très importantes pour l'alimentation des jeunes. En ce qui concerne le reste de l'année, leur régime est assez semblable à celui des pics maculés, c'est à dire coléoptères et fruits.

Reproduction nidification

Le nid est creusé dans un tremble, un bouleau, un érable ou une autre sorte d'arbre, entre 1 et 25 mètres au-dessus du sol. L'arbre sélectionné possède de préférence quelques parties mortes ou malades. Au cours de la même saison, plusieurs cavités peuvent être commencées. Celle qui est finalement choisie pour la nidification est souvent une cavité qui a été entamée la saison précédente. Cependant, certains trous abandonnés peuvent être réaménagés et utilisés pour la ponte. La nichée comprend habituellement 4 à 6 oeufs qui sont déposés au mois de mai et de juin. Les deux parents couvent pendant environ 13 jours. Habituellement 3 jeunes sont présents à l'envol qui intervient 25 jours après l'éclosion. Le mâle est presque toujours présent au nid et prend une part plus importante dans le nettoyage de la cavité. Les jeunes acquièrent assez rapidement leur indépendance. En compagnie de leurs parents, ils quittent le territoire de nidification dans des délais assez brefs. Le même couple peut se reformer pour la saison suivante.

Distribution

Les pics à nuque rouge nichent dans les montagnes Rocheuses de l'ouest des Etats-Unis et du sud-ouest du Canada. Leur aire de distribution s'étend de la Colombie Britannique et du sud-ouest de l'Alberta jusqu'au Nouveau-Mexique et au Texas en passant par le Nevada, l'Utah et le centre de l'Arizona. Les pics à nuque rouge sont moins migrateurs que les pics maculés. De septembre à avril, ils s'installent de l'Arizona jusqu'au nord-ouest du Mexique (Baja californienne, Sonora, Nuevo Leon et Jalisco).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les effectifs sont relativement stables.Dans certaines régions, les pratiques forestières qui consistent à déblayer les souches des arbres morts affectent considérablement la reproduction et pénalise cet oiseau. L'espèce était autrefois persécutée, car considérée comme une peste des vergers. Elle est désormais protégée.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pic à nuque rougeFiche créée le 15/04/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net