Pic d'Hispaniola

Melanerpes striatus - Hispaniolan Woodpecker

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Melanerpes

  • Espèce
    :

    striatus

Descripteur

Statius Müller, PL, 1776

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 65 à 92 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Ce picidé de taille moyenne possède des couleurs très voyantes. Les parties supérieures jaune verdâtre sont barrées de noir. Le dessous est chamois-olive sans aucune marque. Le front et la face présentent une coloration grise. La partie inférieure de la nuque affiche une alternance de bandes noires et blanches. Le dessous des ailes est rouge, la queue noire. L'iris est jaune ou blanchâtre. Le mâle est nettement plus grand que la femelle, il possède un bec plus long (environ 20% supérieur) et un capuchon entièrement rouge. Sa partenaire présente un capuchon noir, avec une zone rouge limitée à la partie supérieure de la nuque.
Le pic d'Hispaniola peut être confondu avec le Pic maculé (Sphyrapicus varius) bien que ce dernier soit de taille plus modeste, avec des marques faciales noires et blanches, des parties inférieures barrées et une tache blanche évidente sur l'aile.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Hispaniolan Woodpecker,
  • Carpintero de la Española,
  • Pica-pau-de-Hispaniola,
  • Haitispecht,
  • Hispaniola-specht,
  • Picchio di Hispaniola,
  • Haitispett,
  • Hispaniolaspett,
  • tesárik plavý,
  • datel haitský,
  • Haitispætte,
  • haitintikka,
  • picot de la Hispaniola,
  • dzięciur płowy,
  • Гаитийский меланерпес,
  • ヒスパニオラシマセゲラ,
  • 拉美啄木鸟,
  • 希斯潘諾拉啄木,

Voix chant et cris

Les pics d'Hispaniola ont une voix puissante. Les différentes vocalisations comprennent notamment un cri fort et roulant interrompu par des bruits gutturaux. Parmi tous les cris, on peut noter un 'wup' (alarme), un 'ta-a' défensif et un 'b-d-d-d-t' composé de cinq notes distinctes. Le tambourinage à proximité du nid est une manière courante de marquer son territoire.

Habitat

Les pics d'Hispaniola fréquentent en principe tous les habitats qui contiennent plus ou moins d'arbres, du niveau de la mer jusqu'à 2400 mètres. Ils sont présents à la fois dans les forêts sèches et humides, dans les pins et dans les feuillus, les broussailles épineuses, les plantations de café, les palmiers, les cactus et les mangroves réparties le long du littoral. Toutefois, leur densité est plus importante dans les collines où les terres agricoles alternent avec les zones boisées, et plus particulièrement encore dans les régions où les cultures sont associées avec les palmiers épars. Ils sont simplement absents des régions qui manquent d'arbres. Comme leur nom l'indique, ces pics sont endémiques d'Haïti et de la République Dominicaine (Hispaniola). Dans les îles satellites, on les trouve uniquement sur l'île Beata, à 7 kilomètres au sud de l'île principale

Comportement traits de caractère

Les pics d'Hispaniola font preuve d'une grande sociabilité. Cet instinct grégaire se manifeste surtout par le fait que ces oiseaux nichent en colonie. L'activité de creusement revêt une grande importance pour les autres espèces comme les perroquets, les perruches, les trogons, les moucherolles et les hirondelles. En effet, ces dernières utilisent les cavités abandonnées pour y établir leur propre nid. Les pics d'Hispaniola sont des sédentaires très répandus, et il se peut même que ce soit les oiseaux les plus courants sur l'île. Il sont considérés comme de véritables pestes pour les zones cultivées, car ils s'en prennent aux récoltes de céréales, d'oranges et de cacaos, d'où une importante source de conflits avec les agriculteurs qui mettent souvent leur tête à prix.

Alimentation mode et régime

Les pics d'Hispaniola se nourrissent d'insectes, de fruits et de mauvaises herbes qu'ils récoltent en glanant, en fouillant et en picorant dans les arbres, les buissons, les épiphytes et les cactus. Ils prospectent à tous les niveaux excepté à terre. Leur régime comprend également la sève des arbres.

Reproduction nidification

La saison de reproduction a lieu principalement de février à juillet, mais dans une certaine mesure, on peut trouver des nids pendant toute l'année. Les deux partenaires creusent des cavités dans des palmiers morts ou en pleine vitalité, dans des troncs d'autres d'arbres, dans des cactus ou des poteaux de téléphone. Ils sont également connus pour nicher dans des creux de falaises. Les pics d'Hispaniola nichent généralement en colonies lâches contenant 5 à 20 couples, et parfois plus. La ponte comprend habituellement entre 3 et 6 oeufs. Pas d'information en ce qui concerne le temps d'incubation et la durée de séjour des jeunes au nid. Les autres pics du genre Melanerpes couvent normalement pendant une période de 13 ou 14 jours.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 05/06/2007 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net