Pic de Bennett

Campethera bennettii - Bennett's Woodpecker

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Campethera

  • Espèce
    :

    bennettii

Descripteur

Smith, A, 1836

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 61 à 84 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Chez l'adulte mâle de la race nominale, le front, le capuchon et l'arrière du cou sont rouges, les plumes du front présentant de petites bases grises. Une petite rayure noire parcourt le devant de l'oeil. Le reste des côtés de la tête, y compris le sourcil ainsi que le menton et la gorge, forment une zone blanc uni qui est divisée en deux parties égales par une évidente moustache rouge. L'ensemble des parties supérieures sont barrées de brun, de jaune et blanc. Les ressortissants des régions arides ont parfois un croupion et des sous-caudales non barrés. Les couvertures alaires sont souvent plus tachetées et bordées de clair. Les rémiges sont brunes avec des bordures verdâtres et des fines barres jaune pâle sur les filets intérieurs. Le dessus de la queue est plus ou moins barré de brun et de jaune terne. Les parties inférieures au-dessous de la gorge affichent une couleur jaune pâle, souvent nuancée de chamois doré sur la poitrine. L'ensemble du dessous est abondamment recouvert de taches longilignes qui se transforment en barres sur les flancs. Les sous-caudales sont blanchâtres avec des motifs divers. Le dessous des ailes est assez semblable au dessus mais en plus pâle. Le dessous de la queue est jaunâtre, souvent terminé de noir.

Les femelles adultes diffèrent de leur partenaire par les motifs de la tête. Le front et la calotte sont noirs, mouchetés de blanc, les couvertures auriculaires sont brunes avec des contours blancs au-dessus et en arrière. La moustache est blanche souvent tachée de noir. Le menton et la gorge sont bruns, comme les oreillons. Les juvéniles ont un dessus plus sombre et plus tacheté (moins barré). Les parties inférieures sont plus grossièrement tachées. Le front et la couronne sont semblables à ceux de la femelle. Les jeunes mâles ont une moustache noire tandis les jeunes femelles ont des motifs bruns sur la face qui rappelle vaguement les adultes. Les iris sont brun foncé.

Les adultes ont un bec gris-ardoise, plus pâle à la base. les pattes et les pieds varient du vert bleuâtre au gris-vert. Les yeux sont rouges.

La race capricorni (notre illustration) est légèrement plus grande que la race nominale. Son croupion et ses sus-caudales sont plus blanchâtres. Les parties inférieures sont plus jaunâtres et les taches y sont parfois absentes. Chez les femelles, les couvertures auriculaires sont fréquemment beaucoup plus noirâtres

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Campethera bennettii bennettii (c Angola, se DRCongo and Tanzania to Mozambique and ne South Africa)
  • Campethera bennettii capricorni (s Angola, sw Zambia, n Namibia and n Botswana)

Noms étrangers

  • Bennett's Woodpecker,
  • Pito de Bennett,
  • Pica-pau de Bennett,
  • Bennettspecht,
  • Bennetts Specht,
  • Picchio di Bennett,
  • Bennettspett,
  • Savannespett,
  • žlna bielolíca,
  • datel Bennettův,
  • Savannespætte,
  • viiksitäplätikka,
  • Bennettse Speg,
  • picot de Bennett,
  • dzięciolik akacjowy,
  • Беннетова кампетера,
  • ミミジロアフリカアオゲラ,
  • 班氏啄木鸟,
  • 中南非啄木,

Voix chant et cris

Pic de Bennett
♂ adulte

Les cris les plus fréquents sont souvent de simples "chuur" mais ils délivrent aussi de longues séries d'appels qui sont des "wi-wi-wi-wi" ou "kee-kee-kee" se transformant fréquemment en "ddrahh ddrahh, ddray-ay, ddray-ay dray-ay". En cas de rencontres dues au hasard, les pics de Bennett émettent une sorte de bavardage aigu tel que "wirrit-wirrit" ou "whirruwhirruwhir, whir-it, whir-it whir-it, wrrrrrrrrrrrrrrrrrrr". On peut également entendre des "wicka". Les pics de Bennett tambourinent peu, et quand ils le font, c'est de façon assez discrète.

Habitat

Les pics de Bennett fréquentent principalement les forêts de grands arbres, les parcelles parvenues à maturité et les zones denses de buissons. On les trouve dans les aires de miombos (brachystegias), de fabacées (Baikiaea) et les boisements arides d'acacias, mais uniquement ceux qui ont une superficie suffisamment développée. Dans certaines parties du Zimbabwe, il semble avoir supplanté le pic à queue dorée (Campethera abingoni), notamment dans les parcelles de brachystegias qui ont un plancher sableux et dans les boisements qui manquent de diversité. Cependant les deux espèces cohabitent dans de nombreux autres habitats et en particulier dans les vallées boisées. Les pics de Bennett sont capables de grimper jusqu'à 1600 m d'altitude en Afrique Orientale.

Comportement traits de caractère

Le pic de Bennett est une espèce relativement sociale : on la trouve régulièrement en couple ou en petits groupes familiaux comptant de 3 à 5 individus. Il s'associe assez fréquemment avec les choucadors du genre Lamprotornis lorsqu'il recherche sa nourriture. Cet oiseau pas foncièrement arboricole passe une grande partie de son temps sur les troncs et les grosses branches où le glanage et l'inspection des fissures semble être sa méthode de travail prédominante. Néanmoins, il vient aussi fréquemment à terre et il farfouille dans les pelouses et les autres lieux recouverts d'herbes. Le séjour sur le sol représente souvent plus de 80% de son emploi du temps. Habituellement les sols nus et les étendues aux herbes rases sont également visités.

Quand il est perturbé, le pic de Bennett trouve refuge dans un arbre proche mais dès que l'alerte est passée, il revient irrémédiablement sur le sol où il sautille de façon maladroite. Lorsque deux individus se rencontrent, ils effectuent toute une série de rituels et de civilités qui consistent à pointer le bec, agiter doucement les ailes, déployer la queue en éventail et pousser des petits cris très caractéristiques.

Alimentation mode et régime

Les pics de Bennett sont essentiellement carnivores. Ils consomment surtout des fourmis, des termites et leurs œufs. Occasionnellement, ils ingurgitent d'autres espèces d'insectes et leurs larves.

Reproduction nidification

Les pics de Bennett nichent entre août et février mais la saison de nidification connaît toutefois son apogée en octobre et en novembre au Zimbabwe et au Transvaal. Les cavités sont creusées dans des arbres morts ou dans la section malade d'un arbre vivant, entre 2 et 10 mètres au-dessus du sol. Elles sont souvent réutilisées pendant plusieurs années consécutives. Les trous d'autres espèces de pics et les cavités naturelles ne sont pas négligées si l'occasion se présente. La ponte comprend habituellement 3 œufs, mais des pontes qui varient de 2 à 5 sont assez courantes. Les 2 parents couvent à tour de rôle pendant 18 jours. Les jeunes pics prennent leur envol au bout de 26 ou 27 jours. Même après, ils sont dépendants des adultes et restent en leur compagnie jusqu'à la saison suivante.

Distribution

Les pics de Bennett résident dans les habitats ouverts de la moitié sud de l'Afrique. Leur aire de distribution part du centre de l'Angola et du nord-est de la Namibie et se poursuit vers l'est en direction de l'Ouganda, de la Tanzanie, du Malawi, du Mozambique, du sud du Botswana, du Transvaal et du nord du Natal. Au passage, elle traverse les contrées méridionales du Zaïre. Dans cet espace géographique relativement vaste, on reconnaît officiellement 2 sous-espèces : C.b. bennetti, la race nominale (la grande majorité du territoire, excepté l'Angola, la Zambie et certaines régions au nord de la Namibie et du Botswana) - C.b. capricorni (uniquement, le sud-ouest du territoire, c'est à dire le sud de l'Angola, le sud-ouest de la Zambie, ainsi que le nord de la Namibie et le nord du Botswana voisins).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Les pics de Bennett ont une répartition très inégale. Dans certaines régions, ils sont très communs alors que dans d'autres, ils sont extrêmement rares. Leur aire de distribution est très morcelée et dans de vastes zones, ils sont résolument absents. En dépit de cet éparpillement très hétérogène, l'espèce n'est pas menacée. L'IUCN la classe comme ne posant pas le moindre souci.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 28/08/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net