Pic vert-doré

Piculus chrysochloros - Golden-green Woodpecker

Systématique
  • Ordre
    :

    Piciformes

  • Famille
    :

    Picidés

  • Genre
    :

    Piculus

  • Espèce
    :

    chrysochloros

Descripteur

Vieillot, 1818

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 55 à 91 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les picidés sont des oiseaux de la taille d'un moineau à celle d'une corneille. Ils sont adaptés morphologiquement à la vie arboricole. Leurs pattes solides sont pourvues de quatre longs doigts (rarement trois) terminés de griffes puissantes, deux tournés vers l'avant et deux vers l'arrière, ... lire la suite

Description identification

Chez l'adulte mâle de la race capistratus, la région qui va du front jusqu'à la nuque est rouge. La partie supérieure des lores, la zone autour de l'œil, les couvertures auriculaires et la partie basse de la nuque sont vert-olive. Ces dernières parties sont soulignées par une large ligne jaune qui part de la partie basse des lores et se poursuit jusqu'à l'arrière du cou. La courte moustache noire est bordée en dessous par une bande vert-olive qui rejoint les côtés du cou. Le menton, la gorge et les côtés du cou sont blanc verdâtre avec des petites barres olive. L'arrière du cou et les parties supérieures sont entièrement vert-olive. Les couvertures alaires sont brun-olive foncé, éventuellement avec quelques barres au niveau des primaires. Les sus-caudales sont brun-olive avec une nuance verdâtre. Les parties inférieures varient du blanchâtre au vert très clair et sont recouvertes d'abondantes barres vert-olive. Les dessous des ailes sont presque uniformément cannelle. Le dessous de la queue est très semblable au dessus.
Chez la femelle, le rouge est absent sur la calotte, il est remplacé par du vert brunâtre. La moustache est entièrement olive verdâtre. Les juvéniles sont semblables à leurs adultes respectifs, mais ils ont une couleur plus terne et les motifs qui ornent l'ensemble de leur plumage sont moins réguliers.
Chez les pics vert-doré, le bec est gris foncé ou noirâtre avec une base plus pâle. Les pattes et les pieds sont vert grisâtre. Les iris sont blancs ou blanc bleuâtre, plus sombres chez les jeunes.

Il existe de nombreuses sous-espèces qui sont très différentes par la taille, la longueur de l'envergure et la couleur du plumage. La race la plus petite, chrysochloros pèse environ 55 grammes, alors que la plus importante, capirastrus, peut peser jusquà 90 g. Les oiseaux du sud de la Colombie et du nord de l'Equateur n'ont pas de moustache rouge, ce qui implique peut-être une nouvelle race non encore nommée. De manière générale, les disparités sont si importantes que la question se pose d'une révision taxonomique au sein de cette espèce.

Indications subspécifiques 6 Sous-espèces

  • Piculus chrysochloros xanthochlorus (e Panama, n Colombia and nw Venezuela)
  • Piculus chrysochloros capistratus (e Ecuador, ne Peru and se Colombia to n Brazil. north of the Amazon. and the Guianas)
  • Piculus chrysochloros laemostictus (e Peru, w, c Amazonian Brazil. south of the Amazon. and nw Bolivia)
  • Piculus chrysochloros paraensis (ne Amazonian Brazil)
  • Piculus chrysochloros polyzonus (se Brazil)
  • Piculus chrysochloros chrysochloros (ne, ec and s Brazil to c, e Bolivia, Paraguay and n Argentina)

Noms étrangers

  • Golden-green Woodpecker,
  • Carpintero Verdiamarillo,
  • Pica-pau-da-copa,
  • Bronzespecht,
  • Bronsspecht,
  • Picchio verdeoro,
  • Gulgrön spett,
  • Brasilspett,
  • vlikáč zlatofúzy,
  • datel neotropický,
  • Gyldengrøn Spætte,
  • keltaviiksitikka,
  • picot verd daurat,
  • dzięcioł złotowąsy,
  • Бронзовый полосатобрюхий дятел,
  • モリゲラ,
  • 黄绿啄木鸟,
  • 金綠啄木,

Voix chant et cris

Pic vert-doré

Le répertoire de chants du pic vert-doré n'est pas très connu. Dans le nord de l'Equateur, cet oiseau lance assez rarement un "shreer" sifflant et parfois doublé.

Habitat

Les pics vert-doré fréquentent les forêts humides, qu'elles soient inondables ou non. On les trouve également dans les forêts pluviales, les zones de feuillus et les bouquets épars qui recouvrent les savanes. Ils visitent les parcelles de végétation aride, les lisières boisées, les clairières avec de grands arbres et les pâtures. Ils apprécient la proximité de l'eau et les sols marécageux. Ces oiseaux élisent toujours domicile dans les terres basses et dans les plaines. Au Venezuela, ils grimpent jusqu'à 450 m d'altitude au nord de l'Orénoque et de 100 à 650 m au sud. En Colombie, ils ne dépassent guère les 500 mètres.

Comportement traits de caractère

Les pics vert-doré vivent en solitaire, en couples ou en bandes plurispécifiques. Ils recherchent leur nourriture dans la sub-canopée des forêts intérieures à un étage relativement élevé. Ces oiseaux sont extrêmement prudents et ne s'aventurent que très rarement dans les espaces ouverts ou à la lisière des zones boisées. Le glanage semble être la méthode la plus couramment utilisée. Toutefois, ils picorent également parfois ou creusent l'écorce pour parvenir jusqu'aux galeries où circulent les insectes. Lorsqu'ils les ont atteintes, l'usage intensif de leur langue gluante leur permet de capturer leurs proies.

Les pics vert-doré sont considérés comme des oiseaux sédentaires.

Alimentation mode et régime

Les pics vert-doré se nourrissent presque exclusivement de fourmis (camponotus) et de termites (isoptera).

Reproduction nidification

Le peu d'informations que l'on possède permet cependant d'affirmer que la reproduction se déroule de février à mars en Colombie et en septembre en Argentine. Les pics vert-doré établissent leur nid dans une cavité d'arbre, mais également dans un nid de fourmis ou une termitière arboricole. La taille de la ponte, la durée de l'incubation et la date de l'envol des jeunes sont inconnues à ce jour.

Distribution

Le pic vert-doré est originaire d'Amérique du Sud où son aire est divisée en trois morceaux bien distincts. La partie la plus nordique occupe l'extrême est du Panama, la Colombie, le Venezuela et une partie des Guyanes. La partie centrale occupe toute l'Amazonie et se prolonge jusqu'à la Bolivie, le Paraguay et l'extrême nord de l'Argentine. La partie méridionale occupe le sud du Brésil et la région de Rio de Janeiro. Neuf espèces sont officiellement reconnues : P. c. aurosus (Est-Panama) - P. c. xanthochlorus (Nord-Colombie et Nord-Ouest-Venezuela) - P. c. capirastrus (Sud-Est-Colombie, Nord-Ouest-Brésil jusqu'au Surinam) - P. c. guianensis (Guyane Française) - P. c. paraensis (Nord-Est-Brésil) - P. c. laemosticus (Nord-Ouest-Brésil) - P. c. hypochryseus (ouest du Brésil jusqu'au nord de la Bolivie) - P. c. chrysochloros (Centre et Sud-Brésil jusqu'à l'est de la Bolivie, Ouest-Paraguay, Nord-Argentine) - P. c. polyzonus (sud-est du Brésil, états d'Espirito Santo et Rio de Janeiro).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce n'est pas globalement menacée. Son statut est incertain, mais il est possible qu'elle ne soit pas rare sur l'ensemble de son aire de distribution. En effet, sa présence est avérée dans de nombreuses aires protégées en Colombie, en Equateur et au Brésil. De plus amples renseignements seraient utiles pour déterminer si certaines populations doivent obtenir ou non le statut d'espèce à part entière.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 06/03/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net