Pie-grièche de Mackinnon

Lanius mackinnoni - Mackinnon's Shrike

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Laniidés

  • Genre
    :

    Lanius

  • Espèce
    :

    mackinnoni

Descripteur

Sharpe, 1891

Biométrie
  • Taille
    : 21 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Laniidés sont des passereaux de taille petite à moyenne, au corps allongé, à ailes arrondies et à queue longue. Le plumage est dans des tons discrets de brun, gris ou noir, mais inclut toujours du blanc. Le bec est fort et crochu à son extrémité. Il possède deux dents subterminales à s... lire la suite

Description identification

Chez le mâle adulte, le masque facial noir couvre les lores, les yeux et les couvertures auriculaires. Le sourcil, blanc ou crémeux, est plutôt large et se développe bien au delà de l'œil, rejoignant souvent la petite zone blanche qui orne le devant du front. Les parties supérieures sont gris fuligineux du front jusqu'au bas du dos, mais elles deviennent plus pâles sur le croupion et les sus-caudales. La queue noire est très échelonnée. Les rectrices ont de larges terminaisons blanches excepté la paire centrale. Les ailes sont entièrement brun sombre. Les parties inférieures sont blanchâtres avec une légère nuance chamois. Le dessous de la queue est brun sombre avec une pointe blanche.
La femelle adulte est semblable à son partenaire mais elle est plus grande. Ses flancs sont ornés d'une tache châtain qui est souvent dissimulée par les ailes lorsque celles-ci sont rabattues le long du corps. Les juvéniles ont un masque brun foncé. Dès leur plus jeune âge, le sourcil blanc est déjà perceptible. Les parties supérieures gris-brun sont barrées du front jusqu'aux sus-caudales. Les rectrices brun sombre ont une terminaison chamois et une bande subterminale noire. Les parties inférieures blanches sont variablement nuancées de chamois et portent des vermiculures qui sont particulièrement visibles sur la poitrine et sur les flancs.

Chez les adultes, le bec et les pattes sont noirs ; les iris sont brun foncé.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Mackinnon's Shrike,
  • Alcaudón de Mackinnon,
  • Picanço-de-mackinnon,
  • Mackinnonwürger,
  • MacKinnon-gébics,
  • Mackinnons Klauwier,
  • Averla di Mackinnon,
  • Mackinnontörnskata,
  • Skogbrynvarsler,
  • strakoš chrasťový,
  • ťuhýk rovníkový,
  • Sortvinget Tornskade,
  • mustasiipilepinkäinen,
  • botxí de Mackinnon,
  • dzierzba białoskrzydła,
  • Белобровый сорокопут,
  • フナシオオモズ,
  • 麦氏伯劳,
  • 麥金氏灰伯勞,

Voix chant et cris

Pie-grièche de Mackinnon
adulte

Le chant, relativement doux et varié, comprend d'excellentes imitations d'autres espèces, en particulier les bulbuls de la famille des pycnonotidés. Dans le répertoire des cris, on peut entendre un "chickawa" faible et musical ainsi qu'un bourdonnement bas lorsque les parents nourrissent les petits. Quand elles sont alarmées, les pies-grièches de Mackinnon délivrent un sifflement grave et prolongé.

Habitat

Pie-grièche de Mackinnon
adulte

Les pies-grièches de Mackinnon nichent dans les régions tropicales humides. Elles vivent à des altitudes très diverses, du niveau de la mer comme au Gabon jusqu'à 2200 mètres comme dans le centre du Kenya ou dans la région des volcans du Kivu.

Ces oiseaux évitent les forêts denses mais ils ne sont guère plus attirés par les savanes. Dans de nombreux endroits, ils semblent afficher les mêmes préférences que les pies-grièches fiscales (Lanius collaris) encore que ces dernières soient plus courantes dans différents types d'habitats ouverts. Les pies-grièches de Mackinnon paraissent apprécier les lisières des forêts ainsi que les zones humides et subhumides. D'autre part, elles ont absolument besoin de buissons pour dissimuler leurs nids. Marquant une grande affinité pour les clairières et pour les prairies parsemées d'arbres et de buissons, elles tirent profit de la déforestation d'où leur assez grande densité dans les boisements en cours de régénération, les fermes et les jardins des petites villes et des villages. Au Gabon, ces habitats éclaircis sont les plus fréquentés.

Comportement traits de caractère

Les mœurs et les habitudes de cet oiseau sont peu connues. Il faut dire qu'il est relativement discret dans le genre d'habitat fermé qu'il occupe.

Son territoire est très développé, variant de 1 à 6 hectares, et il est surtout composé de buissons. Le pie-grièche de Mackinnon perche rarement à une grande hauteur. Comme les autres espèces du genre Lanius, elle capture surtout ses proies à terre, mais aussi parfois dans les airs et dans les feuillages. Ce prédateur utilise des lardoires pour stocker ses proies. Au Gabon, les victimes sont empalées sur des épines de citronnier.

Alimentationmode et régime

Pie-grièche de Mackinnon
immature

Les pies-grièches de Mackinnon consomment toutes sortes d'insectes, en particulier les orthoptères, les coléoptères, les termites ailés et les fourmis. De petits vertébrés sont également capturés (geckos, grenouilles, petits passereaux et jeunes oisillons qu'on a retrouvé empalés sur des épines).

Reproduction nidification

Pie-grièche de Mackinnon
adulte

Dans la partie occidentale de l'aire, plus particulièrement au Gabon, les parades, les accouplements et les nids sont surtout observés entre août et avril.

Pie-grièche de Mackinnon
juvénile
Les juvéniles sont encore nourris par les parents à la fin du mois de mai. Au Cameroun, la saison se déroule de septembre à avril. Dans l'est, la reproduction a lieu surtout pendant les longues période de pluies, c'est à dire entre février et août. Entre l'ouest et l'est, cette pie-grièche est donc susceptible de se reproduire à n'importe quel moment de l'année.
La pie-grièche de Mackinnon pond sans doute 2 fois dans l'année. Au Gabon, la première ponte a lieu en décembre et la seconde en avril. Le nid est construit dans un buisson épineux épais ou dans un petit arbre. Il est placé entre 1 et 3 mètres au-dessus du sol. C'est une structure massive composée d'herbes sèches et grossières, de lanières d'écorce et d'autres herbacées. L'intérieur est garni avec des matériaux plus raffinés. La ponte comprend 2 œufs, rarement 3. On ne possède aucune information sur l'incubation et le soin parental.

Distribution

Pie-grièche de Mackinnon
adulte

Les pies-grièches de Mackinnon sont originaires du continent africain. Leur aire de distribution dessine un curieux arc de cercle au niveau de l'équateur. La limite occidentale de cette dernière se situe au niveau du plateau d'Obudu, au sud-est du Nigeria. De là, elle se dirige vers le sud en direction de la Guinée Equatoriale, du sud du Cameroun, du Gabon et du nord de l'Angola. Vers l'est, elle va vers le nord du Congo, le nord du Zaïre, l'Ouganda pour atteindre le nord-ouest du Kenya et le nord de la Tanzanie. Cette espèce est considérée comme monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces.

Menaces - protection

Pie-grièche de Mackinnon
adulte
Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Cette espèce est assez commune en Afrique Centrale et Equatoriale. A notre connaissance, aucune mesure particulière n'est prise pour sa protection.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pie-grièche de MackinnonFiche créée le 07/09/2010 par
publiée le - modifiée le 2010-09-09 08:14:37 © 1996-2019 Oiseaux.net