Pluvier à face noire

Elseyornis melanops - Black-fronted Dotterel

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Charadriidés

  • Genre
    :

    Elseyornis

  • Espèce
    :

    melanops

Descripteur

Vieillot, 1818

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : 33 à 35 cm.
  • Poids
    : 27 à 42 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce petit pluvier affiche des couleurs saisissantes. Les ornements faciaux sont assez remarquables. Le trait oculaire et les lores noirs se poursuivent jusqu'au front. Les larges sourcils blancs se rejoignent au niveau de la nuque. Le bec est rouge avec une pointe noire. Il y a une tache violacée sur le haut des scapulaires. La poitrine est traversée par une bande noire en forme de "V". Le croupion et les sus-caudales varient du brun foncé au châtain avec de larges bordures chamois. On peut également apercevoir des stries noires sur les couvertures sous-caudales. Les pattes sont rosâtres ou orange clair En vol, cet oiseau est majoritairement blanc vu du dessous. Les sexes sont identiques. Il n'y a pas de variation saisonnière, le plumage en période nuptiale étant identique au plumage d'hiver.
Les juvéniles ont un capuchon et un front chamois-crème. Le trait oculaire est brun foncé, le sourcil est chamois. Les plumes des parties inférieures ont des liserés brun et chamois. Le châtain du croupion est absent. La bande pectorale est à peine visible. Le bec varie du brun au gris-noir. L'anneau orbital est discret ou absent. Les pattes présentent une teinte brun-rose.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Black-fronted Dotterel,
  • Chorlitejo Frentinegro,
  • Batuíra-de-fronte-preta,
  • Schwarzstirn-Regenpfeifer,
  • tavi lile,
  • Maskerplevier,
  • Corriere frontenera,
  • Svartpannad pipare,
  • Brunskulderlo,
  • kulík čiernočelý,
  • kulík černočelý,
  • Sortpandet Præstekrave,
  • mustaotsatylli,
  • corriol de front negre,
  • sieweczka czarnoczelna,
  • Чернолобый зуёк,
  • カタアカチドリ,
  • 黑额鸻,
  • 黑額小侏鴴,

Voix chant et cris

Les pluviers à face noire émettent un "tip" rude qu'ils délivrent comme un cri simple ou qu'ils répètent à 3 ou 4 reprises.

Habitat

Les pluviers à face noire fréquentent les espaces dénudés ou faiblement pourvus en végétation à la limite des zones humides. On les trouve également dans les étendues d'eau douce ou saumâtres, là où il y a de la vase. Ils apprécient aussi les endroits où la terre est plus ferme, tels que les marécages, les lacs, les réservoirs, les trous d'eau et les sources. Ils ne dédaignent pas les lieux qui sont façonnés par les humains tels que les retenues d'eau, les barrages sur les terres agricoles et même les fossés qui bordent les routes. Ces oiseaux affectionnent particulièrement les zones inondées qui sont en décrue.
En Nouvelle-Zélande, les pluviers à face noire occupent principalement les galets et les graviers qui garnissent le lit peu profond des rivières. Ils aiment aussi les terres agricoles qui sont saisonnièrement envahies par les eaux. On peut les observer dans les fosses humides et en bordure des zones humides. Dans les régions arides, ils vivent parfois près des eaux salées.

Comportement traits de caractère

Les pluviers à face noire ont une activité diurne. Ils recherchent leur nourriture en solitaire, en couples ou même en groupes familiaux dans les vasières, à la limite des flaques d'eau laissées par les marées et qui sont habituellement peu profondes. Sur les surfaces plus dures, ils tapotent et donnent de petits coups de bec.
En Australie, peu de mouvements sont répertoriés, on suppose donc que ces oiseaux sont majoritairement sédentaires. La présence de bandes en dehors de la saison de reproduction suggère toutefois qu'il y a peut-être des mouvements, mais de faible ampleur. En Nouvelle-Zélande, les pluviers à face noire sont résidents. Cependant, entre avril et juillet, de grands rassemblements de plus de 175 individus se forment et ils occupent alors des endroits favorables situés à l'écart des rivières.

Alimentation mode et régime

Les pluviers à face noire ont un menu presque exclusivement carnivore. Ils consomment des escargots aquatiques, des crustacés, des vers de terre et des insectes tels que les criquets, les sauterelles, les mouches, les fourmis, les coléoptères qui vivent dans l'eau et leurs larves. Occasionnellement, ils ingurgitent également des graines.

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule de septembre à février en Australie et d'août à mars en Nouvelle-Zélande, mais elle peut avoir lieu plus tôt au plus tard en fonction de certaines variantes comme les précipitations et les températures. Les pluviers à face noire sont monogames, ils entretiennent des relations avec leur partenaire pendant parfois plus d'une saison. Ils nichent en solitaire et utilisent également leur territoire comme zone pour se nourrir. Les pluviers à face noire restent fidèles à leur territoire année après année.
Le nid est placé sur un espace ouvert et caillouteux, la plupart du temps sur un banc de sable, sur des graviers ou sur une plage de galets. Parfois, il est situé sur le bord rocailleux d'une route. C'est souvent une simple dépression ou un grattage dont le bord est délimité avec des galets, de la matière végétale ou des débris divers. La ponte comprend 2 ou 3 œufs qui sont déposés dans la cavité à 2 jours d'intervalle. Il y a généralement 2 couvées par saison et jusqu'à 2 pontes de substitution peuvent être entreprises en cas d'échec des nichées normales. Les 2 parents couvent pendant 22 à 26 jours.
Quand ils naissent, les oisillons ont un dessus chamois, avec des taches et des mouchetures sombres, un collier blanc et du noir le long des côtés du dos. Les parties inférieures sont entièrement blanches. Les jeunes sont nourris et soignés par les 2 parents jusqu'à leur envol, c'est à dire entre 23 et 40 jours après l'éclosion. Les jeunes de la première couvée restent au sein du groupe familial jusqu'à ce que l'incubation de la deuxième couvée commence ou jusqu'à ce que les œufs de cette dernière éclosent. Les oisillons de le seconde couvée restent en compagnie de leurs parents pendant au moins 8 semaines.
Le taux d'éclosion des œufs est de 61% en Australie. En Nouvelle-Zélande, les jeunes à l'envol ne représentent que 32 à 67% du total des œufs. Le grand pourcentage d'échecs s'explique par des raisons diverses : prédation des couvées par des chats revenus à l'état sauvage ou par des renards, perturbation par les humains, inondations et piétinement des nids par le bétail.

Distribution

Les pluviers à face noire sont originaires de l'Océanie. Ils vivent en Australie où ils occupent pratiquement tout le continent hormis les terres arides du centre et de la province occidentale. On les trouve aussi dans l'est de la Tasmanie et sur la côte est des 2 îles principales en Nouvelle-Zélande. L'espèce est monotypique, c'est à dire qu'elle n'est pas divisée en sous-espèces

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après Birdlife, cette espèce possède une aire de distribution extrêmement vaste (7 350 000 kilomètres carrés). La population globale n'est pas quantifiée mais il semble bien qu'elle soit en léger accroissement, la dégradation régulière de l'habitat créant des zones favorables pour son expansion. Toutefois, son développement est bas compte-tenu de la faible productivité des nids (voir reproduction). Les pluviers à face noire sont classés comme de préoccupation moindre.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pluvier à face noireFiche créée le 09/12/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net