Pluvier argenté

Pluvialis squatarola - Grey Plover

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Charadriidés

  • Genre
    :

    Pluvialis

  • Espèce
    :

    squatarola

Descripteur

Linnaeus, 1758

Biométrie
  • Taille
    : 31 cm
  • Envergure
    : 71 à 83 cm.
  • Poids
    : 170 à 240 g
Longévité

14 ans

Distribution

Distribution

Description identification

C'est le plus grand des pluviers. Sa corpulence, son bec plus fort, sa posture voûtée le distinguent des autres pluviers de taille inférieure. Cependant, la confusion est possible avec les Pluviers dorés, fauves et dominicains (occasionnel). En dehors de la période nuptiale, seul le plumage noir des aisselles, visible uniquement en vol, permet d'établir une différentiation fiable.
Le mâle nuptial possède un étincelant dessus argenté qui contraste remarquablement avec les parties inférieures noires. Une large bande blanche traverse le front, borde la calotte et la nuque et descend le long de la poitrine. La face, le jabot, l'abdomen et les flancs sont noirs. Les tarses sont noirâtres. Les sexes sont semblables mais la femelle nuptiale est en général plus brune dessus, possède plus de blanc mêlé au noir du dessous et moins de noir à la face.
En plumage hivernal, le Pluvier argenté subit des transformations radicales : le dessous devient clair, brun-gris avec quelques rayures grisâtres. La face est blanchâtre avec un léger sourcil visible. Le dessus est assez sombre, moucheté de brun noirâtre, produisant presque un effet de contraste inverse à celui produit lors de la période nuptiale.

Indications subspécifiques 3 Sous-espèces

  • Pluvialis squatarola squatarola (n Eurasia and Alaska)
  • Pluvialis squatarola tomkovichi (Wrangel I.. ne Siberia.)
  • Pluvialis squatarola cynosurae (n Canada)

Noms étrangers

  • Grey Plover,
  • Chorlito Gris,
  • Tarambola-cinzenta,
  • Kiebitzregenpfeifer,
  • Ezüstlile,
  • Zilverplevier,
  • Pivieressa,
  • Kustpipare,
  • Tundralo,
  • kulík bledý,
  • kulík bledý,
  • Strandhjejle,
  • tundrakurmitsa,
  • Grysstrandkiewiet,
  • pigre gris,
  • Grálóa,
  • siewnica,
  • jūras ķīvīte,
  • črna prosenka,
  • Тулес,
  • Cerek besar,
  • ダイゼン,
  • 灰鸻,
  • นกหัวโตสีเทา,
  • 灰斑鴴,

Voix chant et cris

Le pluvier argenté est un oiseau très loquace. Son cri le plus courant est un sifflement trisyllabique mélancolique et typique dont la syllabe intermédiaire est plus basse et plus accentuée : "puu-aa-u". Parfois, et souvent chez les juvéniles, le son est aigu et rauque. Lors du vol nuptial, le pluvier argenté émet un sifflement irrégulier : la première et la dernière syllabe sont accentuées et plus basses "plu-u-u". Le cri d'alarme est identique au chant.

Habitat

On le trouve typiquement dans des paysages de collines arides en alternance avec des toundras caillouteuses, ou alors dans des toundras fournies en roseaux, en mousses et en lichens, à la fois dans des zones de relief et de vallées riveraines. En hiver, il fréquente les vasières battues par les marées et les plages. Pendant la migration, on peut l'observer sur les lacs intérieurs, les réservoirs et plus rarement dans les prairies.

Comportement traits de caractère

Alors qu'ils ont un comportement non grégaire pendant la reproduction, les oiseaux hivernants se regroupent en troupes pouvant réunir plusieurs centaines d'individus dans les lagunes saumâtres et le long des bancs de sable.

Alimentation mode et régime

Pendant la période de reproduction, dans la toundra, le Pluvier argenté consomme surtout des insectes mais également, dans une moindre mesure, des herbes, des tiges et des graines. En hiver, il capture des vers marins, des mollusques, des crustacés et occasionnellement des vers de terre et des insectes. Il se nourrit principalement sur les plages et les fonds sablonneux à marée basse. Les Pluviers argentés cherchent parfois leur nourriture pendant la nuit. Ils sont souvent seuls ou en petites bandes ne dépassant jamais les trente individus. Pendant les quartiers d'hiver, certains oiseaux défendent âprement leurs aires de nourrissage.

Reproduction nidification

Les Pluviers argentés se reproduisent dans la toundra arctique. La période de nidification intervient assez tardivement au mois de mai et de juin. Ils nichent en couples séparés et les nids sont séparés par une distance d'au moins 400 mètres. Ce sont des petites dépressions creusées au sol, renforcées de petites pierres et garnies de mousses et de lichens. La femelle y pond habituellement 4 œufs qui sont couvés alternativement par le couple pendant 26 à 27 jours. Le mâle prend une part plus active que la femelle qui peut éventuellement quitter la nichée avant que l'éclosion ne soit complète. Les poussins sont jaune-soufre et noir dessus, blanc dessous. Ils ont un collier et des joues blanches soulignées d'une rayure noire. Les pluviers argentés n'atteignent la maturité sexuelle qu'à l'âge de deux ou trois ans.

Distribution

Le Pluvier argenté nidifie en Europe du Nord et hiverne en Europe occidentale et en Afrique.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce est classée comme ne posant pas de problèmes particuliers. À notre connaissance, aucune mesure spécifique n'est prise pour sa protection.

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 09/01/2010 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net