Pluvier asiatique

Charadrius asiaticus - Caspian Plover

Systématique
  • Ordre
    :

    Charadriiformes

  • Famille
    :

    Charadriidés

  • Genre
    :

    Charadrius

  • Espèce
    :

    asiaticus

Descripteur

Pallas, 1773

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : 55 à 61 cm.
  • Poids
    : 70 à 91 g
Distribution

Distribution

Description identification

Le mâle nuptial a une tête particulièrement bigarrée : front, sourcil, joues et lores blancs ; capuchon, petite tache en avant de l'oeil et couvertures auriculaires brun sableux ; face postérieure du cou, brun pâle. La nuque, le manteau et le dos présentent une teinte brun sableux, les couvertures sus-caudales sont brun bordé de gris-blanc. La queue brune possède une étroite bande subterminale sombre avec une fine bordure blanche visible lorsque les rectrices centrales sont pointées. Les ailes ont une teinte générale brune. Les parties inférieures sont blanches hormis la magnifique poitrine rousse soulignée de noir. Le bec est noir. Les pattes et les pieds présentent une gamme variable de couleurs : jaune-ocre, jaune-brun terne, jaune-gris, chair-crème, gris-olive ou vert-olive. La femelle nuptiale n'est guère différente du mâle. La poitrine rousse est simplement plus pâle, lavée de chamois-cannelle ou d'ocre. La bande noire qui la souligne est souvent absente.

L'adulte hivernal ne subit pas de transformations importantes. L'ensemble de sa tête est chamois, la bande sub-pectorale est gris-brun, le reste des parties inférieures blanc mêlé de chamois.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Caspian Plover,
  • Chorlito Asiático Chico,
  • Borrelho-asiático,
  • Wermutregenpfeifer,
  • sztyeppi lile,
  • Kaspische Plevier,
  • Corriere asiatico,
  • Kaspisk pipare,
  • Rødbrystlo,
  • kulík palinový,
  • kulík kaspický,
  • Kaspisk Præstekrave,
  • kaspiantylli,
  • Asiatiese Strandkiewiet,
  • corriol asiàtic,
  • Leirlóa,
  • sieweczka długonoga,
  • Kaspijas tārtiņš,
  • kaspijski deževnik,
  • Каспийский зуёк,
  • ニシオオチドリ,
  • 红胸鸻,
  • 紅胸鴴,

Habitat

Il fréquente les habitats arides, assez éloignés des sources et des points d'eau. Il révèle une préférence marquée pour les prés à herbes rases, les plaines à végétation très clairsemée, les paysages ouverts en général, y compris les pâtures inondables, les plateaux et les fossés de drainage au Botswana. Souvent dans les champs récemment ecobués, parfois dans les labours, il évite par contre systématiquement les prairies surpâturées qui sont déficitaires en insectes. Il n'est pas rétif aux plateaux salins, aux parcelles limoneuses ainsi qu'occasionnellement aux marécages salés. Au passage, le pluvier asiatique se pose sur les bancs sableux humides et les lits de galets le long du Zambèze. Comme l'indique son nom français ou le suggère son nom anglais (caspian plover), ce pluvier niche en Asie, au Turkmenistan et dans le nord-ouest du Kazakhstan et à proximité de la mer Caspienne. En hiver, il migre en Afrique Septentrionale et Méridionale où il est est présent au Kenya, en Tanzanie, Namibie, Zambie, Zimbabwe et Afrique du Sud. Pourtant, c'est au Botswana, en périphérie nord du désert du Kalahari, qu'il présente les effectifs les plus nombreux.

Comportement traits de caractère

C'est une espèce très grégaire que l'on trouve typiquement en bandes de 20 à 50 individus, mais jusqu'à 600 à 1000 au Botswana. Elle est très facilement repérable, même sur la terre nue. Le pluvier asiatique se déplace en adoptant une posture droite. En cas de danger ou de dérangement, il préfère courir que de s'envoler. Mais il lui arrive également d'adopter une posture accroupie. Lorsque la température approche les 40 degrés, il s'approche des points d'eau, il y séjourne dans des endroits abrités où il se rafraichit les pieds et les pattes. Parfois, il se baigne pour s'humidifier les plumes de l'abdomen. Il se désaltère assez rarement.
Le vol : Il est constitué de rapides battements d'ailes

Alimentation mode et régime

Il cherche sa nourriture à vue, de jour comme de nuit. Il trouve la presque totalité de ses proies au sol et utilise la technique traditionnelle des pluviers qui est très caractéristique par son alternance de courses rapides et de temps d'arrêts. On le trouve principalement dans les herbages bas, mais occasionnellement il fréquente les pâturages à bétail dans lesquels il inspecte les bouses afin d'en extraire des insectes. Le régime du pluvier asiatique est constitué presque exclusivement d'insectes et de leurs larves, en particulier les coléoptères, les termites et les sauterelles. Il complète son alimentation en consommant de petits escargots et des graines.

Reproduction nidification

Les pluviers asiatiques sont monogames. Ils atteignent leur maturité sexuelle probablement vers deux ans. En avril-mai, à leur retour de migration, commence la formation des paires. La nidification s'opère en couples ou en petites colonies territoriales lâches regroupant de 10 à 25 couples. Le nid est une dépression peu profonde grattée dans le sol, il est garni de plantes et de débris végétaux. Les trois oeufs sont couvés par les deux parents. La nuit cependant, la femelle couve seule. Pendant la période de reproduction, les adultes se nourrissent en petites bandes hors du territoire, laissant les oeufs ou les petits sans surveillance.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 13/03/2005 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net