Pomatorhin à bec fin

Pomatorhinus superciliaris - Slender-billed Scimitar Babbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Timaliidés

  • Genre
    :

    Pomatorhinus

  • Espèce
    :

    superciliaris

Descripteur

Blyth, 1842

Biométrie
  • Taille
    : 20 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 27 g
Distribution

Distribution

Description identification

Pomatorhin à bec fin
adulte

Cet oiseau se distingue principalement grâce à son long bec fin, recourbé vers le bas et atteignant une dimension disproportionnée par rapport au reste du corps.
Les adultes ont une tête couleur ardoise, un long sourcil blanc et un bec noir. Le dos est brun-roux, les couvertures alaires et la queue brun foncé. La gorge affiche une couleur cendrée et est légèrement striée de blanc. Le reste des parties inférieures présente une teinte cannelle. Le mâle et la femelle sont identiques. Les juvéniles ne sont pas décrits.
Chez les adultes, les iris sont gris pâle ou jaune pierre. Comme nous l'avons déjà dit, le bec est noir mais la pointe de la mandibule supérieure est plus claire. Les pattes et les pieds sont couleur plomb.
La race intextus qui vit dans le nord-est de l'Inde et au Myanmar présente un capuchon plus foncé.

Indications subspécifiques 4 sous-espèces

  • Pomatorhinus superciliaris superciliaris (e Himalayas)
  • Pomatorhinus superciliaris intextus (s Assam. ne India. a nd w Myanmar)
  • Pomatorhinus superciliaris forresti (ne Myanmar and sw China)
  • Pomatorhinus superciliaris rothschildi (n Vietnam)

Noms étrangers

  • Slender-billed Scimitar Babbler,
  • Cimitarra picofina,
  • Dünnschnabelsäbler,
  • Sikkelkruiplijster,
  • Garrulo scimitarra beccosottile,
  • Bågnäbbad sabeltimalia,
  • Sabeltimal,
  • šabľozob tenkozobý,
  • křivozobka tenkozobá,
  • Langnæbbet Segltimalie,
  • sirppinokkatimali,
  • simitarra becfina,
  • łączniak sierpodzioby,
  • garknābja zobentarkšķis,
  • Тонкоклювая тимелия,
  • ハシナガチメドリ,
  • 剑嘴鹛,
  • 細嘴鉤嘴鶥,

Voix chant et cris

Le pomatorhins à bec fin émettent surtout 2 sortes de cris : un sifflement de 3 notes qui ondule et qui a une intonation interrogative ainsi qu'un bref hululement doux et haut-perché. Le chant est une sorte de hululement composé de 7 ou 8 notes émises à une grande vitesse un peu à la manière des timalies dorées (Stachyris chrysaea).
Le cri d'alarme résonne comme une sorte de juron ou comme un pépiement. Il n'est pas très éloigné de celui du pomatorhin à col roux (Pomatorhinus ruficollis). Les pomatorhins à bec fin sont considérés comme très bavards.

Habitat

Ce pomatorhin est un oiseau des hautes montagnes, il niche généralement entre 2 000 et 3 400 mètres d'altitude et plus précisément entre 2 400 et 3 300 m. En hiver, il descend dans les vallées entre 600 et 2 000 mètres mais on ignore exactement à quel moment il quitte les sites de nidification situés à haute altitude.
Les pomatorhins à bec fin apprécient particulièrement les massifs de bambous, les buissons placés sur les versants escarpés des collines herbeuses ainsi que les bouquets de ronce sur lesquels poussent des mûres sauvages.

Comportement traits de caractère

Les pomatorhins à bec fin sont des oiseaux assez timides. Ces timaliidés sont très actifs et semblent ne jamais prendre de repos. Ils se déplacent en couples ou en petits groupes bruyants qui forment de longues files indiennes souvent en compagnie d'autres espèces de la même famille.
Ils cherchent leur nourriture à terre où ils se meuvent en sautillant un peu à la manière des rats. Parfois, ils grimpent sur les buissons des sous-bois pour y prélever du nectar. Si un membre du groupe grimpe dans un buisson, en redescend pour sautiller dans un autre, on peut être sûr que le reste du groupe, un à un, va l'imiter à la perfection.

Alimentationmode et régime

Les pomatorhins à bec fin ont un régime mixte. Ils ingurgitent principalement des coléoptères, des fourmis, d'autres insectes et leurs larves. Cependant, ils consomment également des végétaux tels que les baies et le nectar des fleurs.

Reproduction nidification

En Inde, la saison de reproduction se déroule du mois d'avril au mois de juillet. Le nid est une large structure en forme de globe. Il est construit avec des feuilles de bambous et des tiges d'herbe verte qui sont liées entre elles par des petites radicelles et des fibres végétales. Le nid est placé habituellement à terre ou à une très faible hauteur au-dessus du sol .
La ponte comprend 3 à 5 œufs de couleur blanche. Leur dimension moyenne est d'environ 24 millimètres sur 18. On n'en sait pas plus sur la nidification de cette espèce.

Distribution

Les pomatorhins sont originaires du sud-est du continent asiatique. Leur aire de distribution commence dans l'Himalaya, au niveau de l'est du Népal, se poursuit dans les états du nord-est de l'Inde (Arunachal Pradesh, Sikkim), en Birmanie, dans le sud de la Chine (Yunnan) et en Indochine (Vietnam). Sur cet espace relativement étendu, on reconnaît officiellement 4 sous-espèces : X. s. superciliaris (Centre et Est-Népal jusqu'au nord-est de l'Inde (Arunachal) - X. s. intextus (nord de l'Inde, est de l'Arunachal, Nagaland, Assam, Manipur et Mizoram) - X. s. forresti (Myanmar et sud de la Chine) - X. s. rotschilldi (Nord-Vietnam ou Tonkin).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Compte-tenu de la vaste étendue de son aire, cette espèce n'est pas en danger. Cependant, elle est clairsemée sur la plus grande partie de son territoire. Là où l'habitat lui convient, elle est localement commune.
D'après Birdlife, la population globale n'est pas quantifiée, son évolution n'est pas déterminée avec exactitude mais on pense généralement qu'elle est stable.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Pomatorhin à bec finFiche créée le 07/11/2011 par
publiée le - modifiée le 2011-11-13 15:27:35 © 1996-2019 Oiseaux.net