Pomatorhin à bec rouge

Pomatorhinus ochraceiceps - Red-billed Scimitar Babbler

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Timaliidés

  • Genre
    :

    Pomatorhinus

  • Espèce
    :

    ochraceiceps

Descripteur

Walden, 1873

Biométrie
  • Taille
    : 24 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 33 à 38 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ces pomatorhins se distinguent principalement par leur long bec courbé de couleur orange, ce qui est un caractère distinctif fondamental. Chez la race nominale, le capuchon, les parties supérieures, le dessus des ailes et la queue sont brun roussâtre. Le long sourcil est blanc. Les lores (comprenant également les plumes nasales) et les joues sont noirs contrastant légèrement avec les couvertures auriculaires qui sont nuancées de bronze.
Le menton et le bas de la face jusqu'à mi-ventre sont blancs, les flancs chamois virant au gris sur le bas de l'abdomen ainsi que sur la zone anale et sur les cuisses.
Les iris sont jaune-sable à rose-crème, le bec varie de l'orange pâle au rouge-orange. Les pattes vont du vert-ardoise au brun jaunâtre. Les sexes sont identiques. Les juvéniles ont un bec plus bref que les adultes.
La race austeni est plus terne que la race nominale, elle est plus teintée d'olive sur le dessus. Les ailes sont brun clair et la queue est brun moyen. Les parties inférieures sont blanchâtres contrastant avec les flancs gris. La race stenorhynchus ressemble à la race type mais les oreillons sont noirs. Les parties inférieures (poitrine et ventre) affichent du brun chaleureux. La race alius est semblable à la nominale, hormis le dessus de la queue qui est plus foncé.

Indications subspécifiques 4 Sous-espèces

  • Pomatorhinus ochraceiceps stenorhynchus (n Assam. ne India. and n Myanmar)
  • Pomatorhinus ochraceiceps austeni (e and s Assam. ne India. , nw Myanmar and extreme se Bangladesh)
  • Pomatorhinus ochraceiceps ochraceiceps (e Myanmar to n Indochina)
  • Pomatorhinus ochraceiceps alius (ne Thailand to s Indochina)

Noms étrangers

  • Red-billed Scimitar Babbler,
  • Cimitarra piquirroja,
  • Rotschnabelsäbler,
  • Roodsnavelkruiplijster,
  • Garrulo scimitarra beccorosso,
  • Rödnäbbad sabeltimalia,
  • Rødnebbsigdtimal,
  • šabľozob červenozobý,
  • křivozobka červenozobá,
  • Rødnæbbet Segltimalie,
  • kaitasirppitimali,
  • simitarra bec carbassa,
  • łączniak złotodzioby,
  • Красноносая кривоклювая тимелия,
  • ムナジロマルハシ,
  • 棕头钩嘴鹛,
  • นกระวังไพรปากแดงยาว,
  • 棕頭鉤嘴鶥,

Voix chant et cris

Les pomatorhins à bec rouge sont des oiseaux très vocaux, ils émettent un mélange assez étonnant de notes rudes et de notes douces. Le chant est un suite saccadée de sifflements "wu-wu-wu, wu-wu-woi, wu-wu-wip", "pu pu" ou "koydu-dip". Le cri d'alarme comprend des cliquements grinçants et explosifs qui sont répétés de la façon suivante : "whi-trrrt, whi-trrrt,tchrrrtututut tchrrrt". Ali et Ripley signalent une note d'appel simple et musicale qui est assez différente de celle des autres pomatorhins. D'après eux, le répertoire comprend également un "hoot-hhoot" doux et un gloussement assez agréable à entendre.

Habitat

Les pomatorhins à bec rouge fréquentent les forêts à large feuilles permanentes. On les trouve également dans les jungles et les massifs de bambous. Au Laos, ils marquent une nette préférence pour les zones boisées dominées par les pémous ou bois de Siam (Fokienia) qui appartiennent à une famille proche des cyprès.
En Inde, ces oiseaux vivent de 300 à 2 400 mètres. En Chine, on les trouve généralement au-dessus de 1 220 mètres. Au Myamar, ils s'installent de 230 à 1 800 m et en Thaïlande de 600 à 1 600 mètres d'altitude.

Comportement traits de caractère

Les pomatorhins à bec rouge vivent en couples ou en petites bandes d'environ une demi-douzaine d'individus. Ils s'associent parfois avec les actinodures du genre Gampsorhynchus. On peut les observer dans les broussailles, sur les branches basses des arbres, dans les buissons qui recouvrent les zones rocailleuses et également dans les sous-bois épais.
Ils se nourrissent souvent à terre, mais ils prospectent également dans les fleurs des arbres pour y collecter du pollen. Ils sont plus arboricoles que la plupart de leurs congénères et ils peuvent grimper jusqu'à 12 mètres au-dessus du plancher de la forêt.

Alimentation mode et régime

Le pomatorhins à bec rouge consomment principalement des invertébrés, y compris des escargots, des chenilles et des coléoptères. Leur menu comprend aussi du nectar et des graines.
Ces oiseaux recherchent leur pitance en couples ou en petits groupes, s'associant parfois avec d'autres espèces de la famille des pellornéidés.

Reproduction nidification

La saison de nidification s'étend de mars à juillet.
Le nid est une boule plus ou moins ovale construite avec de larges lamelles d'herbes, des feuilles de bambous ou encore d'autres catégories de feuilles mortes. La garniture est composée de matériaux plus raffinés et de petites radicelles.
L'édifice est placé à terre, dans un endroit légèrement dissimulé par des feuilles mortes. Eventuellement, il est installé à une faible hauteur dans le sous-bois ou dans une plante grimpante.
La ponte comprend 3 à 5 œufs de couleur blanche dont la dimension est approximativement de 25 millimètres sur 18. On ne possède pas d'autres informations

Distribution

Le pomatorhins à bec rouge ont une aire très morcelée dans le sud-est de l'Asie. Leur territoire s'étale des états du nord-est de l'Inde jusqu'au sud du Vietnam en passant par le Myanmar et la Thaïlande. 4 sous-espèces sont officiellement reconnues :
P. o. stenorhynchus (extrême nord-est de l'Inde, Arunchal Pradesh et extrême nord du Myanmar) - P. o .austeni (nord-est de l'Inde, Meghalaya, Nagaland, Mizoram, sud-est Bangladesh et Nord-Myanmar) - P. o. ochraceiceps (Sud-Est Myanmar, Nord-Ouest-Thaïlande, sud de la Chine (Yunnan) et Nord-Indochine) - P. o. alius (Nord-Thaïlande, Sud-Laos, Viet-Nam (Centre et sud Annam)).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

L'espèce n'est pas menacée. Elle est peu courante dans les collines du nord-est de l'Inde, très localisée eu Bangladesh et rare en Chine Méridionale. Par contre, elle est considérée comme commune dans les parcs nationaux protégés du Laos et du Vietnam. D'après Birdlife, l'aire de distribution mesure 663 000 kilomètres carrés. La population globale n'est pas quantifiée mais est estimée en léger déclin.

Références utilisées

Autres références utiles

Fiche créée le 16/09/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2017 Oiseaux.net