Ptilope de Richards

Ptilinopus richardsii - Silver-capped Fruit Dove

Systématique
  • Ordre
    :

    Columbiformes

  • Famille
    :

    Columbidés

  • Genre
    :

    Ptilinopus

  • Espèce
    :

    richardsii

Descripteur

Ramsay, EP, 1882

Biométrie
  • Taille
    : 22 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 99 g
Distribution

Distribution

Description identification

Ce pigeon frugivore, qui peut paraître assez grand dans son milieu naturel, est en fait un oiseau de moyenne taille à la queue courte et au corps trapu. Les adultes peuvent être assez facilement identifiés en raison de leur capuchon gris argenté qui est entouré par une vague bordure jaunâtre. Les parties supérieures sont vert foncé avec de nettes taches roses sur l'arrière des scapulaires et plus particulièrement sur les tertiaires, ce qui est visible dans pratiquement toutes les postures. Les moyennes et les grandes couvertures sont bleu-vert foncé brillant avec des liserés olive. La queue a une large bande terminale jaune pâle.
La poitrine gris-vert est creusée de profonds sillons en raison des plumes bifurquées qui la composent. Le ventre est orange éclatant, avec une nuance olive jaunâtre sur les flancs, les cuisses et les tarses. Les sous-caudales sont orange éclatant. Le dessous de la queue est gris avec une étroite bande terminale jaune pâle. Le dessous des ailes est gris foncé avec des couvertures gris cendré pâle qui sont plus ou moins liserées de jaune-olive.
Les iris sont rouge-orange ou chamois avec un très fin anneau orbital verdâtre ou doré. Le bec est vert avec une cire violacée et une pointe jaunâtre. Les pieds sont violet rougeâtre ou bleu-violet.
Les femelles ressemblent à leur partenaire, mais elles ont un plumage plus terne avec un lavis grisâtre sur la tête, le cou et la poitrine. Les taches roses sur les scapulaires et les tertiaires sont plus petites et plus ternes, l'orange du ventre est généralement moins développé. Les parties nues sont identiques, à quelques nuances près.
Les juvéniles sont plus verts, avec des liserés jaunes plus larges sur les parties supérieures. Il n'y a pas de gris sur le capuchon. Le ventre est jaune brillant, avec juste quelques plumes orange infiltrées.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Ptilinopus richardsii richardsii (Ugi and Santa Anna. e Solomon Is ..)
  • Ptilinopus richardsii cyanopterus (Rennell and Bellona Is.. se Solomon Is..)

Noms étrangers

  • Silver-capped Fruit Dove,
  • Tilopo de Richards,
  • Silberkappen-Fruchttaube,
  • ezüstsapkás gyümölcsgalamb,
  • Richards Jufferduif,
  • Tortora beccafrutta capoargento,
  • Silverkronad fruktduva,
  • Ugifruktdue,
  • pestroš striebrohlavý,
  • holub stříbrokorunkatý,
  • Renellfrugtdue,
  • kruunuhedelmäkyyhky,
  • tilinop de Richards,
  • owocożer srebrnogłowy,
  • Серебристошапочный пёстрый голубь,
  • ギンボウシヒメアオバト,
  • 银顶果鸠,
  • 銀頂果鳩,

Voix chant et cris

Sur l'île de Rennell, le cri de reconnaissance est un "whooooowu-whooohu, whoo-oom, whoo-oom, who....." qui est émis doucement et avec une faible hauteur. La première note de chaque couplet descend légèrement puis remonte sur la fin. La seconde note est montante. Il peut y avoir une seconde d'écart entre entre les deux. Les séries sont répétées à une vitesse et à un rythme irrégulier. On peut également entendre un "wrrroo", doux, aigu et trillé dont on ne connaît pas l'usage.

Habitat

Les ptilopes de Richards sont confinés aux forêts de plaine dans des petits îles formées de récifs coralliens. A Rennell , on les trouve également dans des zones boisées qui ont été sévèrement endommagées par les typhons. Sur Ugi, ils vivent et ils nichent aussi dans des arbres isolés situés parfois à très grande distance des zones boisées principales.

Comportement traits de caractère

Les ptilopes de Richards sont souvent observés en solitaire, en couples ou en petites bandes. Quand ils recherchent leur nourriture dans les arbres fruitiers, de plus grands rassemblements sont alors constatés. Ces oiseaux sont souvent aperçus sur des perchoirs situés à une grande hauteur, et plus précisement sur des branches nues qui dépassent de la canopée. On les voit également dans les airs, volant au-dessus de la cime des arbres avec une allure très caractéristique, poitrine bombée et tête basse.
Les ptilopes de Richards sont présumés sédentaires mais ils peuvent effectuer de cours déplacements d'île en île, traversant les bras de mer d'un vol direct et rapide.

Alimentation mode et régime

Ces pigeons sont exclusivement frugivores. A Rennell et peut-être ailleurs, ils ne nourrissent de petits fruits, de baies qu'ils picorent directement sur les branches à l'étage supérieur de la végétation. De grands rassemblements peuvent s'effectuer dans les arbres où il y a abondance de ressources.

Reproduction nidification

Pendant la période nuptiale que l'on a pu observer au mois de mars sur l'île de Rennell, les mâles réalisent une parade de salutation au cours de laquelle ils poursuivent les femelles de branche en branche dans un grand arbre. Le nid est une construction typique de la famille des columbidés. C'est une plate-forme fragile construite avec des brindilles entremêlées. Elle est placé dans un arbre ou dans un arbuste entre 4 et 6 mètres au-dessus du sol. Comme chez la plupart des pigeons frugivores du genre Ptilinopus, la ponte ne comprend qu'un seul œuf de couleur blanche. On ne possède pas d'informations supplémentaires.

Distribution

Les ptilopes de Richards sont endémiques des îles Salomon. A l'intérieur de cet archipel, leur implantation est très restreinte. On les trouve à Rennell et près de Bellona, ainsi que dans des petites îles situées au large de la côte nord de San Cristobal, C'est à dire Uki, Santa Anna, Malaupaina et Malaulalo. Comme souvent chez les oiseaux insulaires, l'espèce n'est pas monotypique. Sur son territoire pourtant très réduit, on reconnaît officiellement 2 sous-espèces : P. r. richardsii, la race nominale (Malaupaina, Malaulalo, Uki et Santa Anna) - P. r. cyanopterus (Rennell et Bellona).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Malgré leur aire de distribution extrêmement réduite, (770 kilomètres carrés selon Birdlife), cette espèce est très commune ou abondante sur l'ensemble de son territoire. La population globale n'est pas quantifiée mais elle semble stable en l'absence de véritables menaces. Chose assez étonnante pour une espèce dont le territoire est inférieur à 1 000 kilomètres carrés, cette espèce est classée comme de préoccupation mineure.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Ptilope de RichardsFiche créée le 17/08/2012 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net