Râle de forêt

Rallina eurizonoides - Slaty-legged Crake

Systématique
  • Ordre
    :

    Gruiformes

  • Famille
    :

    Rallidés

  • Genre
    :

    Rallina

  • Espèce
    :

    eurizonoides

Descripteur

Lafresnaye, 1845

Biométrie
  • Taille
    : 25 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 128 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, la tête, le cou et la poitrine sont châtain brillant. Le menton et la gorge sont blanches. Le reste des parties supérieures, y compris les couvertures alaires et la queue, affiche une couleur brun-olive foncé. Une faible partie des ailes portent des barres blanches finement bordées de noir. Les rémiges sont brun sombre avec du brun-olive sur les filets extérieurs. Le dessous des ailes et les axillaires sont recouverts de barres brunes et blanches. Les côtés de la poitrine sont souvent tachés de brun-olive. Les parties inférieures sous la poitrine sont blanches avec de larges barres noires. Ces barres sont plus fines sur les sous-caudales. Le ventre est blanc avec de fines bandes sombres. Les iris sont rouge cramoisi, encerclés par un anneau orbital grisâtre. Le bec est vert, mais la partie terminale du maxillaire supérieur et la pointe de la mandibule inférieure sont teintées de brun foncé. Les pattes et les pieds sont verdâtres. Les sexes sont identiques, toutefois la femelle peut paraître moins barrée sur les couvertures alaires.

Les immatures n'ont pas de châtain dans leur plumage. La totalité des parties supérieures, y compris le capuchon et la nuque, présente un brun-olive qui est légèrement plus clair que celui des adultes. Les lores, la face, les couvertures auriculaires et les côtés du cou sont plus brun cendré, avec quelques petites mouchetures chamois. Les scapulaires et les couvertures alaires ont des petites taches blanches éparses. La tache blanche de la gorge est plus étendue. La poitrine a une partie centrale plus pâle et est légèrement nuancée de cannelle. Les parties inférieures sont barrées de noir et de blanc. Les iris sont bruns, le bec verdâtre. Les pattes sont gris plombé.

Indications subspécifiques 7 Sous-espèces

  • Rallina eurizonoides eurizonoides (Philippines. except Batan. , Palau Is.)
  • Rallina eurizonoides amauroptera (nw Pakistan, India)
  • Rallina eurizonoides telmatophila (Myanmar to se China and Indochina)
  • Rallina eurizonoides sepiaria (Ryukyu Is.. Japan.)
  • Rallina eurizonoides alvarezi (Batan Is.. Philippines.)
  • Rallina eurizonoides formosana (Taiwan and Lanyu I.)
  • Rallina eurizonoides minahasa (Sulawesi, Peleng, Sula Is.)

Noms étrangers

  • Slaty-legged Crake,
  • Polluela de Jungla,
  • Sanã-de-pernas-azuladas,
  • Hinduralle,
  • hindu guvat,
  • Zwartpootral,
  • Rallina zampeardesia,
  • Gråfotad bandrall,
  • Gråbeinrikse,
  • chriašteľ sivonohý,
  • chřástal pruhobřichý,
  • Bredstribet Kastanjerikse,
  • savikoipiräikkä,
  • rasclet forestal,
  • rudokurka sinonoga,
  • džungļu ormanītis,
  • Аспидноногий полосатый погоныш,
  • Tikusan kaki-kelabu,
  • オオクイナ,
  • 白喉斑秧鸡,
  • นกอัญชันป่าขาเทา,
  • 灰腳秧雞〔白喉斑秧雞,灰腳斑秧雞〕,

Voix chant et cris

Râle de forêt
adulte

Le cri territorial est un "kek-kek" ou un "ow-ow" nasal qui sont répétés de façon persistante. On peut surtout l'entendre à l'aube et au crépuscule, en particulier pendant la saison de nidification. Il est également délivré au cours de vols nocturnes ou pendant la journée lorsque le temps est couvert. Lorsqu'il est alarmé, le râle de forêt émet en sourdine un"krrr" ou un long croassement tambourinant "krrr-kraa-kraa-kraa". Les oiseaux qui défendent leur nid contre des intrus produisent des sortes de sifflements ou de crachements agressifs.

Habitat

Ce râle fréquente principalement les forêts qui ont un sous-bois épais. Ses habitats préférés comprennent les lisières des forêts, les parcelles en cours de régénération, les bouquets de bambous, le plancher des forêts primaires résiduelles et les berges des cours d'eau boisées. On le trouve également dans les zones denses de broussailles, dans les prairies aux longues herbes qui possèdent une grande étendue de buissons. En dépit de son nom très typé, le râle de forêt vit aussi dans les rizières et les champs de taros, dans les marais et dans les mangroves. On peut parfois l'observer dans les jardins pendant la migration quand il est de passage. C'est généralement un oiseau des régions basses, bien que dans certaines régions on puisse le trouver jusqu'à 1600 m d'altitude.

Comportement traits de caractère

C'est une espèce discrète et d'autant plus difficile à observer qu'une partie de son activité se déroule, comme chez beaucoup de râles, pendant la période nocturne. Le râle de forêt recherche sa nourriture à l'aube et au crépuscule. Le reste de la journée, il se dissimule dans les arbres ou dans les buissons épais. Cet oiseau adopte une allure assez heurtée ou saccadée. Il se déplace en effectuant de longues foulées, en dressant sa queue et en l'agitant. S'il est effarouché ou s'il se sent en danger, son premier réflexe est de s'envoler dans un arbre. Si le danger intervient lorsqu'il se désaltère, il se jette à l'eau et il nage avec agilité comme une gallinule poule d'eau.

Le râle de forêt est partiellement migrateur. Les races sepiaria, formosona, minahasa, alvavrezi et eurizonoides sont largement sédentaires. La race amauroptera qui niche en Inde quitte son aire de nidification à la fin de la mousson. Elle se dirige vers le sud et parvient au Sri Lanka en octobre-novembre. La migration de retour s'effectue en mars. La race telmatophila prend ses quartiers d'hiver dans la péninsule malaise, à Sumatra et parfois même jusqu'à Java. Elle ne revient pas au Vietnam et dans le sud de la Chine avant le mois de mai.

Alimentation mode et régime

Les râles de forêt se nourrissent de vers de terre, de mollusques et d'insectes telles que les sauterelles. Ils complètent leur menu avec des plantes et des végétaux comme les racines, les graines qu'ils trouvent dans les marais. Ils consomment également des graines qu'ils trouvent dans les terres cultivées

Reproduction nidification

La saison de nidification se déroule à des périodes différentes selon les régions : juillet-septembre en Inde, pendant la mousson, août au Vietnam, avril-juillet aux Ryu-kyu, avril à Sulawesi. Le râle de forêt est monogame et il adopte probablement un comportement territorial. Le nid peut être situé indifféremment dans les parties les plus denses de la forêt ou dans une zone de broussailles clairsemées. C'est une petite plate-forme désordonnée, constituée de feuilles mortes, d'herbes et de fines brindilles. La partie centrale est occupée par une petite dépression. Le nid est souvent placé à terre dans un massif de bambous, ou dans un enchevêtrement de plantes grimpantes jusqu'à 2 ou 3 mètres au-dessus du sol. Il n'est pas nécessairement proche de l'eau. Quelques nids ont également été trouvés dans les hautes herbes.

La ponte comprend habituellement 4 à 8 oeufs de couleur blanc-crème qui sont couvés par les deux parents pendant une période indéterminée. Les oisillons reçoivent les soins de leurs deux parents. Parvenus à l'âge de 3 ou 4 semaines, ils sont déjà presque complètement emplumés, quelques zones de duvet subsistant sur le front, le sourcil et la région malaire. Pendant qu'ils couvent, les râles de forêt sont très pugnaces. Ils se tiennent debout , ébouriffent leurs plumes et piquent vigoureusement les mains qui tentent de s'approcher. Ils répètent le procédé autant de fois qu'ils est nécessaire et refusent de quitter le nid.

Distribution

Cet oiseau est endémique du sud-est de l'Asie. Son aire de distribution couvre tout le sous-continent indien, se poursuit en direction de l'est jusqu'au sud de la Chine, à Formose et aux îles Ryu-kyu. Vers le sud , elle s'étend jusqu'à l'Indochine, aux Grandes îles de la Sonde et aux Philippines. Sur ce vaste territoire, on a répertorié officiellement 7 sous-espèces : R.e. amauroptera (niche en Inde, au Népal, et au Bhoutan) - R.e. telmatophila (sud et est de la Birmanie, nord-ouest Thaïlande, Laos, Vietnam et sud de la Chine) - R.e. sepiaria (archipel des Ryu-kyu) - R.e. formosana (Taïwan et île Lanyu) - R.e. eurizonoides (Philippines et îles Palau) - R.e. alvarezi (île Batan, Nord Philippines) - R.e. minahasa (Sulawesi, Peleng et îles Sulu).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Aucune sous-espèce n'est vraiment courante sur l'ensemble de son territoire. Les races eurizonoides et formosana sont localement communes. L'espèce est cependant classée comme ne posant pas de problème majeur.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Râle de forêtFiche créée le 29/08/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net