Râle géant

Megacrex inepta - New Guinea Flightless Rail

Systématique
  • Ordre
    :

    Gruiformes

  • Famille
    :

    Rallidés

  • Genre
    :

    Megacrex

  • Espèce
    :

    inepta

Descripteur

D'Albertis Salvadori, 1879

Biométrie
  • Taille
    : 38 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 1200 g
Distribution

Distribution

Description identification

Chez les adultes, le front est gris, le capuchon et l'arrière du cou sont brun roussâtre foncé. Le manteau, le dos et les scapulaires forment un ensemble olive grisâtre terne qui est légèrement nuancé de couleur Sienne sur le haut du dos, les plumes étant diversement bordées de gris ou de chamois. La région qui va du croupion à la queue, les couvertures alaires et les rémiges sont olive brunâtre à sépia, avec une teinte plus sombre sur la queue et sur les rémiges. Les lores sont sombres. Les côtés de la tête sont gris mais les couvertures auriculaires sont souvent teintées de rouge clair. L'ensemble des parties inférieures, du menton jusqu'au ventre, affiche une couleur blanche souvent nuancée de roux sur la poitrine et sur le ventre. Les côtés du cou, de la poitrine et la partie supérieure des flancs sont olive-fauve à ocre-fauve. Le bas ventre et les cuisses sont gris-cannelle terne avec des reflets châtain. Les iris sont rouge à brun rougeâtre. Le bec est vert-pomme, excepté la mandibule supérieure qui est parfois plus foncée. Les pattes et les pieds sont brun sombre avec des points orange sur les tibias.
La femelle est identique, quoique légèrement inférieure en taille. Les immatures ressemblent aux adultes, hormis les côtés de la poitrine qui sont moins nuancés de roux. Le bec est plus court, jaune, avec une partie centrale noire. Les juvéniles ont des parties supérieures plus brunes. Les taches orange sur les tibias sont absentes.
Chez la race pallida, les côtés du cou et de la poitrine sont plus chamoisés. Les flancs sont plus pâles, le croupion , les sus-caudales et les rémiges sont brun plus clair.

Indications subspécifiques 2 Sous-espèces

  • Megacrex inepta inepta (sc New Guinea)
  • Megacrex inepta pallida (nc New Guinea)

Noms étrangers

  • New Guinea Flightless Rail,
  • Rascón Inepto,
  • Saracura-da-nova-guiné,
  • Baumralle,
  • új-guineai gyalogguvat,
  • Kasuarisral,
  • Rallo attero di Nuova Guinea,
  • Storfotsrall,
  • Storfotrikse,
  • nohaňa nelietavá,
  • chřástal mangrovový,
  • Ny Guinea-rørhøne,
  • isosuokana,
  • rascló àpter,
  • wodnokur kusy,
  • Новогвинейский мангровый пастушок,
  • Mandar kasuari,
  • パプアクイナ,
  • 新几内亚秧鸡,
  • 新幾內亞秧雞,

Voix chant et cris

Le râle géant émet un "aah-aah" rude mais aigu qui n'est pas sans rappeler le couinement d'un jeune porcelet. Il produit également un sifflement court et plaintif. Les adultes qui recherchent leur nourriture en compagnie d'immatures délivrent des notes graves et tranquilles, assez semblables en qualité à des braiements. Les oisillons répondent par des piaulements aigus qui ressemblent à des cris de petits poussins.

Habitat

Les râles géants fréquentent les forêts de mangrove, les fourrés humides, les forêts marécageuses et les bouquets de bambous le long des cours d'eau dans les plaines. On les trouve assez régulièrement dans les marais qui sont pourvus de palmiers sagos. Pendant la saison sèche, ils s'installent parfois près des rigoles d'écoulement ou des fossés qui transportent les eaux.

Comportement traits de caractère

Ce râle de grande taille est un oiseau très prudent. Il court puissamment et rapidement lorsqu'il veut échapper à un danger. Quand il se déplace, il déploie entièrement les ailes et les dresse bien au-dessus de son dos, les agitant nerveusement à chaque foulée qu'il effectue. Quand il recherche sa nourriture, il marche avec la tête basse. Bien qu'il soit dépourvu de vol, il est capable de se défendre seul et efficacement contre les prédateurs qui l'attaquent comme les chiens. Il donne des puissants coups de pieds ou de bec qui sont de nature à dissuader ses agresseurs et lui laissent un délai suffisant pour s'enfuir dans les fourrés ou se réfugier dans les arbres où il saute de branche en branche comme un chat. A la nuit tombée, le râle géant se perche dans un arbre, quelques 60 centimètres au-dessus du sol.

On ne connaît pratiquement rien sur son organisation sociale. Après la période de reproduction, le râle géant vit vraisemblablement en petit groupe familial, deux adultes ayant été vu accompagnant des immatures.

Alimentation mode et régime

Le râle géant possède un régime mixte qui est composé d'un mélange d'insectes et de végétaux. Cet oiseau est particulièrement attiré par les parcelles où les palmiers sagos sont cultivés par les humains.

Reproduction nidification

Peu de renseignements provenant du milieu naturel. L'observation de jeunes oisillons au mois de septembre dans la région de la rivière Sepik au nord de la Nouvelle-Guinée suggère que la nidification se déroule à la fin de la saison sèche. Toutefois, cette information demande à être confirmée par d'autres exemples. Le nid et la durée d'incubation sont pour l'instant inconnus.

Distribution

Les râles géants vivent exclusivement en Nouvelle-Guinée. Ils sont confinés dans les plaines du centre de l'île. Deux sous espèces sont officiellement reconnues : M.i. pallida, vit dans le nord-centre de la Nouvelle Guinée, le long de la rivière Taritatu, la rivière Sepik et la baie d'Humboldt. M.i. inepta, la race nominale, vit dans le sud-centre, le long des rivières Setekwa, Noord, Digul et Fly.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Le râle géant n'est sans doute pas menacé. Dans un passé assez récent, il était considéré comme localement, commun, et bien que certains spécialistes le considèrent en déclin, il n'y a aucun signe tangible indiquant la perte d'effectifs. En plus de la dégradation de son habitat, le râle géant doit affronter les populations férales de cochons. Il doit également subir la persécution des agriculteurs dans les lieux où l'on cultive les palmiers sagos. Par rapport à sa répartition initiale, il a colonisé de nouveaux habitats, ce qui est le signe d'un avenir favorable.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Râle géantFiche créée le 19/07/2009 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net