Roselin à dos rouge

Carpodacus rhodochlamys - Red-mantled Rosefinch

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Carpodacus

  • Espèce
    :

    rhodochlamys

Descripteur

von Brandt, JF, 1843

Biométrie
  • Taille
    : 18 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : 18 à 38 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés (fringilles dans le langage courant) sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à un régime granivore, mais non exclusif. Ils occupent des mili... lire la suite

Description identification

Roselin à dos rouge
♂ adulte plum. nuptial
Roselin à dos rouge
♀ adulte plum. nuptial

Ce roselin de grande taille possède un bec trapu et puissant. Le mâle de la race nominale présente un bas du front et un long sourcil rose brillant qui se termine assez abruptement sur le côté de la nuque. Les terminaisons des sourcils sont perlées ou blanc cotonneux, les lores et le sourcil sont larges et rouge cramoisi, avec de fines stries sombres. La nuque et les côtés du cou ont des stries plus pâles et plus ou moins bien prononcées.
Les parties supérieures sont brun rougeâtre brillant, avec de larges bordures sombres. Le croupion est rose brillant uni. Les sus-caudales sont brunes avec des liserés rose brillant. les rectrices sont brun noirâtre, les ailes sont brun sombre. Les couvertures médianes ont des liserés pâles et des bordures rose-rouge. Les grandes couvertures ont des bordures claires. L'alula et les rémiges ont une nuance rosâtre, les tertiaires sont brun rosâtre avec des pointes claires.
Les joues, les couvertures auriculaires, les côtés du cou et le haut de la poitrine forment un bel ensemble rose foncé ou rose-rouge. Le reste des parties inférieures affiche une teinte rose foncé qui s'appâlit au niveau des sous-caudales. Les flancs sont chamois-brun.
Les iris sont brun foncé, le bec est brun avec une pointe et une mandibule inférieure jaunâtre. Les pattes sont brun-chair.
Chez la femelle, la tête et les parties supérieures varient du gris au gris-brun avec des stries plus sombres sur le capuchon et le haut de la nuque. Le croupion et les sus-caudales ont parfois une légère teinte rose. La face est chamois clair, la queue brun foncé avec des bordures chamoisées. Les couverture alaires ont des liserés gris pâle
La totalité du dessous est chamois-crème avec des stries brunes particulièrement proéminentes sur le bas de la gorge, sur la poitrine et sur les flancs. Les stries sont plus atténuées au niveau du bas du ventre et des sous-caudales.
Les juvéniles et les individus de premier hiver ressemblent à la femelle adulte.
Comme son nom latin l'indique bien, la race grandis a une plus grande taille que la nominale. Les parties supérieures sont plus brunes, contrastant plus fortement avec le dessous rose. La race kotschubeii a une taille et une couleur intermédiaire entre grandis et la nominale. Le dessous est plus fortement lavé de rouge.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Red-mantled Rosefinch,
  • Camachuelo dorsirrojo,
  • Pintarroxo-de-manto-vermelho,
  • Rosenmantelgimpel,
  • vörösköpenyes pirók,
  • Roze Roodmus,
  • Ciuffolotto roseo mantorosso,
  • Blek rosenfink,
  • Sinoberfink,
  • červenák ružovkastý,
  • hýl rudopláštíkový,
  • Bjergrosenfinke,
  • pensaspunavarpunen,
  • pinsà carminat,
  • dziwonia czerwonawa,
  • kardinālsvilpis,
  • Арчевая чечевица,
  • ヒゴロモマシコ,
  • 红腰朱雀,
  • 紅腰朱雀,

Voix chant et cris

Le chant est émis du sommet d'un grand arbre : c'est une courte série de "chirp" ou de "twit" bourdonnants qui sont mêlés à des sifflements irréguliers ou occasionnels. La race nominale produit parfois des gazouillements en sourdine.
Le répertoire de cris comprend des "kwee", des "sqwee", des "jeeaweet" montants et inarticulés ou bien des "cheeyou-cheefew". Les adultes émettent des "wir" courts et brusques et une sorte de gazouillement en vol. Les populations de la race grandis lancent des "skweeeuuu" montants et descendants qui s'estompent sur la fin.

Habitat

Les roselins à dos rouge fréquentent les parcelles montagneuses de conifères. Ils accordent généralement leur préférence aux genévriers (juniper), aux sapins (albies), aux cèdres (cedrus) et aux épicéas. On peut également les apercevoir dans les boisements et les forêts d'arbres à feuilles caduques, en particulier celles qui ont un sous-bois composé de caraganiers de Sibérie, de berberis, de chèvrefeuilles et de rosacées. Ils apprécient également les plantes à baies qui sont situées dans les prairies alpines et sur les pentes parsemées de blocs de pierre.
Dans l'ouest de l'Himalaya, ces oiseaux nichent dans les parcelles de pins bleus (pinus wallachiana) et dans les peupliers qui sont implantés au dessus de 2 700 mètres. En Afghanistan, leur préférence d'altitude est assez diverse : 1 500-2 900 m dans le Tien Shan, 2 500-3 800 m dans l'Himalaya, et 2 520-4 900 m dans les autres régions. En dehors de la nidification, les roselins à dos rouge fréquentent les mêmes types d'habitats, mais à des altitudes plus modestes, parfois aussi bas que 1 200 mètres. Occasionnellement, ces grands passereaux visitent les saules, les buissons épineux, les broussailles, les lisières des cultures, y compris les vergers, les oliveraies, les plantations et les jardins.

Comportement traits de caractère

Ces roselins prospectent dans les buissons ou dans les arbres de petite taille. Ils fouillent aussi à terre où ils sont timides et discrets. Cependant, ils ont un comportement familier et ils se laissent volontiers approcher. Ils dressent leur petite crête quand ils sont alarmés. Ils vivent habituellement en couples ou en petits rassemblements.
Les roselins à dos rouge sont des migrants altitudinaux. En hiver, ils descendent dans les vallées et sur les versants des collines, habituellement à des altitudes proches de 2 000 mètres. En cas de conditions rigoureuses, il leur arrive de descendre jusqu'à 1 200 m.

Alimentationmode et régime

Les roselins à dos rouge consomment surtout des graines, des bourgeons, des baies de buissons et d'arbres. Leur menu provient principalement des rosiers et des oliviers sauvages, du chèvrefeuille, des caracagniers, du genévrier, des argousiers et des berbéris. Apparemment ces oiseaux sont exclusivement végétariens.

Reproduction nidification

La saison de nidification, extrêmement réduite, se déroule en mai et juin. Le nid a la forme d'une coupe construite avec des fines lanières d'écorce provenant de genévriers, des herbes, des fibres de plantes et du crin animal. Il est placé à une faible hauteur au dessus du sol, moins de 2 mètres du plancher de la forêt dans un buisson fruitier qui est souvent un berbéris ou un groseiller à maquereau.
La ponte contient 4 à 6 œufs de couleur bleu clair avec de fines taches brunes. Les parents se relaient à tour de rôle pour couver. Il arrive que le mâle soit encore en plumage immature quand il niche pour la première fois. On ne possède pas d'informations supplémentaires.

Distribution

Les roselins à dos rouge sont originaires des montagnes du centre de l'Asie. Leur aire de distribution s'étend de l'Afghanistan et du nord du Pakistan vers le nord-ouest jusqu'au sud de la Sibérie, non loin du lac Baïkal. Il y a officiellement 3 sous-espèces :
C. r. rhodochlamys - st et sud-est du Kazakhstan (Tien Shan, Dzhungarian Alatau, Tarbagatay ainsi que l'ouest et le sud de l'Altaï), sud de la Sibérie (Tuva, Tannu-Ola), nord-ouest de la Chine (nord-ouest du Xinjiang) et ouest de la Mongolie.
C. r. kotschubeii - Est-Ouzbekistan, Est-Turkmenistan, Sud-Kyrgyzstan et Tajikistan (est des monts Altaï, nord du Pamir ).
C. r. grandis - nord-ouest et nord-est de l'Afghanistan, ouest et nord-centre du Pakistan, Ouest-Himalaya jusqu'au nord de l'Inde (Nord-Himachal Pradesh).

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

D'après le Handbook des oiseaux du Monde, cette espèce n'est pas globalement menacée. Elle est localement commune dans le sud de l'aire de distribution, mais elle est éparse ou rare dans les autres régions.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Roselin à dos rougeFiche créée le 30/10/2014 par
publiée le - modifiée le 2014-11-12 16:03:29 © 1996-2019 Oiseaux.net