Roselin du Sinaï

Carpodacus synoicus - Sinai Rosefinch

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Carpodacus

  • Espèce
    :

    synoicus

Descripteur

Temminck, 1825

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : 25 à 27 cm.
  • Poids
    : 17 à 23 g
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés (fringilles dans le langage courant) sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à un régime granivore, mais non exclusif. Ils occupent des mili... lire la suite

Description identification

Cet oiseau possède une taille et une silhouette assez comparable à celle du Roselin cramoisi cependant le bec est légèrement plus petit et le culmen un peu moins arqué. En tous plumages, la livrée est pâle, sans motifs remarquables. Les stries foncées sont rares sur le dessus et les barres alaires pâles sont totalement absentes. Le mâle adulte possède une face rouge, un dessous, des côtés de la tête et un croupion rose. L'arrière de la calotte, la nuque et le dos sont brunâtre pâle à nuance rosée. Le front et les faces latérales du capuchon présentent des plumes dont l'extrémité est blanc argenté. L'arrière des joues affiche la même coloration, mais un peu plus vague.
Les femelles et les mâles de premier été sont presque uniformément gris brunâtre pâle. Les liserés des couvertures sont un peu plus pâles que le reste de l'aile, ce qui rend la confusion possible avec une alouette. Les juvéniles mâles (et vraisemblablement, les femelles adultes) peuvent avoir une légère teinte rose sur la face et sur le dessus.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Sinai Rosefinch,
  • Camachuelo del Sinaí,
  • Peito-rosado do Sinai,
  • Einödgimpel,
  • sivatagi pirók,
  • Sinaïroodmus,
  • Ciuffolotto roseo chiaro,
  • Sinairosenfink,
  • Ørkenrosenfink,
  • červenák napájadlový,
  • hýl plavý,
  • Sinai-karmindompap,
  • rotkopunavarpunen,
  • pinsà rosat del Sinaí,
  • Roðafinka,
  • dziwonia synajska,
  • Sinajas svilpis,
  • puščavski škrlatec,
  • Бледная чечевица,
  • サバクマシコ,
  • 沙色朱雀,
  • 西奈淡色朱雀,

Voix chant et cris

Roselin du Sinaï

Le roselin du Sinaï possède un assez large éventail de cris. A l'envol, il émet un "tchipp...tchipp" de moineau, tandis que, posé, il produit une sorte de pépiement assez semblable à celui d'un Moineau domestique. Son chant habituel est présenté assez contradictoirement tantôt comme bref, clair et mélodieux, tantôt comme une simple strophe pépiante.

Habitat

Le roselin du Sinaï fréquente les déserts montagneux, les oueds, les ravins et localement les ruines. Son habitat exige un accès à l'eau mais il vit en général dans les milieux rocheux, semi-arides et pourvus d'un minimum de végétation. Il évite les zones ouvertes, les prairies, les broussailles et plus particulièrement les steppes arbustives, la proximité des forêts et des parcelles cultivées. Les vastes plaines lui conviennent rarement.
Sous-espèces (4) et répartition : Carpodacus synoicus synoicus, la race type, est située dans le Sinaï, Israël, la Jordanie, et le nord-ouest de l'Arabie Saoudite.
Carpodacus s. salimalii vit en Afghanistan entre le 65ème et le 69ème degré de latitude est - Carpodacus s. stolickzae fréquente les collines de l'est du Pamir et le nord du Kun Lun en Chine. Carpodacus s. beicke, l'espèce la plus orientale, habite le bassin de Tsaidam , dans le nord-est du Tsinghai (Chine).

Comportement traits de caractère

C'est un oiseau remuant, assez difficile à approcher qui se rassemble parfois en petits groupes familiaux. Il est normalement plutôt sédentaire, bien qu'il puisse parfois procéder à de courts déplacements, notamment pendant les périodes de précipitations au cours desquelles on assiste à une extension de la zone habitable. Les seuls mouvements de population qui aient une ampleur véritable sont les migrations altitudinales. Les roselins nichent en effet entre 1000 et 2000 mètres dans le désert du Sinaï. Pendant les hivers cléments, ils restent à des altitudes qui varient entre 1000 et 1500 m. Par contre, en cas de températures rigoureuses, les oiseaux descendent le long des oueds (cours d'eau temporaires) ou dans des régions où le climat est plus acceptable.

Alimentation mode et régime

Les roselins du Sinaï vont boire le matin vers 9 heures ou en fin d'après-midi, mais également en pleine journée par forte chaleur lorsque la chose est nécessaire. Ils se nourrissent principalement de graines, mais aussi de feuilles, de bourgeons et de fruits. Ces roselins cherchent leur nourriture en bandes pouvant atteindre jusqu'à 200 individus, picorant à terre, dans les rochers ou dans les plantes mais grimpant aussi dans les arbres fruitiers ou les arbrisseaux d'armoise.

Reproduction nidification

La ponte commence au cours de la première quinzaine d'avril dans le sud d'Israël, dans la seconde quinzaine dans le Sinaï. Le nid est situé dans la profonde fissure d'une paroi rocheuse, au moins cinq mètres au-dessus du sol et souvent encore plus haut dans des falaises inaccessibles. Il est rarement placé près du sol. C'est une structure en forme de panier constituée de tiges rugueuses et de pétioles, de brindilles, de grandes feuilles et garnie de fibres, de poils et de fourrures. La femelle pond 4 ou 5 oeufs lisses et brillants de forme elliptique. Ils sont de couleur bleu pâle ou bleu-vert avec des taches brun-noir sur la partie la plus large. L'incubation, qui dure 13 à 14 jours, incombe presque uniquement à la femelle. Le mâle relaie très rarement et de façon très fugace.

Distribution

Iconographie

plus de photos

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Roselin du SinaïFiche créée le 26/02/2006 par Daniel Le-Dantec © 1996-2018 Oiseaux.net