Roselin vineux

Carpodacus vinaceus - Vinaceous Rosefinch

Systématique
  • Ordre
    :

    Passériformes

  • Famille
    :

    Fringillidés

  • Genre
    :

    Carpodacus

  • Espèce
    :

    vinaceus

Descripteur

Verreaux, J, 1871

Biométrie
  • Taille
    : 16 cm
  • Envergure
    : -
  • Poids
    : -
Distribution

Distribution

Description de la famille

Les Fringillidés (fringilles dans le langage courant) sont des passereaux de taille petite à moyenne (9 à 25 cm de longueur). Leur plumage est extrêmement variable et souvent haut en couleurs. Leur bec court et conique est adapté à un régime granivore, mais non exclusif. Ils occupent des mili... lire la suite

Description identification

Roselin vineux
♀ adulte
Roselin vineux
♀ adulte

Le Roselin vineux se reconnaît facilement comme roselin du genre Carpodacus à son allure et à sa couleur, aussi bien mâle que femelle. Comme chez tous les membres du groupe, le dimorphisme sexuel est grand.
Le mâle a un plumage corporel presque entièrement rouge cramoisi, le dessous simplement un peu plus clair, avec des stries sombres visibles seulement de près. Un sourcil rose pâle est très apparent. Autre ornement remarquable, les terminaisons claires des tertiaires formant taches. Le croupion est d'un rouge plus clair et les terminaisons des grandes couvertures forment l'amorce d'une barre alaire d'un rose sombre. Les rémiges et les rectrices sont très sombres et liserées de rouge. L'iris est rougeâtre et le bec gris rosâtre. Les tarses sont roses. Le mâle est le plus sombre de tous les roselins et peut même paraître noir à distance.
La femelle a un plumage brun chamois assez chaud où l'on peut distinguer une nuance olive. Le dessous est légèrement plus pâle. Des stries brunâtres nettement plus visibles que celles du mâle sont omniprésentes, excepté parfois sur les côtés de la tête. Les rémiges et les rectrices sont liserées de miel. Reste comme le mâle.
Le juvénile ressemble à la femelle, mais est d'un brun plus chaud. Le sourcil rose apparaît tôt chez le jeune mâle.
Le Roselin vineux peut être confondu avec d'autres roselins, par exemple avec le Roselin à ailes tachetées (Carpodacus rhodopeplus), mais ce dernier est plus grand et plus clair. Les extrémités pâles des couvertures moyennes et grandes du mâle sont aussi visibles que celles des tertiaires, et ses sous-caudales sont pâles. La femelle est plus difficile à distinguer. Elle présente un net sourcil chamois et ses joues sont striées. Confusion possible aussi avec le Roselin à sourcils roses (C. rhodochrous) dans l'Himalaya. Le mâle a le dessous, y compris les sous-caudales, d'un rouge plus pâle et uni, un sourcil de la même teinte et le dessus brun et strié, en fort contraste. La femelle ressemble à celle de l'espèce précédente.

Indications subspécifiques espèce monotypique

Noms étrangers

  • Vinaceous Rosefinch,
  • Camachuelo vinoso,
  • Pintarroxo-vinháceo,
  • Rubingimpel,
  • rubinpirók,
  • Wijnroodmus,
  • Ciuffolotto roseo vinato,
  • Vinröd rosenfink,
  • Vinrosenfink,
  • červenák vínový,
  • hýl vínorudý,
  • Vinrød Rosenfinke,
  • tummapunavarpunen,
  • pinsà rosat vinós,
  • dziwonia karmazynowa,
  • vīnsārtais svilpis,
  • Винно-красная чечевица,
  • タカサゴマシコ,
  • 酒红朱雀,
  • 酒紅朱雀,

Voix chant et cris

Le chant principal est une expression simple et caractéristique de 5 notes que l'on peut retranscrire de la façon suivante : "pee-dee, be do-do". Les cris sont des "pppwit" rudes, péremptoires et assurés. On peut également entendre des "zieh" qui sont assez semblables à ceux des bruants. Ils sont répétés à de multiples reprises et ils claquent comme des coups de fouet. Certains cris sont délivrés préalablement au chant. Il y a aussi un "tip" aigu et faible, ainsi qu'un "pink" ou un "tink" qui servent de communication entre les espèces.

Habitat

Les Roselins vineux vivent dans les massifs de bambous qui composent les sous-bois des forêts de basse montagne. On les trouve également dans les buissons de rhododendrons et dans les broussailles qui meublent les versants des collines. Au Népal, les femelles se reproduisent dans les haies de berbéris non loin des forêts mixtes de sapins et de pins.
Au Népal, les lieux de vie se situent à des altitudes qui varient de 1 800 à 3 400 m, les nids sont restreints à des hauteurs comprises entre 3 000 et 3 200 mètres. En Chine, l'amplitude altitudinale est plus grande : de 1 000 à 3 000 mètres en dehors de la saison de reproduction. À Formose, les populations insulaires s'établissent entre 2 300 et 3 500 m pendant la saison hivernale.

Comportement traits de caractère

Les Roselins vineux vivent en solitaire ou en petites bandes et ils se posent de façon assez discrète dans les buissons de l'étage inférieur ou du sous-bois et ils s'y maintiennent pendant de longs moments.
Ils recherchent souvent leur nourriture à terre et ils ne grimpent que fort rarement dans les arbres. Pour attraper leur pitance, ils se penchent sur les corolles de fleurs ou sur les plantes pour extraire les substantielles graines.
Les Roselins vineux sont des migrants altitudinaux partiels. Les populations de la race nominale, qui sont continentales, descendent dans les vallées à des altitudes plus modestes pendant la période hivernale. Les populations de Formose sont insulaires et sont réputées comme sédentaires.

Alimentationmode et régime

Le régime alimentaire n'est pas très connu. Le menu, à l'instar des autres roselins de la famille des fringillidés, est composé vraisemblablement d'un important pourcentage de graines d'arbres et de buissons. Lorsqu'ils ne se restaurent pas, ces roselins restent de longs moments immobiles.

Reproduction nidification

On possède très peu d'informations sur les mœurs reproductives. Au Népal, les femelles déposent leur ponte au mois de juillet et elles les incubent en solitaire. Comme chez la plupart des roselins de Chine ou du centre de l'Asie, le nid est une coupe modeste et peu profonde.

Distribution

Les Roselins vineux sont originaires du sud-est du continent asiatique, de l'Himalaya à Formose, en passant par l'Indochine, la Chine Méridionale et les Philippines. Il y a officiellement 2 sous-espèces :
C. v. vinaceus - nord de l'Inde (Uttarakhand) et Népal, centre-sud de la Chine (sud et sud-ouest du Gansu, sud du Shaanxi, sud-est du Tibet, Nord-Yunnan, Nord-Guizhou et ouest du Hubei), aussi nord et nord-est du Myanmar.
C. v. formosanus - Taïwan.

Menaces - protection

Statut de conservation IUCN
Eteint
Menacé
Préoccupation
mineure
Éteint
à l'état sauvage
Quasi
menacé
Non
évalué
EX EW CR EN VU NT LC NE

Bien que clairsemés ou rares, les Roselins vineux ne sont pas globalement menacés. Au Népal, leur statut est incertain et ils sont peut-être sédentaires. En tout cas, leur installation est morcelée et très locale. Au Tibet, en Chine Méridionale et au Myanmar, ils paraissent peu communs. Des informations supplémentaires sont requises car dans certaines localités, il peuvent être vulnérables, bien qu'ils soient adaptables aux habitats dégradés.

Références utilisées

Autres références utiles

QRcode Roselin vineuxFiche créée le 17/12/2016 par
publiée le - modifiée le 2016-12-21 15:29:32 © 1996-2019 Oiseaux.net